À emporter, CD, Musique de chambre et récital

La guitare italienne de Daniel Valentin Marx

Plus de détails

Simone Molinaro (c. 1565-1615) : Fantasia prima ; Fantasia Nona. Giovanni Zamboni (XVIIIe siècle) : Sonata IX. Domenico Scarlatti (1685-1757) : Sonate en mi majeur K.531; Sonate en ré mineur K.213; Sonate en mi mineur K.32 ; Sonate en si mineur K.27. Niccolò Paganini (1782-1840) : Grande sonate en la majeur MS 3. Giulio Regondi (1823-1872) : Rêverie-Nocturne, op. 19. Daniel Valentin Marx, guitare. 1 CD Genuin. Enregistré en décembre 2017 à la Klosterkirche St. Gerold. Notice bilingue (anglais, allemand). Durée : 60:43

 

61i7wKKXtYL._SX522_L’Italie est le pays de l’opéra. Mais avec ce récital, le jeune allemand de vingt-sept ans détient de bons arguments pour que ce pays soit aussi celui de la guitare classique.

Ancien élève de Susanne Schoeppe à la Musikochschule München, et de à la Hochschule, revient d’une résidence de deux ans au Max Kade Institute à Los Angeles et a entamé cette année un doctorat au Centre international de recherche sur la guitare de l’Université de Surrey à Londres. Natif de Dorfen, en Bavière, où il est le directeur artistique du festival de guitare de la ville, c’est à sept ans que débute la guitare classique avec succès à la Erding Circus Music School.

Le premier disque de ce musicien se consacre à cinq compositeurs italiens sur une période de 300 ans de musique. D’abord la Renaissance italienne avec les deux fantaisies de Simone Molinaro (c. 1565-1615) où délicatesse et fluidité sont les maîtres mots de l’interprétation du jeune guitariste.

Dix-huitième siècle ensuite en restant dans l’intimité sensuelle des sonorités des cordes de la guitare et de la transparence du jeu du musicien avec la Sonata IX de Giovanni Zamboni. Les quatre Sonates de qui enchaînent, offrent un jeu virtuose d’une clarté et d’une maîtrise indéniables. Cette dextérité sans faille trouve son apothéose dans la Grande Sonata de (1782-1840), d’une évidente créativité. La Rêverie – Nocturne de (1823-1872) clôture judicieusement cet enregistrement, cette pièce étant la première à proposer la technique des trémolos à la guitare, moment de grâce sous les doigts experts de Daniel Marx.

Début convaincant que ce disque intitulé sobrement The Italian Recital, aussi lumineux et pur que le packaging qui lui est consacré.

Plus de détails

Simone Molinaro (c. 1565-1615) : Fantasia prima ; Fantasia Nona. Giovanni Zamboni (XVIIIe siècle) : Sonata IX. Domenico Scarlatti (1685-1757) : Sonate en mi majeur K.531; Sonate en ré mineur K.213; Sonate en mi mineur K.32 ; Sonate en si mineur K.27. Niccolò Paganini (1782-1840) : Grande sonate en la majeur MS 3. Giulio Regondi (1823-1872) : Rêverie-Nocturne, op. 19. Daniel Valentin Marx, guitare. 1 CD Genuin. Enregistré en décembre 2017 à la Klosterkirche St. Gerold. Notice bilingue (anglais, allemand). Durée : 60:43

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.