Danse , Festivals, La Scène, Spectacles Danse

Tentative d’épuisement du spectateur par Alessandro Sciarroni

Plus de détails

Paris. Centquatre. 28-IX-2022. Alessandro Sciarroni / Ballet de l’Opéra de Lyon : The Collection. Dans le cadre du Festival d’Automne. Chorégraphie : Alessandro Sciarroni. Assistante chorégraphique : Elena Giannotti. Maîtresse de ballet : Amandine Roque de la Cruz. Musique : Pablo Esbert Lilienfeld. Lumières : Rocco Giansante. Costumes : Ettore Lombardi. Avec les danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon : Jacqueline Bâby, Kristina Bentz, Yan Leiva, Marco Merenda, Chiara Paperini, Lore Pryszo, Anna Romanova, Raul Serrano, Núñez, Erik Sosa Sanchez, Paul Vezin

et le déploient The Collection, recréation de FOLK-S, œuvre phare du chorégraphe italien présenté au Centquatre-Paris dans le cadre du Festival d’Automne. 

Dès l’entrée, l’avertissement est donné par une danseuse. Les danseurs du Ballet de Lyon vont interpréter dans The Collection des danses du Tyrol et de la Bavière, mises en scène par , par ailleurs chorégraphe résident au Centquatre. Si un danseur sort de scène ou un spectateur sort de la salle pendant le spectacle, ils ne pourront pas revenir.

Arrivant lentement sur le plateau, les danseurs se scrutent, s’épient, se regardent… attentifs aux mouvements les uns des autres. Ces magnifiques danseurs du Ballet de Lyon, virtuoses dans le répertoire contemporain, se lancent finalement dans un « Schuhplattler » répétitif et lancinant, frappant cuisses et semelles tout en sautant. La séquence de danse est ultra courte et minimaliste, mais dupliquée autant de fois que dure le spectacle, dansée en cercle, en ligne, en carré, à cour ou à jardin, dos ou face au public, par deux, trois, quatre ou plus. La prouesse de Sciarroni est de réussir à renouveler son agencement dans l’espace et dans le groupe de manière à toujours créer des surprises. Lumière changeante qui tourne autour des danseurs et plateau sonorisé pour mieux faire entendre les claquements des mains sur le corps font le reste.

Au bout de trois quarts d’heure, un premier danseur quitte le plateau, suivi par un groupe de spectateurs. Nous étions prévenus, le spectacle durerait jusqu’à ce que le dernier danseur et/ou le dernier spectateur quitte la scène. C’est un peu à « je te tiens, tu me tiens, par la barbichette ». Il en reste encore, on continue donc cette incursion dans la danse folklorique en tenue légère de randonneur jusqu’à ce qu’épuisement (du danseur comme du spectateur) s’en suive.

Pour corser l’exercice, une petite régie son en bord de scène permet à un danseur ou une danseuse de choisir un morceau : musique électronique qui masque le son des frappes sur le corps et rend l’ensemble plus contemporain et plus énigmatique, variété internationale ou chanson romantique produisant l’effet inverse. Par cette incursion de l’aléatoire, le chorégraphe introduit de la drôlerie, déjà provoquée par l’acharnement infatigable dont font preuve les danseurs.

Crédits photographiques : © Marc Domage

(Visited 302 times, 2 visits today)

Plus de détails

Paris. Centquatre. 28-IX-2022. Alessandro Sciarroni / Ballet de l’Opéra de Lyon : The Collection. Dans le cadre du Festival d’Automne. Chorégraphie : Alessandro Sciarroni. Assistante chorégraphique : Elena Giannotti. Maîtresse de ballet : Amandine Roque de la Cruz. Musique : Pablo Esbert Lilienfeld. Lumières : Rocco Giansante. Costumes : Ettore Lombardi. Avec les danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon : Jacqueline Bâby, Kristina Bentz, Yan Leiva, Marco Merenda, Chiara Paperini, Lore Pryszo, Anna Romanova, Raul Serrano, Núñez, Erik Sosa Sanchez, Paul Vezin

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.