Archives de l’auteur : Jean-Luc Clairet

atelier-rubens_fenice

La Fenice met Rubens en musique

L'ensemble La Fenice met l'excellence de ses musiciens au service d'un voyage dans le temps qui nous fait pénétrer dans l'atelier du grand peintre flamand. Révélations musicales garanties. Nicolo à Kempis...Jan Bull...Cornelis et Carolis de Leeuw… Jacobus Clemens non Papa...Peter Franciscus Munnincks...Jan-Jacob van Eyck...Philipp van Wichel : autant de compositeurs relégués dans les traverses obscures du Temps. Plus connu aujourd'hui est Pierre-Paul Rubens, qui, entre 1577 et 1640, fut le peintre que l'on ...
d37521a8be-w-326

La Force du destin a encore frappé à Bâle

Courageux pari que celui de monter La Force du destin. Bâle, qui n'a décidément pas froid aux yeux cette saison, fait appel à Sebastian Baumgarten. Etait-ce le bon choix ? 1861 : à Saint-Pétersbourg, la créatrice du rôle de Leonora tombe malade. 1862 : sa remplaçante se voit privée à jamais de scène au lendemain de la première. 1960 : à New York, le baryton américain Leonard Warren meurt avant d'entrer en scène. 1971 : à ...
nh

Le piano de Philip Glass en cinémascope

Ce volume 5 de ce qui pourrait être une intégrale de la musique composée ou transcrite pour piano du grand compositeur américain par Nicolas Horvath fait voisiner, à l'instar des volumes précédents, classiques et inédits, et fait entendre une approche inhabituelle de pièces que l'on pensait figées à jamais dans le marbre d'une esthétique. « Je suis certaine qu'un jour il réalisera quelque chose de très important dans le monde de la ...
81vrkes1zxl-_sl1500_

Parsifal part en rando avec Tcherniakov

Le DVD immortalise toutes les productions de Dmitri Tcherniakov. Ce Parsifal de 2015 pour le Staatsoper de Berlin, malgré une conclusion inoubliable, et malgré une exécution musicale irréprochable, est un voyage aussi éprouvant pour ses héros que pour le spectateur. Un DVD est censé procurer un plaisir à répétition. Si l'on rêve chaque jour du moment où l'on aura le temps de remettre une fois encore sur le lecteur la trace ...
Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Le public de Bâle est sorti de sa réserve coutumière pour accueillir la première de l'opéra « dégénéré » de Korngold avec une très longue ovation adoubant de concert l'intelligence de la mise en scène et le haut vol musical.  Au risque de la redite, répétons combien il faut de temps pour rattraper les dégâts du totalitarisme. Ce ne sont pas cinq petites années et puis s'en vont. Dans le cas de Korngold, ...

La Fonction Ravel à Besançon : vital !

Le 69e Festival de Besançon Franche-Comté dynamite les chapelles en s'associant avec le CDN pour créer La Fonction Ravel, un prégnant spectacle musical qui s'inscrit dans un sillage allant d'Annie Ernaux à Édouard Louis. "Un jour, nous sommes perdus. Et nous rencontrons un être humain, une œuvre. Et l'on s'aperçoit qu'elle -ou lui- nous a sauvés." C'est ce sauvetage, que le comédien Claude Duparfait et Célie Pauthe, actuelle directrice du Centre Dramatique National ...
ovh-druet-y-petit_11

Le Festival de Besançon sort des sentiers battus

Des Lieder d'Alma Mahler avec Isabelle Druet ; la version originale du Stabat Mater de Dvořák par Bernard Tétu : bien que forcément frustrantes, deux soirées aussi originales qu'intenses . Orchestre Victor Hugo Franche-Comté / Isabelle Druet : l'osmose Aucun cinéphile n'a oublié les larmes rentrées d'Alma enterrant symboliquement ses partitions entre les racines d'un arbre dans le très beau Mahler de Ken Russell. Les voici vengées par l'humour distancié d'un Jean-François Verdier très en ...
DSC00623©SimonBarralBaron pour le Festival Berlioz

Berlioz enfin prophète en son pays

Triomphal brelan de journées en ouverture du Festival Berlioz 2016 à La Côte-Saint-André. Où comment l'intelligence fervente (et malicieuse) d'une programmation est parvenue à rassembler l'attente du mélomane qui savait et la candeur émerveillée du néophyte qui découvre, et à imposer enfin Berlioz comme le monument incontournable qu'il a toujours été. Bruno Messina aime à citer le livre de John Blacking Le sens musical, qui, partant du constat qu'une société, quelle ...
_MG_9585

