À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Anna Prohaska, dans une discrétion bienvenue

Plus de détails

Anna Prohaska. Sirène. Mélodies de Gustav Mahler (1860-1911), Claude Debussy (1862-1918), Henry Lawes (1595-1662), John Dowland (1563-1626), Joseph Haydn (1732-1809), Franz Schubert (1797-1828), Georges Bizet (1838-1975), Karol Szymanowski (1882-1937), Robert Schumann (1810-1856), Gabriel Fauré (1845-1924), Hugo Wolf (1860-1903), Arthur Honegger (1892-1955), Félix Mendelssohn (1809-1847), Henry Purcell (1659-1695), Antonin Dvorak (1841-1904) et un Hymne Grégorien. Anna Prohaska (soprano), Eric Schneider (piano), Simon Martyn-Ellis (luth). Enregistré au Deutschlandfunk Kammermusiksaal de Cologne en juin 2010. 1 cd Deutsche Grammophon 477 946 3. Code barre o 28947 79463 9. Notice en anglais, allemand et français. Durée : 68’06’’

 

Paru d’abord en Allemagne, puis en Suisse, en catimini du grand tapage publicitaire international, ce premier enregistrement solo d’ révèle quelques-unes des multiples facettes du talent de la soprano allemande. Album insolite qui, à l’opposé de la plupart des premiers pas discographiques des jeunes cantatrices actuelles, ne s’aventure pas dans les sempiternels airs d’opéras de Mozart ou les mélodies les plus populaires de Schubert.

Autour du conte de La Petite Sirène d’Andersen, la jeune soprano (28 ans) construit son récital avec des mélodies de compositeurs aussi disparates que de , ou que d’. Dans l’élaboration de son chant autour de la figure légendaire de la nymphe ondine, la soprano y recherche avec bonheur la dualité de l’être féminin avec la séduction et le refus de céder.

Avec sa voix claire, parfois à la limite de l’acidité, parvient à colorer son discours vocal dans les limites de son projet poétique. Sa remarquable diction allège considérablement le poids de ces mélodies parfois heurtées ou elliptiques comme celles issues des Trois chansons de la petite sirène d’. On admire particulièrement son phrasé délié dans son Des Fischers Liebesglück de . Quelle belle compréhension du texte quand ses pianissimi exhale le vacillement d’une lueur du soir. Ecoutez l’étonnant et superbe duo qu’elle offre en re-recording dans le duo de Two daughters of this aged stream tiré de l’acte IV du Roi Arthur de .

Dans la discrétion bienvenue de son entrée dans l’arène de l’art lyrique, cet enregistrement s’affirme comme une belle carte de visite d’une artiste qui tient dans sa voix la promesse d’un bel avenir. D’ailleurs après avoir charmé les spectateurs de la Komische Oper de Berlin, puis du Staatsoper Unten den Linden dont elle fait partie de la troupe depuis 2006, elle va faire ses débuts sur la scène internationale en Décembre de cette année. Elle sera Zerlina du Don Giovanni de Mozart pour la prestigieuse ouverture de la nouvelle saison 2012 de La Scala de Milan.

En attendant qu’on se l’arrache d’un théâtre à l’autre, cet excellent album doit se faire une jolie place dans la discothèque de chacun. D’autant plus que la complicité avérée du pianiste , son accompagnateur depuis de nombreuses années, n’est pas étrangère à la réussite de cet enregistrement.

Plus de détails

Anna Prohaska. Sirène. Mélodies de Gustav Mahler (1860-1911), Claude Debussy (1862-1918), Henry Lawes (1595-1662), John Dowland (1563-1626), Joseph Haydn (1732-1809), Franz Schubert (1797-1828), Georges Bizet (1838-1975), Karol Szymanowski (1882-1937), Robert Schumann (1810-1856), Gabriel Fauré (1845-1924), Hugo Wolf (1860-1903), Arthur Honegger (1892-1955), Félix Mendelssohn (1809-1847), Henry Purcell (1659-1695), Antonin Dvorak (1841-1904) et un Hymne Grégorien. Anna Prohaska (soprano), Eric Schneider (piano), Simon Martyn-Ellis (luth). Enregistré au Deutschlandfunk Kammermusiksaal de Cologne en juin 2010. 1 cd Deutsche Grammophon 477 946 3. Code barre o 28947 79463 9. Notice en anglais, allemand et français. Durée : 68’06’’

 
Mots-clefs de cet article

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.