À emporter, DVD, DVD Musique, Musique symphonique

Hommages à Claudio Abbado à Lucerne

Plus de détails

Claudio Abbado : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Airs de concert K369, 272 et 418. Symphonie n°35 « Haffner ».Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Musique de scène d' »Egmont ». Claudio Abbado (direction), Orchestre du festival de Lucerne, Christine Schäfer (soprano), Juliane Banse (soprano), Bruno Ganz (récitant). 1 DVD Accentus ACC 20244. Code barre : 4 260234830422. Enregistré en août 2011 et août 2012 à Lucerne. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 1 heure 29’12 ‘’

Concert à la mémoire de Claudio Abbado : Franz Schubert (1770-1828) : 1° mouvement de la symphonie inachevée.Ludwig van Beethoven (1770-1827) : extraits de la symphonie n°3 « Héroïque ». Alban Berg (1882-1935): Concerto « à la mémoire d’un ange ». Gustav Mahler (1860-1911): adagio, finale de la symphonie n°3. Claudio Abbado, Daniel Barenboim, Andris Nelsons (direction), Orchestre du festival de Lucerne, Isabelle Faust (violon), Bruno Ganz (récitant). 1 DVD Accentus ACC 20319. Code barre : 4 260234830743. Enregistré en août 2013 et le 6 avril 2014 à Lucerne, le 27 janvier 2014 à Milan. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 1 heure 38’57 ‘’

 

abbado lucerne dvdAccentus édite deux hommages au maestro disparu en janvier 2014 captés dans la sublime salle de Lucerne. On préfèrera entendre à nouveau son art, surtout dans une musique de scène d’Egmont incendiaire, tandis que l’hommage composite rendu par son orchestre en avril 2014 n’a valeur que de document.

Les dernières années de ont été marquées par son travail, son oeuvre plutôt, à Lucerne où il fit de son orchestre du festival une phalange superlative entièrement dédiée aux quelques concerts qu’il donnait chaque été dans la magnifique salle du KKL. Un premier CD publié par Accentus associe des extraits de deux concerts exécutés en août 2011 et 2012. Du premier proviennent trois airs de concert de Mozart avec ; irréprochables musicalement, ils laissent quand même l’impression diffuse qu’Abbado restait somme toute peu concerné par Mozart qu’il n’a jamais vraiment placé au coeur de son répertoire. Et la très élégante symphonie « Haffner », si elle est elle aussi instrumentalement somptueuse reste également un peu à la surface des notes. Mais avec le concert d’août 2012, tout change; Abbado a toujours aimé et défendu la musique de scène d’Egmont. L’orchestre est ici fulgurant (avec une mention particulière pour le solo de clarinette de ), éblouissante dans les deux lieder qui lui sont confiés (dont le premier résonne comme une anticipation saisissante des lieder militaires du Wunderhorn de Mahler), tandis que la prestation de en récitant prend littéralement l’auditeur à la gorge. Un DVD à classer à Beethoven, inoubliable.

Parallèlement, un second DVD rend hommage au maestro disparu en reprenant les éléments du concert donné à sa mémoire le 6 avril 2014 de nouveau à Lucerne. Après quelques images de la marche funèbre de l’Héroïque donnée en août 2013 par le chef disparu, manifestement déjà douloureusement marqué par la maladie, et quelques témoignages d’ et de l’altiste Wolfram Christ, l’orchestre sans chef joue le premier mouvement de l’inachevée avec un recueillement palpable. Suit alors la lecture d’un (long) poème de Hölderlin par auquel s’enchaîne avec une surimpression incongrue le concerto de Berg qu’ joue avec une émotion contagieuse sous la baguette d’. Enfin le concert s’achève par l’adagio final de la Symphonie n°3 de Mahler dirigé également par le chef letton, bouleversant au point de déboucher sur un long silence comme si les spectateurs ne parvenaient pas à se convaincre que la perte d’Abbado était désormais réelle. Néanmoins, outre que l’inélégance à la fois gestuelle et vestimentaire de Nelsons tranche avec la finesse d’Abbado, le caractère composite du programme dans lequel se glissent aussi quelques minutes de l’hommage de la Scala, et le choix de recouvrir le début des oeuvres de Berg et Mahler par les derniers mots des hommages des musiciens font de ce second DVD un témoignage certes émouvant mais sans doute surtout intéressant pour ceux qui ont assisté au concert.

 

Plus de détails

Claudio Abbado : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Airs de concert K369, 272 et 418. Symphonie n°35 « Haffner ».Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Musique de scène d' »Egmont ». Claudio Abbado (direction), Orchestre du festival de Lucerne, Christine Schäfer (soprano), Juliane Banse (soprano), Bruno Ganz (récitant). 1 DVD Accentus ACC 20244. Code barre : 4 260234830422. Enregistré en août 2011 et août 2012 à Lucerne. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 1 heure 29’12 ‘’

Concert à la mémoire de Claudio Abbado : Franz Schubert (1770-1828) : 1° mouvement de la symphonie inachevée.Ludwig van Beethoven (1770-1827) : extraits de la symphonie n°3 « Héroïque ». Alban Berg (1882-1935): Concerto « à la mémoire d’un ange ». Gustav Mahler (1860-1911): adagio, finale de la symphonie n°3. Claudio Abbado, Daniel Barenboim, Andris Nelsons (direction), Orchestre du festival de Lucerne, Isabelle Faust (violon), Bruno Ganz (récitant). 1 DVD Accentus ACC 20319. Code barre : 4 260234830743. Enregistré en août 2013 et le 6 avril 2014 à Lucerne, le 27 janvier 2014 à Milan. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 1 heure 38’57 ‘’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.