À emporter, CD, Musique symphonique

Un programme séduisant et original avec Kent Nagano

Plus de détails

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) : Die erste Walpurgisnacht, op. 60 ; Johannes Brahms (1833-1897) : Nänie, op. 82 ; Robert Schumann (1810-1856) : Der Königssohn, op. 116. Avec : Simone Schröder, alto ; Burkhard Fritz, ténor ; Detlef Roth, baryton ; Franz-Josef Selig, basse. 1 CD. Farao Classics B 108059. Code-barre : 4025438 080598. Enregistré sur le vif dans la Jesuitenkirche St. Michael de Munich le 30 mai 2010. Qualité d’enregistrement : DDD. Notice de présentation bilingue (allemand et anglais). Durée : 70’39’’

 

L’intérêt de ce CD réside avant tout dans l’originalité et la cohérence de son programme, un regroupement de pièces pour chœur et orchestre toutes trois inspirées de ces contes et légendes germaniques médiévales si populaires autrefois dans l’Allemagne postromantique du XIXe siècle. Si les deux pièces de Mendelssohn et de Brahms ont été maintes fois enregistrées – généralement en complément de programme d’un CD consacré à chacun de ces deux compositeurs –, l’œuvre de Schumann est en revanche moins connue aujourd’hui, en raison sans doute du caractère fantastique de son texte. L’auditeur féru de musique chorale aura tout à gagner à la découvrir, même si les non-germanophones regretteront forcément l’absence de traduction des textes chantés.

L’interprétation est dans l’ensemble de qualité moyenne, et ne brille pas toujours par la subtilité. L’Orchestre d’Etat de la Bavière n’est pas à l’abri de quelques lourdeurs, et le Audi Jugendchorakademie – la formation chorale sponsorisée par la célèbre marque de voitures… – fait davantage preuve d’enthousiasme que de précision musicale.

Parmi les solistes, on regrettera le chant assez terne de la mezzo-soprano Simone Schröder, qui fort heureusement n’a pas grand-chose à faire. Très bonnes prestations en revanche du baryton et de la basse , avec une mention toute particulière pour , un vrai Heldentenor à la voix encore souple, à surveiller absolument : il est de service à Bayreuth cet été, où on a pu l’entendre dans le Walther des Maîtres-Chanteurs

Au pupitre, fait ce qu’il peut pour animer son petit monde, mais on a connu pour Mendelssohn et Brahms des lectures autrement plus électrisantes, plus dramatiques pour le premier et plus intérieures pour le second. L’auditeur intéressé par le couplage judicieux avec la pièce de Schumann aurait tort de se refuser le plaisir de la découverte.

Plus de détails

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) : Die erste Walpurgisnacht, op. 60 ; Johannes Brahms (1833-1897) : Nänie, op. 82 ; Robert Schumann (1810-1856) : Der Königssohn, op. 116. Avec : Simone Schröder, alto ; Burkhard Fritz, ténor ; Detlef Roth, baryton ; Franz-Josef Selig, basse. 1 CD. Farao Classics B 108059. Code-barre : 4025438 080598. Enregistré sur le vif dans la Jesuitenkirche St. Michael de Munich le 30 mai 2010. Qualité d’enregistrement : DDD. Notice de présentation bilingue (allemand et anglais). Durée : 70’39’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.