À emporter, Documentaire, DVD, DVD Musique, Musique de chambre et récital

Itzhak Perlman, violoniste virtuose, très attachant

Plus de détails

Itzhak Perlman : virtuose violinist. Documentaire en 3 parties + Bonus : I Know I played every note ; The Trout and Jacqueline du Pré Remembered ; The Bach E major violin partita BWV 1006, The Bach D minor violin partita BWV 1004 (includes the great Chaconne). Bonus : Allegro Molto Compilation. Réalisation : Christopher Nupen. Production : Allegro Films/Argos Productions. 1 DVD NTSC The Christopher Nupen Films A 08CN D. Code barre : 8 14446 01004 8. Langue : anglais. Sous-titres : français, allemand, espagnol, italien, finnois. Livret en anglais, français, allemand, espagnol, italien, finnois. Toutes zones. Format son : stéréo et mono. Format image : 16 : 9 (menu et intro) et 4 : 3 (film). Durée : 2h45.

 

The Films

Ce film fait partie d’une intéressante collection présentée par . Bien que datant de 1978, ce documentaire est toujours particulièrement attrayant. apparaît non seulement comme un violoniste virtuose, mais on découvre aussi une personnalité extravertie, sympathique et particulièrement enthousiaste, une personnalité tout à fait attachante qu’on aimerait rencontrer.

Il nous conduit en voiture dans New York, il parle avec objectivité et dérision de la polio qu’il a contractée un an après avoir commencé à jouer du violon. «J’étais content de ne pas être enfant prodige parce que ça me rendait un peu moins anormal ». Il explique : « La façon dont un enfant réagit à l’infirmité et se projette dans sa vie future repose entièrement sur ses parents ». Il nous emmène devant l’ancienne Juilliard School et confie en riant : « Je n’entrais pas par la porte principale parce qu’il y avait trop d’escaliers ».

On le voit cuisiner. Il parle de ses régimes avec humour. Sa femme Toby confie leur rencontre, leur mariage, son caractère, ses défauts. explique combien ses enfants sont importants pour lui, combien il détestait voyager et se sentir loin d’eux.

On le voit en concert avec et seul en récital à Londres où il interprète Bach. Il raconte le plaisir qu’il a de jouer sur scène, d’avoir le contact avec le public « Pour moi, il s’agit de donner et de recevoir ».

Il parle de ses amitiés, avec qui il a enregistré les Sonates de Beethoven, « je ressens quelque chose de spécial quand je joue avec lui », et avec qui on le voit jouer Zigeunerweisen de Pablo de Sarasate sous la direction de . Il est toujours joyeux, particulièrement exubérant, il blague, il entraîne. Dans les loges avec , et , il fait le pitre sur l’air du Concerto pour violon de Mendelssohn.

Il passait ses étés dans les montagnes du Colorado. Il explique comment ce paysage l’a fasciné. « C’est quelque chose qui vous prend et qui ne vous lâche plus ». On le voit pêcher, avec comme fond sonore son émouvante interprétation du largo de l’Hiver des Quatre Saisons de Vivaldi. On le voit dans ses » masterclass » à la Aspen Music School avec Nadja Salerno et Chou Liang Lin. Il plaisante avec le public et avec ses élèves. Pour lui, c’est très important d’aider les jeunes, de les supporter, de critiquer sans être destructeur. Il complimente. Il montre ce qu’il faut faire et semble les amener avec talent au meilleur d’eux-mêmes. Il dit qu’il adore enseigner. On imagine la chance d’avoir été l’élève d’une telle personnalité débordant d’énergie, partageant son amour de la musique avec autant d’humanité. Cette partie se termine comme elle a débuté par La ronde des lutins de Bazzini jouée avec une remarquable habileté et un joyeux entrain.

Dans la deuxième partie, Itzhak Perlman se rappelle les répétitions du Quintette « la truite ». Il décrit Jacqueline Dupré, sa personnalité avec un merveilleux sens de l’observation. « Elle se révélait dans chacun de ses morceaux comme elle était … Elle était enthousiaste et elle s’abandonnait à la musique. » Elle était « authentique », « plus vraie que nature. »

La troisième partie nous montre Itzhak Perlman jouant les Partitas n° III en mi majeur BWV 1006 et II en ré mineur BWV 1004, un enregistrement qui avait eu lieu à Londres, au Saint John’s Smith square pour la BBC en 1978. Nous assistons à une magistrale interprétation de la Chaconne, tout à fait émouvante.

Le bonus nous offre la présentation des autres films du même réalisateur. Et tout semble aussi plaisant. Le DVD est accompagné d’un livret très complet. On regrette seulement la triste couverture du DVD, portrait en noir et blanc trop sérieux d’Itzhak Perlman, ne reflétant absolument pas le joyeux violoniste qui nous est présenté dans le film.

Plus de détails

Itzhak Perlman : virtuose violinist. Documentaire en 3 parties + Bonus : I Know I played every note ; The Trout and Jacqueline du Pré Remembered ; The Bach E major violin partita BWV 1006, The Bach D minor violin partita BWV 1004 (includes the great Chaconne). Bonus : Allegro Molto Compilation. Réalisation : Christopher Nupen. Production : Allegro Films/Argos Productions. 1 DVD NTSC The Christopher Nupen Films A 08CN D. Code barre : 8 14446 01004 8. Langue : anglais. Sous-titres : français, allemand, espagnol, italien, finnois. Livret en anglais, français, allemand, espagnol, italien, finnois. Toutes zones. Format son : stéréo et mono. Format image : 16 : 9 (menu et intro) et 4 : 3 (film). Durée : 2h45.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.