À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Nemanja Radulovic, le cœur tendre du diable

Plus de détails

Les Trilles du diable. Fritz Kreisler (1875-1962) : Praeludium et Allegro* ; Liebeslied** ; Schön Rosmarin***. Henryk Wieniawski (1835-1880) : Légende en sol mineur op. 17 **. Tomaso Antonio Vitali (1663-1745) : Chaconne en sol mineur*. Franz Schubert (1797-1828) : Rondo en la. Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893) : Souvenir d’un lieu cher op. 42*. Giuseppe Tartini (1692-1770) : Sonate en sol mineur « Le trille du diable » op. 1 n°4 ***. Pablo de Sarasate (1844-1908) : Romanza andaluza op. 22***. Arrangements : *Marc-Olivier Dupin, **Gilles Rupert, *** Les Trilles du Diable. Nemanja Radulovic, violon solo. Quatuor Illico : Guillaume Fontanarosa, violon ; Frédéric Dessus, violon ; Bertrand Causse, alto ; Anne Biragnet, violoncelle. Stanislas Kuchinski, contrebasse. 1 CD Decca 4802797. Enregistré aux Flâneries de Reims (Grand-Théâtre) en juillet 2007. Notice en français. Durée : 76’14

 

Les Clefs ResMusica

Un cœur qui vibre pour chaque note, un violoniste qui chante à chaque instant. Nemanja Radulovic nous transporte par son jeu dans l’espace de la redécouverte musicale.

Ce sont , Gilles Rupert, et cette nouvelle formation «Les trilles du diable» qui sont à l’origine de ces arrangements de ces pièces de virtuosité avec quatuor à corde et contrebasse, le plus souvent données en bis dans les récitals des violonistes.

Toutes ces pièces sont à redécouvrir et semblent nouvelles. Les arrangements portent et mènent l’écriture originale déjà belle à une écoute fraîche et fort séduisante. Certains pourraient avoir des critiques sur le choix d’une interprétation débridée de la Chaconne de Vitali, mais … mais … écoutez cet interprète qui ose et on aime ça.

Nous avions déjà été séduits par Nemanja Radulovic avec ses interprétations des concertos de Mendelssohn l’année dernière et par l’une de ses prestations scéniques en 2006 alors qu’il n’avait que 21 ans. Tout confirme que nous sommes en présence d’un jeune talent à suivre pour ses accents généreux et époustouflants. Accompagné par le quatuor Illico et par Stanislas Kuchinski à la contrebasse, vous allez être au cœur de l’émotion musicale et surtout de la générosité partagée. Ce concert est enregistré aux Flâneries de Reims en live, on n’y apprécie toujours les applaudissements du public auxquels nous nous joignons.

Plus de détails

Les Trilles du diable. Fritz Kreisler (1875-1962) : Praeludium et Allegro* ; Liebeslied** ; Schön Rosmarin***. Henryk Wieniawski (1835-1880) : Légende en sol mineur op. 17 **. Tomaso Antonio Vitali (1663-1745) : Chaconne en sol mineur*. Franz Schubert (1797-1828) : Rondo en la. Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893) : Souvenir d’un lieu cher op. 42*. Giuseppe Tartini (1692-1770) : Sonate en sol mineur « Le trille du diable » op. 1 n°4 ***. Pablo de Sarasate (1844-1908) : Romanza andaluza op. 22***. Arrangements : *Marc-Olivier Dupin, **Gilles Rupert, *** Les Trilles du Diable. Nemanja Radulovic, violon solo. Quatuor Illico : Guillaume Fontanarosa, violon ; Frédéric Dessus, violon ; Bertrand Causse, alto ; Anne Biragnet, violoncelle. Stanislas Kuchinski, contrebasse. 1 CD Decca 4802797. Enregistré aux Flâneries de Reims (Grand-Théâtre) en juillet 2007. Notice en français. Durée : 76’14

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.