Mot-clef : Leonardo García Alarcón

ELENA (repetition) (Jean-Yves Ruf) 2013

Francesco Cavalli’s Elena, the lyrical discovery of Aix

At last! After a remarkable - albeit not very lyrical - premiere (The House Taken Over), a poor Rigoletto, a Don Giovanni with a dubious cast, the Aix festival eventually rose to the level it should always reach. Lifted by a young and talented cast, inventive staging, and exceptional musical conducting, the Elena by Francesco Cavalli was the welcome surprise of the 2013 festival. In the direct line of Venetian opera—of ...
Cappella Mediterranea Ca' Zenobio

Festival du Venetian Centre for Baroque Music, cuvée 2013 pour Sigismondo D’India

Le Venetian Centre for Baroque Music, créé et dirigé par Olivier Lexa en 2011, vient combler un vide inexplicable : la recherche musicologique sur le répertoire vénitien des XVIIe et XVIIIe siècles. En effet le paysage musical actuel de Venise, à la notable exception du Venice Baroque Orchestra, ne propose guère que les Quatre saisons "avec de vrais musiciens vénitiens" (sic) dans toutes les églises de la ville à destination ...
ELENA (repetition) (Jean-Yves Ruf) 2013

Elena de Francesco Cavalli, découverte lyrique d’Aix

OUF ! Après une remarquable mais peu lyrique création (The House Taken Over), un Rigoletto indigent, un Don Giovanni à la distribution bancale, enfin le festival d'Aix se hisse à ce qui devrait être son niveau permanent. Portée par une distribution jeune et talentueuse, une mise en scène inventive et une direction musicale exceptionnelle, cette Elena de Francesco Cavalli est l'heureuse surprise de ce cru 2013. Dans la lignée de l'opéra ...
Alarcon-Mozart-Ambronay

Un Mozart tout en contrastes par Leonardo García Alarcón

Leonardo García Alarcón aime les contrastes ! C'est ainsi qu'il fait se côtoyer dans le même programme le Concerto pour clarinette et le Requiem de Mozart. Les deux oeuvres s'opposent en tout point : instrumentale contre vocale, profane contre liturgique, mélancolique contre tragique … Il n'est guère que l'année de composition, fatale pour Mozart, qui leur soit commune. Dans la première, Benjamin Dieltjens délaisse la clarinette moderne pour coller au plus ...
Festival Ambronay Falvetti Nabucco

Nabucco de Falvetti ouvre le Festival d’Ambronay

Pour sa 33e édition, le Festival d'Ambronay proposait le concert d’ouverture, particulièrement attendu, dans l’abbatiale par Leonardo García-Alarcón, sa Cappella Mediterranea et le Chœur de Chambre de Namur, dont il assure la direction artistique depuis janvier 2010. Après la découverte au concert (2010), puis au disque, de l’étonnant compositeur Michelangelo Falvetti (1642-1692) à travers son dialogue à cinq voix Il Diluvio Universale, le chef argentin présentait un autre dialogue, à ...
ricercar bach mariages garcia

Musiques de mariages et festives

Hasard des calendriers, c’est quasiment simultanément que paraissent les premières incursions au disque de Leonardo García Alarcón dans la musique baroque allemande, avec d’une part des cantates profanes de JS. Bach (chez Ambronay), d’autre part le programme qui nous intéresse ici. Depuis le clavier (clavecin), il propose à la tête de l’ensemble Clematis un programme rare associant deux cantates sacrées (Georg Böhm et Johann Sebastian Bach) et une profane (Johann ...
_DSC7409 La Cambiale ABE AMBRONAY 07 07 2012 c Bertrand PICHENE_CCR AMBRONAY

