À emporter, Audio, Musique symphonique

Kirill Karabits : un jeune homme décidé

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Symphonie n°2 en Ut mineur, Op.17 « Petite Russie », Modest Moussorgski (1839-1881) : Une nuit sur le Mont chauve (version originale), Les Tableaux d’une Exposition (orchestration de Maurice Ravel). Bournemouth Symphony Orchestra, direction : Kirill Karabits. 1 CD Onyx. Référence : 4074. Enregistré en 2010. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 81’55.

 

Les orchestres britanniques ont su attirer à leur tête un nombre exceptionnel de talents ! Outre les grosses machines londoniennes avec Gergiev, Salonen et Jurowski, les phalanges des provinces ne cèdent en rien en termes de compétence artistique. Andris Nelsons à Birmingham, Vasily Petrenko à Liverpool ou à Bournemouth témoignent de cette faculté à attirer les musiciens d’exception. Orchestre peu médiatique mais d’une grande solidité, le peut se prévaloir d’une riche histoire et d’une liste prestigieuse de directeurs musicaux : Sir Charles Groves, Andrew Litton, Paavo Berglund, Constantin Silvestri, Yakov Kreizberg,  Marin Alsop et depuis 2009, le jeune . La France pourra regretter pendant longtemps de ne pas avoir su garder un musicien qui fut, de 2002 à 2005, assistant à l’Orchestre philharmonique de Radio-France. Ce n’est pas grave, le chef dispose à Bournemouth d’un orchestre de rang international, techniquement supérieur à la quasi-totalité des orchestres hexagonaux.

Ce troisième disque du chef et de son orchestre, nous conduit à travers l’âme de la musique russe. La Symphonie n°2 de Tchaïkovski est rarement enregistrée en dehors des intégrales et seul le jeune Kurt Masur (avec la Philharmonie de Dresde pour Eterna) en avait gravé une lecture à l’emporte-pièce qui avait marqué la discographie. Karabits offre une interprétation franchement symphonique (ça sonne méchamment efficace), poétique dans le mouvement lent et arrachée au panache dans les mouvements extrêmes mais sa lecture ne masque pas certaines lourdeurs d’une orchestration un peu trop généreuse.

Changement de registre avec des interprétations amples et musicales de deux tubes de Moussorgski. Dans la version originale de la Nuit sur le Mont chauve, le chef insiste sur la violence des contrastes et sur la rugosité de l’orchestration. Quant aux illustres Tableaux d’une exposition, ils pétaradent avec ce qu’il faut de sens des couleurs et de précision technique et la performance des musiciens anglais est admirable. La discographie des Tableaux est très riche, mais ce disque est l’une des plus belles versions récentes avec celles de Mariss Jansons  (RCO), Valery Gergiev (Philips) et bien sûr d’Abbado (DGG), insurpassable dans cette œuvre.

Le disque est donc une belle carte de visite pour un chef charismatique et cultivé à la tête d’un orchestre de top niveau.  On espère retrouver le jeune homme et ses musiciens dans un répertoire russe un peu moins standard et qui sorte des sentiers rebattus.

(Visited 59 times, 1 visits today)

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Symphonie n°2 en Ut mineur, Op.17 « Petite Russie », Modest Moussorgski (1839-1881) : Une nuit sur le Mont chauve (version originale), Les Tableaux d’une Exposition (orchestration de Maurice Ravel). Bournemouth Symphony Orchestra, direction : Kirill Karabits. 1 CD Onyx. Référence : 4074. Enregistré en 2010. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 81’55.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.