Cycle Xenakis / Stravinsky : éruption de décibels

Concerts, La Scène, Musique symphonique

Paris, Cité de la Musique. 09-X-2009. Iannis Xenakis (1922-2001) : Aïs ; Jonchaies. Igor Stravinsky (1882-1971) : L’oiseau de feu, suite de 1945. Daniel Ciampolini, percussions ; Spyros Sakkas, baryton. Orchestre Philharmonique de Radio France, direction : Pascal Rophé

Salle comble pour Xenakis ! Ce compositeur, associé à pour un cycle qui se déroulera tout le long du mois d’octobre à la Cité de la Musique, attire une foule nombreuse. Paradoxalement ce même public a boudé L’oiseau de feu qui terminait ce concert, parti au moment de l’entracte.

Aïs a décidément mal vieilli. Portée par la seule présence de lors du concert en hommage au compositeur organisé en 2002 au Châtelet, sept ans plus tard cette musique sonne encore plus démodée, malgré l’impressionnante prestation de Daniel Ciampolini, malgré la direction sans failles de . Mais la voix du baryton grec accuse le poids des ans, on ne retrouve plus l’aspect incantatoire et hallucinant qui doit être porté par la voix.

Jonchaies en revanche garde intacte toute sa force émotionnelle. La salle de concerts de la Cité de la Musique n’est malheureusement pas adaptée à ce déluge de décibels, la scène manque de profondeur, le son arrive rapidement à saturation. Qu’importe, la prestation de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France dans ce répertoire se passe de superlatifs. La suite de 1945 de L’Oiseau de feu sonne, après ce déluge sonore, bien maigrelette, et les musiciens semblent eux-mêmes moins mobilisés. Le son des cuivres se fait dur, les attaques des accords du finale ne sont pas propres… maintient ses troupes, sa direction est solide. Mais le résultat final, malgré de belles sonorités, reste mitigé.

Crédit photographique : © DR

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.