Mot-clef : Burkhard Fritz

Le metteur en scène David Bösch, entre noirceur et lumière

Le metteur en scène David Bösch, entre noirceur et lumière

Depuis ses débuts à l'opéra en 2009, les mises en scène du jeune artiste allemand David Bösch sont souvent qualifiées de « déroutantes » ou « énigmatiques », mais elles sont surtout résolument modernes. Autour des œuvres de Korngold récemment présentées à l'Opéra des Flandres et au Semperoper de Dresde, le metteur en scène installe sa vision, entre noirceur et lumière. « Avoir la possibilité de traiter coup sur coup deux pièces d’un même compositeur est particulièrement intéressant. » ResMusica : ...
la ville morte

La Ville Morte mise en scène par David Bösch à Dresde

Après Le Miracle d’Héliane à l’Opéra des Flandres, David Bösch s’attaque au chef-d’œuvre lyrique de Korngold, La Ville Morte, au Semperoper de Dresde. Sa mise en scène moderne et littérale cherche à maintenir l'action entre réel et onirisme, tandis qu’en fosse le chef Dmitri Jurowski emmène la partition vers un vérisme puccinien, personnalisé sur scène par le ténor Burkhard Fritz et la soprano Manuela Uhl. D’une époque viennoise parmi les plus ...

Nouvelles annulations préoccupantes de Jonas Kaufmann

Comme en informe notre confrère Norman Lebrecht, Jonas Kaufmann vient d’annuler plusieurs représentations à Munich (Les Maîtres Chanteurs où il sera remplacé par Burkhard Fritz) et Budapest où il devait donner un concert en hommage au ténor hongrois József Simándy.
55fe59ae8a8ff

A Gand, un déroutant Tannhäuser signé Calixto Bieito

Bouleversant Tannhäuser à l'Opera Vlaanderen de Gand. Le metteur en scène Calixto Bieito travaille au plus près des corps et des affects, aux limites du jeu d'acteur. Sa proposition ouvre des perspectives inédites et fait voler en éclats la définition "romantique" de l'ouvrage. La soirée brille également par un plateau de qualité et une direction d'orchestre très raffinée. Tannhäuser figure en bonne place parmi les ouvrages les plus emblématiques du romantisme ...
GurreLieder_1600x900

Pierre Audi met en scène les Gurre-Lieder à Amsterdam

Les Gurre-Lieder, créés en 1913 à Vienne, sont aujourd'hui un monument du répertoire orchestral. Mais force est d'admettre que pour un public non germanophone, l'argument littéraire de cette œuvre est largement éclipsé par le pouvoir envoutant de la musique de Schoenberg. On peut donc saluer l'initiative du Nederlandse Opera à l'origine de cette première mondiale, présentant une production lyrique complète autour de la plus monumentale œuvre de jeunesse que connaisse l'histoire ...
B'Fest: Fidelio

Beethovenfest Bonn: Fidelio in a Sturm und Drang version

Many years have passed, but Rocco, an old, retired jailer, remembers. He remembers an extraordinary young man, although he was not a young man: his son-in-law, Fidelio, who turned out to be a woman, Leonore. And he remembers Florestan, the prisoner, a victim of the arbitrary power of his boss, Don Pizarro. Owing to his lack of courage, even he had refused to give Florestan a chunk of bread, he, ...
B'Fest: Fidelio

Beethovenfest Bonn: Fidelio en version Sturm und Drang

Bien des années se sont écoulées. Mais Rocco, vieux geôlier retraité, se souvient toujours. Se souvient de ce jeune homme extraordinaire qui pourtant n’en fut pas un, de ce beau-fils (ou presque), Fidelio, qui s’avéra être femme, Leonore. Et il se souvient de Florestan, le prisonnier, victime du pouvoir arbitraire de son chef, Don Pizarro. Par manque de courage il lui avait refusé même un petit bout de pain, lui, ...
farao_nagano

Un programme séduisant et original avec Kent Nagano

L’intérêt de ce CD réside avant tout dans l’originalité et la cohérence de son programme, un regroupement de pièces pour chœur et orchestre toutes trois inspirées de ces contes et légendes germaniques médiévales si populaires autrefois dans l’Allemagne postromantique du XIXe siècle. Si les deux pièces de Mendelssohn et de Brahms ont été maintes fois enregistrées – généralement en complément de programme d’un CD consacré à chacun de ces deux ...
L’Abschied de Mahler

Thomas Hampson et l’Abschied de Mahler

Venant juste après le cycle Mahler de Valery Gergiev, qui n’avait d’ailleurs pas abordé Le Chant de la Terre, et quelque jours après une Septième décortiquée dans ses moindres détails, nouvel épisode de l’intégrale de Daniele Gatti dont son Chant de la Terre est attendu la saison prochaine, Philippe Jordan nous proposait son Mahler avec deux des ultimes opus du compositeur et chef d’orchestre viennois, programme d’une tournée européenne ...
Le rêve d’une sirène de la rue

Le rêve d’une sirène de la rue

Rusalka Ce vendredi 5 décembre 2008, la Monnaie donnait en première représentation Rusalka (1900), dixième des onze opéras de Dvorák. L’histoire d’une ondine, slave, une petite sirène, plus démoniaque que le personnage d’Andersen. Un «conte lyrique», merveilleux, qui révèle un rôle-titre audacieusement muet au cœur du récit. Un conte métamorphosé par les visions complices de Stefan Herheim et Heike Scheele. Plongés dans une scénographie somptueuse, les nymphes deviennent prostituées, le prince ...