À emporter, CD, Musique symphonique

Mariss Jansons se fourvoie chez Schubert

Plus de détails

Franz Schubert (1797-1828) : Symphonie n°8 (9) « La Grande ». Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Mariss Jansons. 1 CD BR Klassik 900169. Enregistré en concert à la Herkulesaal de Munich les 1 et 2 février 2016. Notice bilingue : allemand et anglais. Durée : 60:22

 

schubert janssons br klassikMahler, puis Bruckner, enfin Schubert. L’étrange voyage à rebours de dans l’histoire de la Symphonie autrichienne atteindrait-elle à son point de non retour ?

Le tempo tranquille de l’Andante, ses phrasés dosés, l’élan assez Mendelssohn de l’Allegro ma non troppo, tout cela augure assez mal d’une symphonie qu’on voudrait fidèle à son qualificatif : Grande, par l’ampleur, par la forme, par le ton.

Ici elle n’est pas même élancée, jouée dans un tempo médian, en dynamiques tranquilles et parfois avec un rebond incongru ; si l’Andante con moto est une marche, alors c’est celle d’une randonnée sans histoire. La banalité des phrasés laisse pantois, le manque d’imagination dans les épisodes confine à l’ennui. Le Scherzo passera tout aussi vide, métrique, sans accents, sans appui, joué parfaitement, vide parfaitement, prélude à un final sans soleil, avec de pâles clairons qui s’époumonent mais malgré toutes les reprises.

On est loin de l’ivresse de Josef Krips à Londres, loin d’Eugen Jochum (avec les mêmes Bavarois des décennies plus tôt pour Deutsche Grammophon), de Charles Munch ou du « live » de Fritz Reiner avec Chicago dévoilé tout récemment. À la coda s’impose la certitude d’un concert édité pour rien, sinon pour risquer de faire accuser d’académisme, ce qui serait un comble. Parfois il vaudrait mieux ne pas publier.

Plus de détails

Franz Schubert (1797-1828) : Symphonie n°8 (9) « La Grande ». Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Mariss Jansons. 1 CD BR Klassik 900169. Enregistré en concert à la Herkulesaal de Munich les 1 et 2 février 2016. Notice bilingue : allemand et anglais. Durée : 60:22

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

  • Philippe RAMEZ

    Sans parler de l’intégrale des symphonies de Schubert dirigée par Lorin Maazel avec ce même Orchestre de la Radio Bavaroise…assez surprenante au début, mais vraiment fascinante !

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.