La ferveur des Musicales de Blanchardeau

Comment, en Bretagne, un festival de musique de chambre parvient à maintenir contre vents et marées la voilure de ces valeurs essentielles que sont les deux composantes de la Culture : la communion des sensibilités humaines autour de l'Art et la transmission d'un patrimoine. Sis dans les merveilleux environnements des Côtes d'Armor, à deux pas des falaises de Plouha, entre Paimpol et Guingamp, Les Musicales de Blanchardeau réunissent autour de sa fondatrice ...
T1

Tamerlano : Casse-tête vivaldien à Beaune

Tamerlano Ovvero (ou) Bajazet ? Thibault Noally apporte sa réponse au cours d'une de ces flamboyantes soirées qui font le succès de plus en plus grandissant du Festival International d'Opéra Baroque et Romantique de Beaune. Si l'on ne sourira jamais assez des livrets labyrinthiques des opéras de Vivaldi où la plus ensorcelante des musiques nappe trois heures de soli sentimentaux venant buter sur un immanquable coro final le plus souvent d'1 minute ...
Souffrance et transfiguration par Peter Sellars

Souffrance et transfiguration par Peter Sellars

Au lendemain de l'horreur niçoise, Aix-en-Provence a décidé de continuer. Ce dyptique Stravinsky Oedipus Rex/Symphonie de psaumes conçu par Peter Sellars, donné en quasi-clôture de la 68e édition, une des plus mémorables du Festival, est un viatique. « L'art peut sembler dérisoire en regard de la violence et de l'effroi qui frappent notre monde ; chaque communauté de spectateurs réunis par une œuvre d'art constitue une expérience de notre humanité partagée. Cette expérience-là est ...
pelléas 2

Katie Mitchell et le rêve de Mélisande

Aix-en-Provence permet à Katie Mitchell de frapper un grand coup à la porte du Monde de l'Opéra, majoritairement balisé par des hommes, en parvenant à arracher Pelléas et Mélisande à tout fatras symboliste. Au propre comme au figuré, on ouvre beaucoup de portes chez Katie Mitchell. Written on skin et Alcina avaient installé la signature d'un imaginaire scénique où l'on donnait à voir ce qui se passait dans la pièce d'à côté. Il ...
cosi 2

Le choc du noir Così de Christophe Honoré

En installant Così fan tutte dans l'Erythrée de 1938 alors sous domination coloniale fasciste, Christophe Honoré résout brillamment la problématique du travestissement, donnée essentielle du livret jusque là toujours esquivée par les plus grands metteurs en scène du chef-d'œuvre de Mozart. « C'est vulgaire», pouvait-on glaner dans les rues d'Aix, très certainement dans la bouche des mêmes qui, des décennies durant, ont regardé de haut un opéra longtemps confiné sous la poudre des ...
Donnerstag aus « Licht » : retour vers le futur de la Musique

Donnerstag aus « Licht » : retour vers le futur de la Musique

De Licht, l'opéra "septalogique" de Karlheinz Stockhausen conçu de 1977 à 2003 pour chaque jour de la semaine, le mélomane distrait ne connaît le plus souvent que l'évocation un brin mégalomaniaque d'une des scènes de Mittwoch aus « Licht » dont la musique pour quatuor doit être diffusée depuis 4 hélicoptères ! Il peut à présent appréhender avec davantage de sérieux l'ambition cosmique du compositeur avec Donnerstag aus « Licht » que l'Opéra de Bâle, ...
Du lundi 13 juin 2016 au samedi 16 juillet 2016

Aida par Olivier Py : magistrale leçon d’Histoire en or massif

La mise en scène qu'Olivier Py a conçue en 2013 pour Aida sort grandie d'une reprise pourtant malmenée par une distribution hétérogène et une direction musicale désordonnée. On a beaucoup écrit sur le retour, après 50 ans d'absence à l'Opéra de Paris, de cette Aida confiée à Olivier Py au cours du trimestre probablement le plus chargé de sa vie (la veille Alceste, le lendemain Dialogues des carmélites). On a surtout ...
pj_high_res21

