Plus de détails

Metz. Arsenal. 13-X-2006. Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Leonore III, ouverture. Dimitri Chostakovitch (1906-1975)  : Symphonie nº 7en ut majeur op. 30 « Leningrad ». Orchestre National de Lorraine, direction : Jacques Mercier.

et

Dans une Leonore III toute de lustre et d’éclat, l’ démontre une nouvelle fois ses progrès et l’on comprend parfaitement que son obtention du label « national » est parfaitement méritée. Après cet intense – mais court – moment musical, l’ONL attaque la « Leningrad » de Chostakovitch, écrite lors de l’entrée de l’armée nazie dans l’URSS. Le premier mouvement, particulièrement angoissant, offre à entendre une rengaine rythmique confiée à la caisse claire et répétée jusqu’à l’écœurement, sur un thème emprunté à la Veuve Joyeuse de Lehar et traité en crescendo orchestral à la manière du Boléro de Ravel. Le second mouvement, plutôt sarcastique et moqueur, et le troisième, représentant « les grands espaces de ma patrie », comme le disait Chostakovitch lui-même, offrent un contraste saisissant. La quatrième partie de cette symphonie, troublante, commence par l’évocation féroce de la guerre et de ses atrocités, pour finir dans l’apothéose de la victoire, en un final vainqueur et lumineux.

Tous ces états d’âme différents et poignants, l’ONL les traduit de façon admirable, prouesse saluée, une fois le dernier accord éteint, par un tonnerre d’applaudissements. Tous les pupitres sont acclamés, fêtés, et le sont si chaleureusement que , pour remercier le public qui en redemande, fait jouer à son orchestre, en bis, Le finale de la Symphonie n°9 du même Chostakovitch.

Il ne reste qu’à souhaiter à l’ONL un joyeux anniversaire (le 30e) et à espérer qu’il offrira pendant cette saison 2006-2007 à son public d’autres cadeaux aussi réussis que cette soirée.

Crédit photographioque : © Agence Valmalette

Plus de détails

Metz. Arsenal. 13-X-2006. Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Leonore III, ouverture. Dimitri Chostakovitch (1906-1975)  : Symphonie nº 7en ut majeur op. 30 « Leningrad ». Orchestre National de Lorraine, direction : Jacques Mercier.

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.