Mot-clef : Hans Jörg Mammel

Premier baroque en Allemagne du Nord

Premier baroque en Allemagne du Nord

Dans le prolongement d’un enregistrement Buxtehude paru en 2007 à l’occasion du tricentenaire de la mort du compositeur, l’ensemble La Fenice, par ailleurs réputé dans la musique du Seicento italien, ...
Un voyage revisité

Un voyage revisité par Hans Zender

Le Voyage d’hiver revisité et réécrit par Hans Zender vaut le détour, voire le voyage. L’œuvre ainsi lue montre le lien évident entre Schubert et ses lointains successeurs, Mahler, Korngold, ...
Dominique Khalfouni et Mathieu Ganio

Bach musicien serein et hédoniste dans ces cantates ?

Le génie de Bach est si colossal qu’aucune interprétation de ces cantates ne pourra jamais mettre en lumière toutes ses facettes. Par contre aucune version respectant le texte ne pourra ...
jean_tubery2

« Abendmusik », un concert spirituel

Ensemble Baroque en Bourgogne A l’occasion de la commémoration du tricentenaire de la mort de Dietrich Buxtehude, l’Association Bourguignonne Culturelle tente de faire revivre les concerts dont ce musicien fut le ...
O fröhliche Stunden : humanisme radieux de la musique

O fröhliche Stunden : humanisme radieux de la musique

En voyant ce disque, certains diront : encore un Buxtehude ! Mais non, surtout pas, car le tricentenaire de sa mort aura peut-être permis d’effacer un peu l’oubli plus qu’injuste dans lequel ...
Ne pas réduire Pachelbel à son Canon

Ne pas réduire Pachelbel à son Canon

Non la musique de Pachelbel, ne se réduit pas à son très populaire Canon sur une basse obstiné ! L’un des mérites de ce disque c’est de nous faire découvrir la ...
Hans-Jorg_Mammel

Hans Jörg Mammel : une schubertiade hors du temps

Rencontres Musicales de Saint-Guilhem Quelle émotion ! Se retrouver transporté hors du temps et de l’espace avec l’impression d’assister à un concert en présence du compositeur ! S’agissant du Winterreise de Schubert que ...
Terne Judith

Terne Judith

Créé en 1805, mais sans doute composé dix ans plus tôt (à l’écoute on aurait parié pour cinquante ans au moins !), cet oratorio de Johann Gottlieb Naumann sur un livret ...