La Scène, Opéra, Opéras

L’Etoile fait briller l’Opéra de Montpellier

Plus de détails

Montpellier. Opéra-Comédie. 29-III-2014. Emmanuel Chabrier (1841-1894) : L’Etoile. Opéra-bouffe en trois actes sur un livret d’Eugène Leterrier et Albert Vanloo. Mise en scène et adaptation des dialogues parlés : Benoît Bénichou ; scénographie : Amélie Kiritzé-Topor ; costumes : Bruno Fatalot ; chorégraphie : Anne Lopez ; lumières : Thomas Costberg. Avec : Héloïse Mas, Lazuli ; Samy Camps, le Roi Ouf Ier ; Marie Sénié, la Prinesse Laoula ; Guillaume René, Hérisson de Porc-Epic ; Apolline Raï-Westphal, Aloès ; Camille Poirier, Tapioca ; Clara Vallet, Sirocco ; Alizée Clavaud, Patacha ; Maëlis Monnanteuil, Zalzal ; Rémi Taffanel, le pianiste / le spectre ; Yasmeen Boukhari, la soprano ; Zoé Bouchacourt, le maître. Choeur du Jeune Opéra (chef de choeur : Vincent Recolin), Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon, direction : Jérôme Pillement

etoile1A Montpellier depuis 1990 existe la structure Opéra junior, un exemple presque unique en France (le CREA d’Aulnay-sous-bois y est similaire) de spectacles musicaux produits et conçus par des enfants et des adolescents. Evidemment Opéra junior a pâti des dernier événements de l’Opéra national de Montpellier. Un temps menacée, la structure a vu son budget de fonctionnement baisser fortement et la collaboration avec l’OONM remise en cause. Finalement Opéra junior est intégré à l’Opéra de Montpellier, lui assurant ainsi sa pérennité.

C’est toutefois avec un budget ridiculement réduit (moitié moins que La Petite renarde rusée en 2012) qu’a été montée cette Etoile de Chabrier. Evidemment la partition est légèrement modifiée pour être accessible à ces jeunes gens de 15 ans de moyenne d’âge. Les deux premiers rôles – Lazuli et Ouf Ier – sont confiés à de jeunes professionnels, le reste de la distribution est répartie entre les membres d’Opéra junior. Avec si peu de moyens le metteur en scène et son équipe réussissent à faire des miracles. Décors et costumes sont faits avec de la récupération de productions précédentes, une structure métallique tient lieu de scénographie. Les textes parlés sont revus – condition nécessaire – par le metteur en scène. L’action de L’Etoile est transposée dans un univers fantaisiste, le roi Ouf Ier rappelant par son costume militaire et ses lunettes de soleil une dictature sud-américaine. Pervers narcissique entre Néron et Héliogabale, adepte du déguisement, il ravit ses sujets par la distribution de drogues. L’astrologue Sirocco est pour les besoins de la troupe transformé en diseuse de bonne aventure vaguement baba cool. Lazuli avec son pantalon ample, sa veste étriquée et son chapeau fait irrémédiablement penser au premier Charlie Chaplin, comme sorti de A Dog’s life. Tout cette jeune troupe parcours la scène avec aisance, dans les accoutrements les plus divers, sans avoir peur du travestissement.

Côté voix les jeunes chanteurs d’Opéra junior font preuve de beaucoup de capacités et surtout sont sans défauts majeurs. Evidemment pour ces messieurs l’instrument est encore instable – la mue vient à peine de se faire – mais il y a déjà du métier. Pour les demoiselles, l’engagement tant physique que vocal est stupéfiant – en Laoula et en Aloès sont sidérantes. est une jeune mezzo professionnelle très prometteuse – elle n’est pas pur rien dans la dernière promotion de l’ADAMI : la ligne de chant est stable, la voix homogène, le vibrato maîtrisé. En revanche le ténor donne quelques réserves. Le timbre est agréable, l’engagement scénique indubitable, mais les difficultés dans l’aigu et une tendance à forcer pourraient avoir rapidement raison d’une carrière qui n’en est qu’à ses débuts. Une mention spéciale pour le jeune choeur préparé par Vincent Recolin et les gestes chorégraphiques d’Anne Lopez.

etoile2

Dans la fosse l’Orchestre national de Montpellier, après une ouverture un peu poussive, donne le meilleur de lui-même sous la direction précise de . L’interprétation fait justice à l’instrumentation si particulière de Chabrier et surtout ne couvre jamais les chanteurs. Les applaudissements nourris n’ont pas été agrémentés de jetés de fleurs, seule occupation que le directeur précédent de cette scène savait faire.

Dans le cadre d’une saison digne de ce nom ce genre de spectacle semi-professionnel ne déparerait pas et offrirait un contrepoids idéal à de plus grosses productions. Après un très décrié Orfeo de Gluck, une Elena qui a été un spectacle d’accueil, un très poussif Cosi, un presque réussi  Eugène Onéguine et avant une Traviata sans tête d’affiche, cette Etoile – titre curieusement absent des pendrillons résumant la saison de la façade de l’Opéra-Comédie – est le seul spectacle lyrique offert aux montpellierains entre janvier et juin. Spectacle réussi, mais qui aurait gagné à être plus mis en valeur s’il avait été correctement intégré à la programmation de l’OONM.

Crédit photographique : (Lazuli), (Laoula) et (Aloès) ; (Ouf Ier) et le jeune choeur Opéra junior © Marc Ginot

Plus de détails

Montpellier. Opéra-Comédie. 29-III-2014. Emmanuel Chabrier (1841-1894) : L’Etoile. Opéra-bouffe en trois actes sur un livret d’Eugène Leterrier et Albert Vanloo. Mise en scène et adaptation des dialogues parlés : Benoît Bénichou ; scénographie : Amélie Kiritzé-Topor ; costumes : Bruno Fatalot ; chorégraphie : Anne Lopez ; lumières : Thomas Costberg. Avec : Héloïse Mas, Lazuli ; Samy Camps, le Roi Ouf Ier ; Marie Sénié, la Prinesse Laoula ; Guillaume René, Hérisson de Porc-Epic ; Apolline Raï-Westphal, Aloès ; Camille Poirier, Tapioca ; Clara Vallet, Sirocco ; Alizée Clavaud, Patacha ; Maëlis Monnanteuil, Zalzal ; Rémi Taffanel, le pianiste / le spectre ; Yasmeen Boukhari, la soprano ; Zoé Bouchacourt, le maître. Choeur du Jeune Opéra (chef de choeur : Vincent Recolin), Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon, direction : Jérôme Pillement

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.