Mahler et Paavo Järvi : l’apothéose des adieux

Naguère encore une des moins jouées du compositeur, la Symphonie n° 3 de Mahler connaît aujourd'hui une belle revanche. C'est elle que Paavo Järvi a choisie pour dire adieu à l'Orchestre de Paris, qu'à la suite de Christoph Eschenbach, il aura dirigé de 2010 à 2016. Les symphonies de Mahler sont les opéras déguisés d'un compositeur qui n'a jamais pratiqué le genre. Sa 3ème, la plus longue (1h40), son « monstre à lui», en ...
maxresdefault

Nicolas Bacri et Les Quatre Saisons de la vie

Composées sur dix années, de 2000 à 2010, Les Quatre Saisons de Nicolas Bacri défilent enfin ensemble sous la baguette enthousiaste de Jean-François Verdier, dans cet album paru chez Klarthe Records. Adoptant un des titres les plus attachants du répertoire, qui, de Vivaldi à Glass, en passant par Charpentier, Tchaïkovski, Haydn et Piazzola, active aussitôt la nostalgie du mélomane, Nicolas Bacri intrigue immanquablement. Le compositeur déjà très fêté d'un corpus alignant ...
Visuel_20Ewa_20Shakespeare

Shakespeare intime avec Isabelle Druet

De l'important corpus musical inspiré par Shakespeare, Isabelle Druet, de retour du récent Rigoletto de Bastille, a tiré Shakespeare songs, un très original récital où la jeune mezzo dialogue avec le piano d'Anne Le Bozec en état de grâce. La Mort d'Ophélie, sublime (pléonasme ?) mélodie de Berlioz, donnée ici dans sa version originale de 1842 avant d'être orchestrée en 1848 pour chœur de femmes, sonne comme un condensé de l'art ...
philidor-blaise-le-savetier-1759

Plaisantes découvertes Philidor et Clérambault avec l’Ensemble Almazis

La passion de Iakovos Pappas (claveciniste, organiste, metteur en scène, fondateur du Centre de Musique Baroque d'Athènes où il créa un autre Atys) pour la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles nous vaut aujourd'hui deux CD où des compositeurs encore trop méconnus, François-André Danican Philidor et Louis-Nicolas Clérambault, transforment Jean de La Fontaine en librettiste. Blaise le savetier, adapté du conte éponyme de La Fontaine, est un opéra de poche d'à ...
71+Uob5aNjL._SL1200_

Les Arts Florissants : transmission haut de gamme

Un disque de plus que cette parution des Arts Florissants et son accroche de crossover « Bien que l'amour... » ? Oui et non. Premier volet d'une nouvelle collection Harmonia Mundi, ce disque plein jusqu'à la lie est un enchantement sonore. Et même si l'on préférerait voir la distribution idéale réunie ici ressusciter un opéra dormant de Cavalli, au lieu de réinterpréter des pièces que le même éditeur avait pour partie à son catalogue ...
0BB7CA5B41-w-737

Macbeth selon Olivier Py : dictature mode d’emploi

Pour Macbeth, qui marque ses débuts à Bâle, Olivier Py déroule le somptueux tapis noir qu'il tisse année après année sur les scènes lyriques avec Pierre-André Weitz.  Olivier Py raconte toujours la même histoire. Celle du Sexe et de la Mort, alpha et oméga de presque tous les livrets d'opéra. C'est d'ailleurs à l'Opéra que, cadré par les partitions, il est à son meilleur. Ferveur et engagement intacts, imparable intelligence de ...
jordi savall

La Resurrezione des utopies par Jordi Savall

La région Bourgogne-Franche-Comté accueille Jordi savall à Arc-et-Senans, commune de la Saline royale. La Resurrezione de Haendel ouvre en majesté une résidence prévue pour trois années. Puissante idée que celle de faire coïncider les utopies fortes de Claude-Nicolas Ledoux, dont la cité visionnaire fut la première réalisation illustrant l'idéal de progrès du siècle des Lumières, et celles de Jordi Savall dont l'orchestre, le Concert des Nations, évoque une œuvre de Couperin ...
Francois Guery_1902

L’Oristeo de Cavalli : le retour

Pour sa 14e édition, le festival Mars en baroque, imaginé par Jean-Marc Aymes et Concerto Soave, crée l'événement en redonnant vie, après 365 ans de silence, aux notes ensorcelantes de l'Oristeo de Francesco Cavalli. Et si l'explication de la popularité encore toute relative de Cavalli, en sus de l'état problématique des manuscrits, se trouvait aussi dans la complexité extrême de ses livrets, voire dans le fil de scénarii plus lâches que ...
Li-due-Orfei-Marc-Mauillon-Angélique-Mauillon

