Archives de l’auteur : Nicolas Grienenberger

La folie transcendée

La folie transcendée

Opéra National du Rhin Encore une admirable réussite à mettre au crédit de l’Opéra du Rhin. Cette Lucia pourra sans doute compter comme l’un des grands triomphes de cette saison 2006-2007. Scéniquement, malheureusement, cette nouvelle production n’offre pas grand-chose à voir : une scène vide, seulement meublée par une immense pale dotée d’une surface noire d’un côté, et d’un étrange miroir doré de l’autre. Pendant près de deux heures, cette pale, avançant ou ...
Un rêve à la portée des enfants

Delphin Poulopeau, un rêve à la portée des enfants

Après le conte lyrique Souvenirs envolés produit en 2005/2006, l’Opéra National du Rhin a confié au compositeur Serge Gandolfi la création d’un nouvel opéra pour enfants, œuvre à laquelle des enfants eux-mêmes participeraient. C’est ainsi que Delphin Poulopeau a vu le jour. Abordant le thème délicat de l’exclusion, cette composition le fait avec réalisme et émotion. Le monde est ainsi vu par les yeux des enfants : le monde des adultes est ...
La tragédie du bouffon qui prend au cœur

La tragédie du bouffon qui prend au cœur

Ce Rigoletto-là, assez ignoré de nos jours, mérite pourtant d’être entendu au moins une fois dans une vie, car ici se joue le vrai drame du bouffon. Bande-son d’un film réalisé, vraisemblablement, par la télévision allemande, cette version réaliste et engagée touche réellement, et profondément. Rolando Panerai est l’un des seuls interprètes à posséder la couleur exacte du rôle, celle d’un père, et non celle d’un Comte de Luna ou ...
Petre Munteanu, l’oublié

Petre Munteanu, l’oublié

Le nom de Petre Munteanu ne dit sans doute plus rien aux mélomanes d’aujourd’hui, mis à part, sans doute, les amateurs d’enregistrements anciens. Né en 1916, ce ténor roumain a principalement occupé les scènes internationales pendant les années 40 et 50, en interprétant notamment Ferrando à la Scala. Oublié aujourd’hui, son art nous est rendu grâce à la toujours formidable collection Historic Recordings qui a déjà publié en compact bon ...
O Jesu, Nomen Dulce

O Jesu, Nomen Dulce

La Chapelle Rhénane Jeune équipe de chanteurs et d’instrumentistes fondée en 2001 par le ténor Benoît Haller, la Chapelle Rhénane ne cesse de progresser et de prendre de l’importance dans le monde baroque actuel. Preuve en est faite lors de cette soirée à l’Arsenal de Metz. Le programme, entièrement basé sur des compositions de Schütz, est très bien organisé, passant des Petits Concerts Spirituels aux Psaumes de David tout en piochant ...
Le Siège de Léningrad

Le Siège de Léningrad

Orchestre National de Lorraine et Jacques Mercier Dans une Leonore III toute de lustre et d’éclat, l’Orchestre National de Lorraine démontre une nouvelle fois ses progrès et l’on comprend parfaitement que son obtention du label « national » est parfaitement méritée. Après cet intense – mais court – moment musical, l’ONL attaque la « Leningrad » de Chostakovitch, écrite lors de l’entrée de l’armée nazie dans l’URSS. Le premier mouvement, particulièrement angoissant, offre à entendre ...
Raúl Giménez, le ténor belcantiste

Raúl Giménez, le ténor belcantiste

Ce récital, paru peu avant celui qu’il a consacré à Mozart, montre Raul Giménez dans son répertoire prédilection, à savoir le bel canto. Ici, sa voix splendide se déploie dans tout son éclat, car c’est dans les longues lignes vocales de Bellini et Donizetti que son timbre chatoie le plus et que sa musicalité devient la plus évidente. Les airs lents et élégiaques conviennent merveilleusement à sa voix. Son « A te ...
La Zauberflöte du cœur

