À emporter, CD, Musique symphonique

Requiem de Verdi et Muti à Chicago

Plus de détails

Giuseppe Verdi (1813-1901) : Messa da Requiem Avec : Barbara Frittoli, soprano ; Olga Borodina, mezzo-soprano ; Mario Zeffiri, ténor ; Ildar Abdrazakov, basse. Chicago Symphony Chorus (chef de chœur : Duain Wolfe). Chicago Symphony Orchestra, direction : Riccardo Muti. 2 CD. CSO Resound CSOR 901 1006. Code-barre : 810449 011068. Enregistré sur le vif les 15, 16 et 17 janvier 2009 dans le Orchestra Hall du Symphony Center de Chicago. Notice de présentation trilingue (anglais, français et allemand). Durée : 89’44

 

Il s’agit avec ce double CD de la troisième version du Requiem de confiée aux micros par . Après la première version EMI à la tête de l’orchestre Philharmonia, après celle enregistrée en 1987 avec les forces de La Scala, parue chez EMI également, le maestro italien confirme ici sa vision éminemment théâtrale d’une œuvre dont il semble désormais maîtriser la moindre nuance, le moindre chuchotement. L’orchestre symphonique de Chicago, avec sa grande tradition de musique germanique derrière lui, semble lui aussi être l’instrument idéal pour porter un tel déferlement dramatique, une telle palette de couleurs. Le chœur qui lui est adjoint est en tout point irréprochable, et constitue à n’en pas douter un des grands atouts de cette nouvelle version du chef d’œuvre de Verdi.

Sans doute eût-il fallu, pour soutenir la vision de Muti, un quatuor vocal plus idoine que celui proposé ici, sans doute choisi pour tirer l’ouvrage vers le classicisme d’un Cherubini, autre compositeur ardemment défendu par le chef italien. , dont l’engagement dans la partition est certain, n’a malheureusement en rien l’envergure d’un grand soprano verdien, et l’état actuel de sa voix est plutôt préoccupant ; si elle parvient toujours à produire quelques beaux sons filés dans l’aigu, le grave et son médium sont chevrotants et déparent de façon irrémédiable les magnifiques ensembles de l’œuvre. De même, , ténor belcantiste à l’aise dans les ouvrages légers de Rossini et de Donizetti, ne peut pas rivaliser dans cet ouvrage avec les grands ténors des versions concurrentes, dont l’instrument est plus adapté ; on apprécie en revanche son beau trille, souvent éludé par les voix moins légères. Si a pour sa part la voix qui convient, son investissement dramatique est extrêmement limité et ses interventions passent pratiquement inaperçues. Artiste lui aussi plutôt considéré comme un mozartien et un belcantiste, est quant à lui exemplaire dans la partie de basse, et allie souplesse vocale, musicalité sans faille et un réel engagement dramatique.

En somme, une superbe version, malheureusement affaiblie par un quatuor vocal quelque peu insuffisant, surtout si on le compare à ceux d’une discographie particulièrement riche.

Plus de détails

Giuseppe Verdi (1813-1901) : Messa da Requiem Avec : Barbara Frittoli, soprano ; Olga Borodina, mezzo-soprano ; Mario Zeffiri, ténor ; Ildar Abdrazakov, basse. Chicago Symphony Chorus (chef de chœur : Duain Wolfe). Chicago Symphony Orchestra, direction : Riccardo Muti. 2 CD. CSO Resound CSOR 901 1006. Code-barre : 810449 011068. Enregistré sur le vif les 15, 16 et 17 janvier 2009 dans le Orchestra Hall du Symphony Center de Chicago. Notice de présentation trilingue (anglais, français et allemand). Durée : 89’44

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.