Mot-clef : Emma Bell

180166

Poignant War Requiem de Britten par Daniel Harding à la Philharmonie

Le War Requiem  de Britten sollicite le meilleur de ses interprètes. Daniel Harding les y conduit avec des gestes d’une grande douceur. Benjamin Britten, objecteur de conscience ayant quitté momentanément l’Angleterre pour les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, pacifiste militant et humaniste à la personnalité marquée par la thématique de l’individu victime du rejet des autres, a composé cet étrange War Requiem en 1961-1962, créé cette année-là pour la ...
Dialogues-des-Car

Dialogues des Carmélites par Carsen et Rattle à Covent Garden

Créés à Amsterdam en 1997, les Dialogues des Carmélites signés Robert Carsen s’imposent sur les plus grandes scènes lyriques comme une production de référence (lire nos chroniques à Amsterdam en 2008 et à la Scala en 2004). Cette soirée londonienne a, s’il le fallait encore, confirmé toutes les qualités de ce brillant spectacle : une mise en scène forte, imposant au regard du spectateur un plateau vide et austère. Une mise ...
5575_723

Les Noces de Figaro à l’ombre de Strehler

Quant on dispose dans son catalogue d’un spectacle aussi emblématique que ces Noces de Figaro signé Giorgio Strehler, plongeant sa source au tout début du « festival permanent » de l’ère Rolf Liebermann en 1973, on peut comprendre la volonté de l’Opéra de Paris de mettre à disposition des nouvelles générations une telle légende. D’ailleurs ces Noces enregistraient ce soir leur 181ième représentation, fort joli score, mais, du coup, le ...
glyndbourne_britten_gardner

The Turn of the Screw à Glyndebourne : un miracle de théâtre

Dès les premières notes, l’étrange climat qui parfume cette œuvre émerge de cet enregistrement. Donné pour la première fois au Festival de Glyndebourne, pourtant berceau des opéras de Benjamin Britten, The Turn of the Screw s’inscrit comme une réussite totale. Merci à la magistrale direction d’orchestre d’Edward Gardner qui d’emblée cerne les atmosphères pesantes qui entourent cette fable psychologique ambiguë. La clarté avec laquelle chaque instrument brille scelle avec brio ...
Louis Langrée à La Scala !

Don Giovanni : Louis Langrée à La Scala !

La Scala de Milan inscrit à son répertoire une production de Don Giovanni partagée avec le Staatsoper de Berlin et réglée par Peter Mussbach. Créé sur cette scène en 2006, ce spectacle risque, hélas, de rester un moment dans la programmation de l’illustre institution ! Il faut tristement constater que cette mise en scène est un nouvel échec d’un scénographe qui enchaîne des productions éternellement décevantes. Tout d’abord, il faut compter avec ...
Pas de calme après la tempête

Pas de calme après la tempête

Idomeneo Au programme des deux dernières représentations de la saison de l’opéra de Madrid, cette coproduction d’Idomeneo a déjà fait parler d’elle, pour s’être successivement arrêtée entre les murs de la Scala puis entre ceux du Palais Garnier. La production de Luc Bondy est d’une grande sobriété, pour ne pas dire pauvreté. Côté cour et côté jardin, du bleu. Au fond, une toile peinte, bleue, qui se modifie lentement par moments ...
L’opéra vomit les tièdes

L’opéra vomit les tièdes

La Clémence de Titus Afin de souligner le 250e anniversaire de la naissance du maître de Salzbourg, l’Opéra de Montréal a voulu marquer à sa manière son attachement indéfectible à la mémoire d’un compositeur de génie, en proposant La clémence de Titus, une œuvre mal aimée ou mal comprise du grand public. Choix délibéré, assurément, c’est la première fois dans l’histoire de la compagnie que l’ultime opéra seria de Mozart fait ...

La « Rodelinda » de Haendel sobrement élégante présentée à Paris, Théâtre du Châtelet, atteste de la vitalité du Festival de Glyndebourne

Rodelinda Le Théâtre du Châtelet aura été l’hôte en ce début d’année 2002 du Festival de Glyndebourne, accueillant deux productions qui ont marqué l’histoire récente de la plus fameuse des manifestations lyriques britanniques. Fidelio de Beethoven dirigé par Sir Simon Rattle et mis en scène par Deborah Warner, et la plus rare Rodelinda de Haendel, par William Christie et Jean-Marie Villégier, l’équipe même qui re-créa l’Atys de Lully voilà plus de ...