La Zauberflöte du cœur

Une nouvelle Zauberflöte baroque, une ! Après Norrington, Östman, Gardiner et Jacobs, voilà Sigiswald Kuijken qui s’y frotte, au Festival de Beaunes. Et le résultat est là ! Sa Petite Bande, avec sa sonorité acérée, proche de celle du Concerto Köln (et assez éloigné en cela du Drottningholm Court Theatre Orchestra dirigé par Arnold Östman), est superbe de précision et de vélocité, ne reculant devant aucun des dangers dont Mozart a truffé ...
Raúl Giménez, un maître dans l’art du chant

Raúl Giménez, un maître dans l’art du chant

Nimbus Records Raúl Gimenez, voilà un chanteur qui se fait bien discret de nos jours, malgré un récent Ferrando au Colon de Buenos Aires, et qui pourtant mérite toute notre attention. Certes, ce récital Mozart date d’il y a déjà plus de 15 ans (tout comme son récital Donizetti et Bellini paru peu avant) et la voix de ce ténor n’est sans doute plus actuellement le reflet exact de ce disque, ...
Un Rinaldo solitaire

Un Rinaldo solitaire

Voilà un bien étrange Rinaldo mais ô combien fascinant. Ici, le seul et même chanteur interprète les principaux airs pour voix élevées que contient cet opéra, mais « adaptés curieusement » pour petit ensemble baroque composé de flûtes à becs, de viole de gambe et de claviers (clavecin et orgue). Dans la notice de présentation (fort bien écrite, d’ailleurs, par Cinzia Zotti), on apprend que l’éditeur John Walsh songeait, après le succès ...
Une Messe bien accordée

Une Messe bien accordée

Messe en ut La cathédrale de Metz, magnifique à visiter, n’est visiblement pas adaptée à ce genre de concert, la réverbération y étant beaucoup trop importante. Malgré cela l’ONL sonne toujours admirablement bien, comme à chaque fois qu’il est dirigé par Jacques Mercier, mais l’acoustique des lieux fait que seuls les aigus émergent véritablement de la masse sonore. Des cordes graves (violoncelles et contrebasses), on n’entend pas grand-chose d’autre qu’un grondement ...
Wozzeck

Wozzeck de légende à Nancy

Avec ce nouveau Wozzeck, Nancy a conclu de façon magistrale sa saison 2005-2006. Joué sans entracte, ce qui permet de conserver toute la tension dramatique sans l’altérer, ce spectacle a montré la grande intelligence dont a fait preuve le metteur en scène, Michel Deutsch. Les décors, ne recherchant absolument pas le réalisme, sont superbes, à mi-chemin entre cabaret, cinéma et théâtre à l’ancienne, avec ses effets de profondeur obtenus en ...
On en vendrait son âme au diable

On en vendrait son âme au diable

La Damnation de Faust Le programme indique « Concert prestige », ce qui d’emblée, une fois franchies les portes de cette magnifique salle qu’est l’Arsenal, laisse le spectateur en droit de s’attendre à une soirée exceptionnelle. Et ce soir-là, personne ne sera floué ni déçu. Dès les premiers accords de l’introduction, on se laisse happer par l’étrange beauté de cette musique, elle-même magnifiée par l’extraordinaire acoustique de la salle, acoustique parfaite qui laisse ...
Bastien et Bastienne, un rafraîchissement pour l’été

Bastien et Bastienne, un rafraîchissement pour l’été

Un DVD de Bastien et Bastienne de Mozart, voilà qui n’est pas chose courante, surtout quand il est interprété par des enfants et d’une telle qualité. Lorsqu’on le regarde, ce DVD fait immanquablement penser au spectacle Une petite Flûte Enchantée, présenté à Lyon dans les années 90 et régulièrement repris depuis. La mise en scène est simple, organisée comme une émission entre «Ça se discute» et «les Z’Amours» où Colas est ...