À emporter, Audio, Musique symphonique

Sibelius dans toute sa splendeur

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) – Édition Sibelius – Volume 1 : Poèmes Symphoniques. En Saga (deux versions), Suite de Lemminkäinen (deux versions), Improvisation/Chanson de Printemps, La Nymphe des Bois, Cassazione (deux versions), Musique pour une Scène, Le Réveil de la Finlande, Finlandia, Chanson de Printemps, In Memoriam (deux versions), La Fille de Pohjola, Chevauchée nocturne et Lever de Soleil, La Dryade, Danse-Intermezzo, Le Barde, Les Océanides (deux versions), Tapiola, Luonnotar, Scènes historiques I & II. Helena Juntunen, soprano. Orchestre Symphonique de Lahti, direction : Osmo Vänskä. Orchestre Symphonique de Göteborg, direction : Neeme Järvi. 5 CD BIS Records. Code barre : 7318591900023. Enregistré en février 1985 et mars 1989 à Göteborg, Suède, et de mai 1995 à mai 2007 à Lahti, Finlande. DDD. Notices en cinq langues (anglais, finnois, allemand, français, japonais) excellentes (Andrew Barnett). Durée : 82’27, 76’49, 77’38, 74’49, 77’13

 

Dès la fondation du label suédois BIS en 1973, son directeur avait un rêve a priori insensé, celui d’enregistrer « chaque note que Sibelius ait jamais écrite ». Sans doute ce rêve avait pour origine le fait que l’arrière-grand-père de von Bahr, Karl Fredrik Wasenius, critique renommé à Helsinki, était surtout le premier éditeur des manuscrits de Sibelius. À partir de 1986, le projet prit corps : avec le soutien de la famille Sibelius et de sommités sibeliennes telles qu’Andrew Barnett, Fabian Dahlström, Erik Tawaststjerna et le pianiste , von Bahr bâtit son imposant catalogue Sibelius disque après disque, avec une patiente sérénité ; finalement, pour le 50e anniversaire de la disparition du maître finlandais, BIS publie les trois premiers de treize coffrets rassemblant par genres musicaux les parutions étalées sur une vingtaine d’années.

Le Volume 1 de cette imposante Édition Sibelius, celui qui nous concerne actuellement, est consacré essentiellement aux poèmes symphoniques, augmentés d’autres pages qui s’en rapprochent. Ainsi que pour les autres albums avec orchestre, deux phalanges et deux chefs se partagent la vedette : l’ sous la baguette de pour les Scènes historiques et la version finale de la Cassazione, et l’ sous celle d’ pour toutes les autres œuvres. Cette dernière formation et son chef se sont fait une spécialité d’enregistrer les premiers jets de certaines partitions, en plus de leur version « officielle », ce qui incite l’auditeur à de passionnantes comparaisons : on se souvient notamment du merveilleux disque regroupant les deux versions du Concerto pour violon avec Leonidas Kavakos, et ceux des versions originales de la Suite Karelia et de la Symphonie n°5 dans laquelle le premier mouvement, tel qu’il est bien connu, était à l’origine deux mouvements bien distincts, tandis que le Finale était plus développé.

Dans ce coffret, d’autres découvertes surprenantes nous attendent : ainsi la Suite de Lemminkäinen, dans sa version originale de 1896, ne comprenait pas Le Cygne de Tuonela, tandis que le Retour de Lemminkäinen a même connu deux versions préalablement à celle, définitive, de 1900 ; En Saga nous est présenté ici dans ses deux versions de 1892 et 1902 ; la Chanson de Printemps dans celles de 1894 et 1895 ; la Cassazione dans celles de 1904 et 1905 ; In Memoriam dans celles de 1909 et 1910 ; et enfin Les Océanides dans les deux versions de 1914. Il existe même, paraît-il une version préliminaire de La Fille de Pohjola, toutefois non incluse dans ce coffret.

Bien sûr, les chefs-d’œuvre voisinent ici avec des pages plus modestes, ce qui est inévitable dans la philosophie de d’enregistrer « chaque note que Sibelius ait jamais écrite », mais la plus modeste des partitions de Sibelius vaut bien quantité d’œuvres de petits maîtres baroques dont on nous gratifie jour après jour… Et lorsque tout cela est interprété par les exceptionnels musiciens nordiques de BIS, alors ne se pose plus la question qualitative de l’une ou l’autre composition : , et la fervente soprano (dans le magnifique Luonnotar) nous conduisent au plus profond de l’âme du compositeur en exaltant sa pensée en un tout homogène ; le sentiment d’une nature panthéiste envahi peu à peu l’auditeur avec une force à laquelle il ne peut se dérober, depuis la vaste fresque de Lemminkäinen, sorte de symphonie de près de cinquante minutes, jusqu’à la brève Danse-Intermezzo qui n’en fait même pas trois…

Il s’agit bien là de versions définitives, et pour longtemps, étant donné qu’on imagine mal qu’elles puissent être surpassées, et même approchées. Si tous les volumes de cette Édition Sibelius sont de la même eau, Robert von Bahr pourra se glorifier d’avoir somptueusement exaucé son rêve de toujours.

(Visited 323 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) – Édition Sibelius – Volume 1 : Poèmes Symphoniques. En Saga (deux versions), Suite de Lemminkäinen (deux versions), Improvisation/Chanson de Printemps, La Nymphe des Bois, Cassazione (deux versions), Musique pour une Scène, Le Réveil de la Finlande, Finlandia, Chanson de Printemps, In Memoriam (deux versions), La Fille de Pohjola, Chevauchée nocturne et Lever de Soleil, La Dryade, Danse-Intermezzo, Le Barde, Les Océanides (deux versions), Tapiola, Luonnotar, Scènes historiques I & II. Helena Juntunen, soprano. Orchestre Symphonique de Lahti, direction : Osmo Vänskä. Orchestre Symphonique de Göteborg, direction : Neeme Järvi. 5 CD BIS Records. Code barre : 7318591900023. Enregistré en février 1985 et mars 1989 à Göteborg, Suède, et de mai 1995 à mai 2007 à Lahti, Finlande. DDD. Notices en cinq langues (anglais, finnois, allemand, français, japonais) excellentes (Andrew Barnett). Durée : 82’27, 76’49, 77’38, 74’49, 77’13

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.