Mot-clef : Francis Dudziak

2.7 Werther - Jean-François Borras (Werther) et Karine Deshayes (Charlotte) - crédit Patrice Nin

Werther ou le couple idéal à Toulouse

Le couple Jean-François Borras et Karine Deshayes s'était déjà essayé en Werther et Charlotte il y a tout juste un an à l'Opéra de Vichy en version de concert, et cela s'était révélé une immense réussite. Ils réitèrent l'exploit au Capitole de Toulouse, avec encore plus d'intensité et de raffinement, s'il est possible. Lui, sensible en diable, distille une palette de couleurs d'une incroyable finesse, des aigus en demi-teintes à tomber de ...
La Traviata - Anita Hartig (Violetta) - crédit Mirco Magliocca _opt

La Traviata au Capitole ou la belle Violetta d’Anita Hartig

Best-seller du genre, il aura pourtant fallu vingt ans à La Traviata pour intégrer de nouveau une saison lyrique au Théâtre du Capitole même si Verdi à régulièrement fait les beaux soirs de la ville rose ces dernières années. Pas sûr que les amoureux des aventures de Violetta et Alfredo sortent totalement repus. Mais le bel canto est bien là, grâce particulièrement à Anita Hartig. Premier laboratoire que cette Traviata du ...

Jean-Philippe Lafont se blesse à l’Opéra Bastille et annule dans Tosca

Le baryton Jean-Philippe Lafont s'est blessé en faisant une chute dans des marches à l'Opéra Bastille lors de la répétition générale de Tosca. Depuis les urgences où il a été admis, il écrivait sur sa page Facebook "le choc a été terrible, causé par un stupide concours de circonstances ; nous sommes passés très, très près d'une catastrophe et d'un adieu..." Contraint d'annuler la participation à cette production qui débute ...
Nouveaux horizons pour le Tristan de Daniele Gatti

Nouveaux horizons pour le Tristan de Daniele Gatti

Représenter Tristan et Isolde au Théâtre des Champs-Elysées, c'est en quelque sorte une façon de rendre un hommage à une salle qui a été la première à rompre avec l'habitude de donner Wagner en français en invitant Ferdinand Leitner à venir diriger la version allemande à l'orée des années 1950. Daniele Gatti honore la fin de son contrat avec le National en faisant le choix d'une œuvre qu'il n'avait jamais ...
© Guillaume Bonnaud

Rail de coke sur Orphée à Bordeaux

Comment mettre en scène Orphée aux enfers d'Offenbach ? Comment éviter de transformer le Galop infernal en revue du Lido ? Laura Scozzi en a peut-être une réponse avec cette transposition dans notre monde actuel en bousculant les idées reçues, parfois au grand dam de la bourgeoisie locale. Et c'est tant mieux. Eurydice ? Une coiffeuse écervelée, obsédée par le sexe - elle collectionne Ophée, Jupiter, Pluton et John Styx ...
© Opéra national de Paris / Julien Benhamou

Veuve joyeuse, maris cocus !

Des décors modernes avec une touche de faste, une mise en scène pétillante, des chorégraphies souvent acrobatiques et un orchestre absolument entrainant ont transformé l’Opéra Garnier en une sorte de cabaret d’antan. L’opérette de Lehár, absente de la scène parisienne depuis une quinzaine d’années, s’est faite porteur de bonheur, légèreté et ironie malgré un début peu enthousiasmant probablement dû à l’absence de Susan Graham. Le deuxième acte est sans doute le ...
Carmen pour Antonacci avant tout

Carmen pour Antonacci avant tout

Cette production de Carmen, qui fut un des évènements de la saison lyrique parisienne en 2008/2009, eut droit à une diffusion télévisée et même à une retransmission sur grand écran dans une cinquantaine de salles (France, Suisse…). De par la taille de la fosse, du plateau, de la salle, on peut parler d’une version chambriste qui correspond à peu près à ce qu’ont pu écouter et voir les spectateurs à ...
gerard_gasparian

Debussy, ô miroirs !

Le second festival de l’Eure Poétique et Musicale proposait un généreux florilège des mélodies de Debussy, complété d’œuvres en miroir et de brèves explications. Le duo formé par le baryton Francis Dudziak et le pianiste et compositeur Gérard Gasparian fonctionnait parfaitement. Malgré une voix un peu trop tenue en bride, le chanteur déployait une science éprouvée de la diction et du phrasé : certaines inflexions étaient d’une troublante beauté, comme «Et ...
L’humour de Frank Martin

Monsieur de Pourceaugnac, l’humour de Frank Martin

On ne prête qu’aux riches ! En ayant le choix d’assister à un opéra mineur de Rossini (et ce ne sont pas ceux qui manquent) ou à une comédie de Frank Martin, c’est l’Italien qui aura la préférence. Et tout ça parce qu’il a écrit Le Barbier de Séville et La Cenerentola ! Et c’est bien dommage. Parce qu’il existe dans les tiroirs poussiéreux des bibliothèques musicales des petits chefs d’œuvre ...
Une saison à l’Opéra

Une saison à l’Opéra

Offenbach / Verdi / Mozart A la veille des festivals d’été, tant attendus cette année, les directeurs d’opéra dévoilent leur prochaine saison tout en préparant leurs activités estivales. C’est à la fois, pour tous les artistes, les derniers contrats de la saison qui s’achèvent, et la confirmation ou la signature de nouveaux engagements pour les années 2004-2005. Restent à l’affiche de l’opéra de Tours une production lyrique en version de concert, ...