Mot-clef : David DQ Lee

LA_VERITA_OHP_O_7804_SB

La Vérité vivaldienne à l’épreuve de la famille à Schwetzingen

Une équipe musicale solide et une mise en scène agréable et efficace servent une oeuvre qui aurait bien mérité d'être jouée sans coupures. Année après année, le théâtre de Heidelberg propose à son public une expédition hivernale au théâtre rococo du château voisin de Schwetzingen, le petit Versailles des électeurs palatins. Après une longue période consacrée aux opéras napolitains, c'est cette année Vivaldi qui est à l'honneur : il faut regretter ...
Nouvelle et puissante production de Trois Sœurs de Eötvös à Francfort

Nouvelle et puissante production de Trois Sœurs de Eötvös à Francfort

Créé à Lyon en 1998 par Kent Nagano, Trois Sœurs de Péter Eötvös se présente déjà comme l’un des opéras modernes les plus repris ces dernières années : en 2016 avec une nouvelle production de la version pour femmes au Wiener Staatsoper et cette saison dans une nouvelle mise en scène, peut-être la meilleure de l’ouvrage depuis sa création, pour l’Oper Frankfurt. Parmi les saisons les plus dynamiques au monde, celle ...
spinosi

À Lyon, de Haendel à Vivaldi avec l’Ensemble Matheus

Quand Haendel compose en Italie, Jean-Christophe Spinosi est inspiré par… la Catalogne, pour ce concert à la Chapelle de la Trinité de Lyon. Georg Friedrich Haendel fit ses premières armes professionnelles à Hambourg. En 1703, il occupait un poste de violon à l’opéra, mais sa soif d’apprendre et sa curiosité musicale le conduisirent à faire plusieurs voyages en Italie. C’est à Rome, en 1707 (il avait alors 22 ans), qu’il composa ...
Mitridate_GP_O_2762_SB

Un autre Mitridate au théâtre rococo de Schwetzingen

Nicola Porpora est cette année mis à l'honneur du festival Winter in Schwetzingen. Pour clôturer sa série septennale consacrée chaque hiver à l'opéra napolitain dans le théâtre rococo du château de Schwetzingen, le théâtre de Heidelberg fait un détour par Londres : c'est pour l'Opera of the Nobility, monté pour concurrencer l'entreprise de Haendel, que le Napolitain Porpora a créé ce Mitridate en 1736, avec une équipe de choc à sa ...
T1

Tamerlano : Casse-tête vivaldien à Beaune

Tamerlano Ovvero (ou) Bajazet ? Thibault Noally apporte sa réponse au cours d'une de ces flamboyantes soirées qui font le succès de plus en plus grandissant du Festival International d'Opéra Baroque et Romantique de Beaune. Si l'on ne sourira jamais assez des livrets labyrinthiques des opéras de Vivaldi où la plus ensorcelante des musiques nappe trois heures de soli sentimentaux venant buter sur un immanquable coro final le plus souvent d'1 minute ...
OrlandoN450

A Rennes Orlando démarre en fanfare

Cette nouvelle production d’Orlando s’inscrit dans une tournée de deux mois qui, après Lorient et Brest, fait étape à l’Opéra de Rennes avant le Capitole de Toulouse et l’Opéra royal de Versailles. C’est dire si l’enjeu est important. Ce soir, Jean-Christophe Spinosi et sa formation évoluent dans leur répertoire de prédilection et le résultat est d’une évidence absolue. Le chef, dynamique et souriant, nous offre un Orlando limpide, nuancé et entrainant, ...
SONY DSC

A Beaune, la sage folie d’Orlando

Seconde participation remarquée du chef italien Federico Maria Sardelli et de son ensemble Modo Antiquo au festival international de musique baroque de Beaune 2012. En effet, suite à la défection du chef espagnol Eduardo Lopez Banzo, ils avaient pris en charge l'opéra Agrippina de Haendel avec plus ou moins de bonheur. Davantage préparé, l’orchestre revient dynamisé par un chef décidé à donner vie à un projet pour lequel il s’est énormément investi ...
Le complexe du chef d’œuvre oublié

Telemaco de Gluck, ou le complexe du chef d’œuvre oublié

Quoi de neuf ? Gluck ! On connaissait depuis longtemps, et de plus en plus, ses opéras «réformés», depuis l’Orfeo viennois jusqu’aux chefs-d’œuvre parisiens, et voilà que le monde musical redécouvre progressivement la richesse de sa production antérieure : plusieurs enregistrements récents en témoignent tout autant que cette rare production scénique. Telemaco, certes, ne nous est parvenu que dans une version de 1765, trois ans après Orfeo, mais on sait désormais qu’il s’agit de ...