A Lyon, un jeune Rossini par de jeunes chanteurs pleins de verve

La Cambiale di matrimonio (Le mariage par lettre de change), composé en 1810, est le premier opéra qu’un jeune Rossini d’à peine 18 ans composa pour le Teatro San Moisé de Venise. Malgré son jeune âge, l’œuvre comporte toutes les caractéristiques des grands succès du musicien et montre une extraordinaire maîtrise des matières musicales, héritées de l’opéra baroque et classique. Marquée particulièrement par Mozart – outre le thème de mariage ...
ambronay_porpora

Il Vespro Per la Festività dell’Assunta

Pédagogue réputé, qui eut notamment comme élève des castrats restés célèbres (Farinelli, Caffarelli…), mais aussi Johann Adolf Hasse ou Joseph Haydn, rival de Haendel à Londres au début des années 1730, Porpora est surtout passé à la postérité en tant que compositeur d’opéra. Originaire de Naples, grand voyageur, il occupa néanmoins des fonctions de maître de musique à l’orphelinat pour jeunes filles de l’Ospedaletto, à Venise. C’est pour cette institution ...

La saison des prix : l’étape belge

Pas de répit pour les prix annuel du monde de la musique classique ! Cette semaine ont été décernés en Belgique : les Octaves de la musique et les Prix Cecilia. Manifestation destinée à promouvoir les artistes, de tous les genres, de la scène belge francophone, les Octaves de la musique ont récompensé : la soprano Anne-Catherine Gillet (artiste musique classique), le compositeur Jean-Marie Rens (musique contemporaine) et le chef d’orchestre Leonardo García-Alarcón (meilleur ...
falvetti_ambronay

Falvetti par García-Alarcón, une réussite

Leonardo García-Alarcón avait créé l’événement lors du premier week-end de l’édition 2010 du Festival d’Ambronay en exhumant trois cent vingt-huit ans après sa création (1682) ce « dialogue », qui s’apparente à un oratorio, d’un illustre inconnu, Michelangelo Falvetti. García Alarcón, qui convainc souvent plus dans ces œuvres rares ou inédites (Giovanni Giorgi…) que dans le « grand répertoire » ne déroge pas à la règle ici et l’on peut dire qu’il a eu ...
Leonardo García Alarcón © Ambronay 2010

Déluges de notes et d’applaudissements

Après une création triomphale à Ambronay en 2010, après un enregistrement remarqué sorti il y a peu, Il Diluvio universale entreprend une tournée hexagonale (grâce aux bons soins d’ « Esprit Musique », la fondation Caisse d’Epargne pour la musique). Massé en l’église Saint-Hilaire de Poitiers – un des cent clochers qui émaillent la ville – le public a répondu en nombre à ce qui est l’unique concert classique digne de ce nom ...
leonardo_garciaalarcon_ambronay11_vign

32e édition du Festival d’Ambronay

La 32e édition du Festival d’Ambronay intitulée Passion Bach (du 9 septembre au 2 octobre) coïncidait avec la clôture d’importants travaux de rénovation de l’abbaye qui vont permettre au Centre culturel de rencontre d’accueillir, outre des résidences d’artistes, actions culturelles, des séminaires d’entreprises, une opération permise grâce aux apports de l’État et des collectivités territoriales au premier rang desquels le Conseil général de l’Ain. Dans ce cadre exceptionnel, le Festival programmait ...
giovanni giorgi _ricercar_vign2

Ave Maria à la Chaise-Dieu

On sait gré aux musiciens et aux musicologues qui gravitent autour d’eux de dénicher des compositeurs jusqu’à présent inconnus dont la musique se révèle loin d’être anecdotique (et qui constitue, il faut bien le reconnaître, souvent le nerf de la guerre en musique ancienne pour exister à la scène ou au disque…). C’est le cas ici de Leonardo García-Alarcón (et du musicologue Jolando Scarpa) avec Giovanni Giorgi, compositeur italien de ...
Vespro a San Marco

