O Jesu, Nomen Dulce

Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

Metz. Arsenal. 14-X-2006. Heinrich Schütz (1585-1672) : O Jesu, Nomen Dulce. La Chapelle Rhénane, direction : Benoît Haller.

Jeune équipe de chanteurs et d’instrumentistes fondée en 2001 par le ténor , ne cesse de progresser et de prendre de l’importance dans le monde baroque actuel. Preuve en est faite lors de cette soirée à l’Arsenal de Metz. Le programme, entièrement basé sur des compositions de Schütz, est très bien organisé, passant des Petits Concerts Spirituels aux Psaumes de David tout en piochant dans les virtuoses Symphoniae Sacrae et dans quelques œuvres quasi-inconnues du public.

Les voix qui composent cet ensemble sont peu puissantes, mais restent toujours parfaitement audibles, grâce à l’acoustique de la Grande Salle de l’Arsenal. On saluera tout particulièrement la voix limpide et magnifiquement timbrée de Tanya Aspelmeier et la basse agile et claire de Markus Flaig. Quant à , il se montre capable de diriger l’ensemble tout en chantant, une prouesse de plus à porter à son crédit. Sa voix est mozartienne, lyrique et son air « O Jesu, nomen dulce » (qui donne son nom au concert) est si parfait que le public, visiblement captivé comme rarement, lui offre pendant sa prestation un silence et une attention parfaits. Quant aux instrumentistes, ils sont tous à la hauteur de leurs collègues chanteurs, c’est-à-dire de très haut niveau, et bien qu’ils soutiennent toutes les lignes vocales, ils font bien plus qu’accompagner les solistes. Ils enchevêtrent leurs mélodies avec celles des voix, pour finalement ne faire plus qu’un avec elles.

Au final, un concert où tous les musiciens sont complices, et une soirée triomphalement saluée par une assistance conquise par les sentiments simples et la ferveur de la musique de Schütz et de ses interprètes.

Crédit photographique : © la Chapelle Rhénane

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.