La Scène, Opéra, Opéras

Eugène Onéguine, production polonaise à Valence

Plus de détails

Valencia. Palau de Les Arts Reine Sofia. 28-I-2011. Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Eugène Onéguine. Mise en scène : Mariusz Treliński ; décors : Boris Kudlička ; Costumes : Joanna Klimas ; Lumières : Felice Ross ; Chorégraphie : Emil Wesołowski. Avec : Helene Schneiderman, Larina ; Irina Mataeva, Tatiana ; Lena Belkina, Olga ; Margarita Nekrasova, Fillipievna ; Artur Rucinski, Eugène Onéguine ; Dmitri Korchak, Lenski ; Günther Groissböck, Prince Gremin ; Aldo Heo, Capitaine ; Simon Lim, Zaretski ; Emilio Sánchez ; Toni Navarrate, Triquet, Guillot. Cor de la Generalitat de Valenciana, direction : Francesc Perales ; Orquestra de la Comunitat Valenciana, direction : Omer Meir Wellber.

  • Espagne
  •  

    Cette production polonaise, présentée dans le cadre majestueux et intimidant du Palau de Les Arts de Valencia, œuvre de l’architecte Santiago Calatrava, était l’occasion pour le futur directeur musical de la maison de se confronter à un cheval de bataille du répertoire lyrique. Né en 1981, le jeune chef israélien a été désigné, par l’intendante Helga Schmidt pour succéder à Lorin Maazel ! Choix risqué car remplacer une légende vivante de la baguette, qui plus est fondateur de l’orchestre, est un pari osé. Cependant, le jeune homme assure crânement et fait preuve d’une maîtrise assez sidérante pour son âge. Sa direction évite le clinquant et le distancé pour se concentrer sur le drame et rien que le drame. Il est largement aidé par un orchestre de Valence, qui ne possède peut-être pas les couleurs slaves, mais qui démontre une précision des pupitres et une homogénéité élogieuses.

    Côté chant, la distribution alliait la beauté des voix à la vérité théâtrale. La soprano Irina Mataeva est l’émotion même en Tatiana, femme à la fois fragile, touchante mais décidée. Sans jamais forcer son chant, la jeune chanteuse atteint une perfection musicale totale. Il en va de même pour le baryton Artur Rucinski aux moyens vocaux impressionnants et à la large palette de nuances. Tous les autres chanteurs sont musicalement et stylistiquement soignés avec des dictions aussi exemplaires que parfaites. Comme à chaque production de cette maison, des jeunes artistes du Centre de perfectionnement Placído Domingo se mêlent, avec compétence, aux chanteurs.

    Peu connu en Europe occidentale, le metteur en scène possède un solide métier qu’il a exercé à travers l’Europe centrale et orientale et aux Etats-Unis. Loin des relectures décapantes, son travail met l’accent sur la narration et les tensions du livret avec une direction d’acteurs à la fois précise et émouvante. Comme souvent avec lui, les décors et les costumes, de ses collaborateurs scéniques, très symboliques et stylisés, ont tendance a mécaniser la physionomie des personnages dans les scènes d’ensemble, comme si la pression sociale rendait impossible l’existence de personnalités déviantes. Ce travail à la fois sobre et musical s’avère rafraîchissant dans un contexte dramaturgique qui pousse trop souvent vers les excès.

    Crédit photographique : Tato Baeza

    Plus de détails

    Valencia. Palau de Les Arts Reine Sofia. 28-I-2011. Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Eugène Onéguine. Mise en scène : Mariusz Treliński ; décors : Boris Kudlička ; Costumes : Joanna Klimas ; Lumières : Felice Ross ; Chorégraphie : Emil Wesołowski. Avec : Helene Schneiderman, Larina ; Irina Mataeva, Tatiana ; Lena Belkina, Olga ; Margarita Nekrasova, Fillipievna ; Artur Rucinski, Eugène Onéguine ; Dmitri Korchak, Lenski ; Günther Groissböck, Prince Gremin ; Aldo Heo, Capitaine ; Simon Lim, Zaretski ; Emilio Sánchez ; Toni Navarrate, Triquet, Guillot. Cor de la Generalitat de Valenciana, direction : Francesc Perales ; Orquestra de la Comunitat Valenciana, direction : Omer Meir Wellber.

  • Espagne
  •  
    Mots-clefs de cet article
    Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.