Marc Mauillon, Orfeo contemporain

Dans un disque plus original qu'il n'y paraît de prime abord, Marc Mauillon devient Orphée contemporain pour évoquer les deux Orphée de leur temps que furent Caccini et Peri. Que la simple lecture de l'intitulé de ce disque ne nous y trompe pas : il ne s'agit pas ici d'une compilation des interventions du personnage d'Orphée dans les partitions respectives des opéras fondateurs de Caccini et Peri. La démarche de Marc Mauillon, ...
olivier lexa

Olivier Lexa, du Venetian Centre for Baroque Music à la mise en scène

Créateur en 2010 du VCBM (Venetian Centre for Baroque Music) dont il est directeur artistique, spécialiste de  Cavalli (première biographie en 2012), romancier, dramaturge, Olivier Lexa, en amoureux fou de l'Italie, ressuscite à Marseille L'Oristeo, un opéra méconnu du génial compositeur italien, pour lequel, avec la complicité de Jean-Marc Aymes à la tête de son Concerto Soave, il réalise sa deuxième mise en scène lyrique.  « Dans trente ou quarante ans, Cavalli sera ...
barbier photo 1

Le Barbier de Séville entre Molière et Ionesco

L'Opéra de Nice fait venir d'Italie (production du Circuito Lirico Lombardo AS.LI.CO.) un Barbier de 2011 délocalisé dans l'Ohio des années 50, pour un étourdissant jeu de marionnettes mâtiné d'un soupçon d'absurde. On ne connaissait pas Federico Grazzini mais l'on jurerait que le metteur en scène italien connaissait la géniale mise en scène que Jean-luc Lagarce conçut pour La Cantatrice chauve du grand Eugène. C'est sur la même pelouse verte qu'il ...
Cecilia Bartoli met le feu à Norma

Cecilia Bartoli met le feu à Norma

Judicieuse idée de reprendre la Norma flambant neuve voulue par Cecilia Bartoli à Salzburg 2013 pour accompagner son enregistrement Decca. Après Zürich, la directrice d'école imaginée par Moshe Leiser et Patrice Caurier en lieu et place de l'habituelle druidesse fait la classe à Monaco dans l'intimité exceptionnelle de l'Opéra Garnier. Voici un spectacle qui fait douter de l'utilité des sur-titres. Non point tant à cause des vaines arguties didascaliques face aux transpositions ...
L’Aiglon trouve enfin sa place

L’Aiglon trouve enfin sa place

L'opéra à quatre mains d'Honegger et d'Ibert aura connu, depuis sa création en 1937, le même destin que son héros, condamné à la réévaluation puis au quasi-oubli à chacune des reprises. Et si la donne venait de changer enfin à Marseille ? L'Aiglon est le surnom donné au Duc de Reichstadt, au Roi de Rome, au fils de Napoléon premier, qu'on imagina un instant en Napoléon II, avant qu'il ne mourût de ...
EFF934A1BA

Résurrection de Jesus Christ Superstar à Bâle

Un opéra-rock peut-il autant bouleverser qu'un opéra classique ? Bâle répond par l'affirmative en prenant au sérieux Jesus Christ Superstar, ravalé pour l'occasion par une emballante partie musicale et les bouleversantes bouffées poétiques de sa mise en scène. Le succès est le plus souvent un cadeau empoisonné. Celui qui, en 1971 (avec Jesus Christ Superstar, opéra-rock fondateur d'un genre qui essaima pour le meilleur jusqu'en France avec le Starmania de Michel Berger), ...
5400439003637_600

Rameau en majesté dans Le Temple de la Gloire

Rameau nous parvient aujourd'hui magnifié par la somptuosité et la haute technicité des ensembles actuels. Pour Le Temple de la Gloire, Guy Van Waas et ses Agrémens sont de cette eau-là. Qu'il est loin le temps (1974) où Malgoire et Paillard ferraillaient à coup d'Indes galantes pour imposer le génial dijonnais ! Fort du succès de son enregistrement bouillonnant (et brouillonnant) hélas jamais réédité en CD, mais absolument fondateur dans sa passion ...