Dido et Aeneas chorégraphie à l’anglaise

À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

Henry Purcell (1659-1695) : Dido and Aeneas, opera en trois actes. Mise en scène et chorégraphie : Wayne McGregor ; Décors : Hildegard Bechtler ; Lumières : Lucy Carter. Avec : Sarah Connoly, Dido ; Lucas Crowe, Dido ; Sara Fulgoni, Sorceress ; Lucy Crowe, Belinda ; Anita Watson, Second Woman, Pumeza Matshikiza, Second Witch ; Lestyn Davies, Spirit ; Ji-Min Park, Sailor. Chœurs du Royal Opera House de Covent Garden, direction : Steven Westrop ; Orchestra of the Age of Enlightenment, direction : Christopher Hogwood. Réalisation : Jonathan Haswell. 1 DVD Opus Arte. Référence : OA 1018A. Code barre : 8 09478 01018. Filmé à Londres en 2009. Sous-titres en : anglais, allemand, français, espagnol et italien. Format son : LPCM Stereo /DTS Surround. Format image : 16 : 9 Anamorphic. DVD : toutes zones. Durée : 72mn. Bonus : synopsis, cast gallery et entretien avec Wayne McGregor

 

Opéra mythique, chef d’œuvre du baroque, Dido and Aeneas reste une œuvre à la genèse énigmatique. La partition nous est parvenue sous forme parcellaire. Il n’empêche, même si l’opéra fut plutôt négligé du vivant du compositeur, il s’est imposé comme l’un des piliers du répertoire, maintes fois programmé et maintes fois enregistré. Rien que sur DVD, il existe désormais quatre versions, ce qui pour un opéra baroque, reste largement exceptionnel !

Le Royal Opera de Londres a confié l’aspect scénique de cette production au chorégraphe . L’idée est justifiable car, outre le fait que la présence de chorégraphes dans le monde des mises en scène d’opéra est très mode, la partition de Purcell comporte des parties dansées. Ce travail est de la meilleure facture avec un côté très pudique pris dans un voile d’esthétisme intemporel. doit combiner le respect du cadre intimiste de cet «opéra de chambre» et gérer le vaste plateau du Covent Garden. A ce titre, il y arrive plutôt bien, additionnant et superposant les chanteurs et danseurs. De facture très classiques, ses ballets s’avèrent très beau à regarder d’autant plus qu’il se détachent dans les lumières assez froides mais précises. Certains effets de mise en scène sont très réussis comme l’annonce à Dido par le faux Mercure ou les scènes avec la sorcière.

Dans la fosse, fait briller l’. La beauté des couleurs des musiciens s’adapte à la direction narrative et corsée du chef.

à la grandeur de la tragédienne et la profondeur du timbre. Tout aussi engagé scéniquement, présente une voix puissante et un grave aux couleurs cuivrées. est une Belinda à l’aisance vocale parfaite.

En DVD, ce Dido and Aenas est, sans conteste, une référence par la qualité musicale et la saine intemporalité de la mise en scène.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.