Vespro a San Marco

Actuel directeur artistique du Chœur de Chambre de Namur et régulièrement sollicité comme chef invité de l’ensemble Les Agrémens, Leonardo García-Alarcón se produisait avec ces musiciens dans un programme Vivaldi lors de l’édition 2010 du Festival d’Ambronay, où il est en résidence. C’est un témoignage de cette soirée consacrée à des Vêpres à Saint-Marc (patron de Venise) qui paraît en disque, dans la même optique que ce qu’ont pu faire ...
Matheo Romero : Compositeur de génie, anthologie géniale

Matheo Romero : compositeur de génie, anthologie géniale

Avec «Romerico Florido», Léonardo García Alarcón nous offre un portrait musical digne d’un Grand d’Espagne. Contemporain de Claudio Monteverdi, notre Grand d’Espagne est né à…Liège, sous le nom de Matthieu Rosmarin. Des Pays-Bas espagnols à l’Espagne elle-même, il n’y avait qu’un pas, franchi pour lui dès l’âge de dix ans. A Madrid, il est chantre soprano à la Capilla Flamenca, puis, promu au rang de chantre adulte quelques années plus tard, ...
Un Purcell bien sage

Un Purcell bien sage par Leonardo García-Alarcón

Leonardo García Alarcón, disciple de Gabriel Garrido, est particulièrement présent au disque, cette nouvelle version de l’opéra Didon et Enée étant le quatrième enregistrement de ce chef paraissant en l’espace d’un an (après Strozzi, Haendel et Frescobaldi) ! Comme d’habitude, le talentueux chef argentin s’entoure ici d’une jeune équipe d’instrumentistes et de chanteurs, mais, après la dynamite venue du froid (la version de Teodor Currentzis, chez Alpha), ce qu’on entend ici manque ...
Aspect méconnu de Frescobaldi

Aspect méconnu de Frescobaldi par Leonardo García-Alarcón

Ce n’est pas en tant que chef de chœur ou chef d’orchestre que l’on retrouve ici Leonardo García-Alarcón, mais au sein de l’Ensemble Clematis qu’il dirige du clavier (orgue ou clavecin) dans une anthologie de pièces vocales de Girolamo Frescobaldi, entrecoupées de pièces instrumentales tirées de ses Canzoni. De ce compositeur, mort la même année que Monteverdi, on connaît surtout les Canzoni et les pièces pour clavier, beaucoup moins la ...
Exploration de la décadence vénitienne ?

La Calisto, exploration de la décadence vénitienne ?

Quel bonheur de pouvoir se réfugier derrière l’esprit de Cour d’il y a trois siècles et stigmatiser Venise et sa fin de règne débauchée pour cacher les tares de notre société actuelle. C’est pas moi, c’est lui ! Ce précepte permet à Philipp Himmelmann de traiter La Calisto de Francesco Cavalli et l’aventure malheureuse de son héroïne à la lumière d’une liberté scénique parfois à la limite du mauvais goût. Exploration ...
Haendel made in Argentina

Haendel made in Argentina

Nouveau directeur artistique du Chœur de Chambre de Namur, succédant à Jean Tubéry, le jeune chef prometteur Leonardo García-Alarcón nous propose une nouvelle version de l’oratorio Judas Maccabaeus. Programmée en 2009 au Festival de Wallonie à l’occasion du deux cent cinquantième anniversaire de la mort de Haendel, cette production a été enregistrée en concert lors de la dernière édition du Festival d’Ambronay, où Alarcón est en résidence depuis 2007. Cet ...
L’émotion vocale Peter Philips

L’émotion vocale Peter Philips

Formé à Londres, Peter Philips choisit pour des raisons religieuses de vivre à l’étranger entre l’Italie, l’Espagne, la France, la Belgique et la Hollande. Ses œuvres sont empreintes des influences des différents pays dans lesquels il a vécu. Il puise dans les différentes traditions musicales et offre des compositions atypiques et européennes. Considéré comme un maître de la tradition italienne, sa musique est imprégnée des traits espagnols des Flandres de ...