Danse , La Scène, Spectacles Danse

Les jeunes danseurs du NDT2 brillent à Chaillot

Plus de détails

Paris. Théâtre national de la danse de Chaillot. 15-V-2019. Nederlands Dans Theater 2 : Ekman/Goecke/Léon & Lightfoot.
Fit : Chorégraphie, scénographie, texte : Alexander Ekman. Lumières : Alexander Ekman, Lisette van der Linden. Musique : Nicolas Jarr, The Dave Brubeck Quartet, Doug Carroll, Animal Sound. Avec 16 danseurs
Wir sagen uns dunkles. Chorégraphie, scénographie et costumes : Marco Goecke. Lumières : Udo Haberland. Conseil musical : Jan Pieter Koch. Musique : Franz Schubert, Placebo, Alfred Schnittke. Avec 11 danseurs
Signing Off. Chorégraphie, scénographie et costumes : Sol León, Paul Lightfoot. Lumières : Tom Bevoort. Musique : Philip Glass. Avec 6 danseurs

SIGNING OFF ©Rahi Rezvani 2018_online_6Trois chorégraphes internationaux au répertoire du NDT2, la compagnie junior du . Des danseurs déjà virtuoses et engagés dans une soirée qui offre un regard un peu trop lisse sur la danse européenne.

Le NDT2 n’est pas une compagnie junior comme les autres. Créée en 1978, cette compagnie « bis » sert de pépinière de talent pour la compagnie principale et bien au-delà. Elle dispose de son propre répertoire, qu’elle contribue à diffuser largement. Trois des chorégraphes programmés lors de cette soirée ont d’ailleurs fait leurs armes au sein de la compagnie : , et . Cette soirée offre par ailleurs l’occasion de découvrir les chorégraphes les plus en vue du moment sur les plateaux internationaux.

Dans Fit, lorgne du côté de l’absurde pour ce ballet consacré à une réflexion sur la place que chacun occupe dans l’univers. Trublion de la chorégraphie, il projette ces jeunes danseurs dans un univers poétique et ludique entre brume et pierre philosophale. En tutu long couleur chair et veste de costume noir, garçons et filles cultivent tantôt l’unisson, tantôt la singularité d’une personnalité. Si la gestuelle à la fois fluide et anguleuse fait parfois penser à Mats Ek, Ekman développe de pièce en pièce sa personnalité propre.

Dans Wir sagen uns Dunkles, s’attache à davantage mettre en valeur le remarquable talent de chacun de ses jeunes danseurs. Vifs, fluides et très expressifs, ils font preuve d’un côté caméléon en se fondant dans la proposition du chorégraphe, relevé par deux titres emblématiques du groupe Placebo. Cependant, on regrette que, comme c’est le cas pour Alexander Ekman, le choix de ces chorégraphes ne permette de représenter qu’une facette un peu univoque de la chorégraphie européenne : une danse consensuelle et sans aspérités, qui glisse sous de belles lumières sans jamais porter un propos fort ou dégager une écriture lisible.

Signing off de et , actuels directeurs artistiques de la compagnie, est beaucoup plus inspiré et ambitieux, tant sur le fond que sur la forme, avec des pendrillons formant des écrans apportant de la profondeur à l’espace scénique. Six danseurs seulement ont été retenus pour danser cette envoûtante pièce, dans laquelle le duo de chorégraphes ose un double adage. Ces duos filles-garçons sont complexes et virtuoses, et magnifiquement interprétés. Au début de la pièce, ouvert par une silhouette mystérieuse en noir, un audacieux trio de garçons avait donné le ton. Par son exigence, cette pièce couronne et relève à elle seule la soirée.

Crédits photographiques : ©  Rahi Rezvani,

Plus de détails

Paris. Théâtre national de la danse de Chaillot. 15-V-2019. Nederlands Dans Theater 2 : Ekman/Goecke/Léon & Lightfoot.
Fit : Chorégraphie, scénographie, texte : Alexander Ekman. Lumières : Alexander Ekman, Lisette van der Linden. Musique : Nicolas Jarr, The Dave Brubeck Quartet, Doug Carroll, Animal Sound. Avec 16 danseurs
Wir sagen uns dunkles. Chorégraphie, scénographie et costumes : Marco Goecke. Lumières : Udo Haberland. Conseil musical : Jan Pieter Koch. Musique : Franz Schubert, Placebo, Alfred Schnittke. Avec 11 danseurs
Signing Off. Chorégraphie, scénographie et costumes : Sol León, Paul Lightfoot. Lumières : Tom Bevoort. Musique : Philip Glass. Avec 6 danseurs

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.