Mot-clef : Nikolaï Putilin

Boris Godunov_Putilin. Photo N.Razina (3)

Boris Godounov actualisé à Baden-Baden

Quand s’élève aux bassons la mélopée nostalgique qui ouvre Boris Godounov, c’est toute l’âme du peuple russe et l’infini de ses steppes qui, tout à coup, envahissent la salle du Festspielhaus de Baden-Baden. Car, pour le Festival d’été et suivant une habitude bien établie, Valery Gergiev et toutes les forces du Théâtre Mariinski sont venus de Saint-Pétersbourg pour donner cette fois l’opéra emblématique de la Russie éternelle. C’est, au moins ...
Gergiev réussit son Parsifal !

Gergiev réussit son Parsifal !

Wagner avec Gergiev ! Sur le papier l’addition des deux noms ne va pas franchement de soi ! Et l’on imagine, de prime abord, une profonde divergence entre le tempérament bouillant du chef et le creusement émotionnel et musical de Wagner et surtout de Parsifal ! Pourtant il faut passer sur les apparences car le chef livre ici l’une des interprétations les plus abouties de la partition et l’un de ses meilleurs disques. Gergiev ...
Peter Stein joue les mêmes cartes

Dame de Pique : Peter Stein joue les mêmes cartes

Dernier spectacle lyonnais de cette trilogie de Tchaïkovski consacrée au théâtre de Pouchkine, cette Dame de Pique est la reprise de la production de janvier 2008. Malgré une critique déjà sévère, comme pour les précédents spectacles, Peter Stein joue les mêmes cartes. Il se contente d’un copier-coller de sa mise en scène antérieure sans y apporter d’autre amélioration que de supprimer quelques-unes des scènes qui avaient alors suscité quelques remous ...
Peter Stein, rendez-vous théâtral raté

Peter Stein, rendez-vous théâtral raté à Lyon

Mazeppa Reprenant la production de janvier 2006, on regrette d’emblée que Peter Stein n’ait pas exploité cette opportunité pour d’améliorer un discours scénique sans inventivité. Même s’il choisit de montrer ses personnages dans le contexte de la bataille de Poltava dans Ukraine du 18e siècle, comme l’imagine le poème de Pouchkine, les décors et les scènes sont pauvres. Seuls les costumes sont finement colorés. Alors que le metteur en scène retrouve une ...
La Khovanchtchina, histoire de revanches

La Khovanchtchina au Gran Teatre del Liceu, histoire de revanches

Le Gran Teatre del Liceu aime l’opéra russe. Après un éblouissant Boris Godounov chez TDK, voici une non moins splendide Khovanchtchina, dont la version achevée par Guerassim Voronkov dans l’orchestration de Dimitri Chostakovitch a été préférée à celle peut être moins fidèle à l’original due à Rimski-Korsakov. Les coupures sont peut-être plus importantes que d’habitude, avec la suppression de tous les passages relatifs à la communauté luthérienne, ce qui fait ...
Peter Stein tire la mauvaise carte

La Dame de Pique : Peter Stein tire la mauvaise carte

Troisième volet des opéras de Tchaïkovski après Mazeppa, Eugène Onéguine, avec La Dame de Pique, le monde scénique de Peter Stein semble s’essouffler. Si sa direction d’acteurs reste remarquable, elle ne suffit malheureusement pas à sauver le spectacle d’un certain inconfort. L’intrigue se déroulant dans des lieux aussi disparates qu’une chambre de jeune fille, un jardin, un salon de bal ou qu’un tripot demande une adaptation scénographique difficile. Les fréquents ...
Haïr avec dignité, aimer avec passion

Haïr avec dignité, aimer avec passion

Mazeppa L’argument de Mazeppa n’est pas particulièrement de ceux qui vous mettent en joie. Entre les assassinats, les enlèvements, les abandons, les exécutions et la folie, pas de quoi rigoler! Rarement monté sur nos scènes, peut-être pour la constante horreur qui se propage tout au long de l’opéra, Mazeppa renferme une musique d’une grande puissance. Opéra de commande écrit entre la composition de Eugène Onéguine et de La Dame de Pique, ...