Danse , La Scène, Spectacles Danse

Trois femmes puissantes pour Faits d’hiver

Plus de détails

Paris. Micadanses. 14-I-2020. Mon âme pour un baiser. Chorégraphie : Bernardo Montet. Interprètes : Suzie Babin, Isabela Fernandes Santana et Nadia Beugré. Collaboration dramaturgique : Patricia Allio. Conception sonore : Alain Mahé. Scénographie : Gilles Touyard. Lumières : Maud Raymond

Présenté en ouverture de Faits d’hiver, le festival de danse parisien et hivernal, le premier trio féminin de , Mon âme pour un baiser, croise féminité et puissance avec rage et détermination.

MonAmePourUnBaiser_Bernardo_Montet_©Chill_Okubo-3On avait un peu perdu de vue , l’exceptionnel co-créateur du duo Instances avec en 1983. Jadis directeur de centres chorégraphiques, à Rennes, puis à Tours, il est aujourd’hui installé en Bretagne, à Morlaix, avec sa compagnie Mawguerite. Métis et grand voyageur, cet infatigable défenseur sur scène des droits de l’homme et des opprimés convoque l’Afrique, le Brésil et la France dans un trio plein de rage. C’est son premier trio féminin.

Trois danseuses puissantes, Suzie Babin, Isabela Fernandes Santana et Nadia Beugré, créent des passerelles entre histoires personnelles et civilisationnelle dans ce triple portrait croisé. Dans l’entraide et la solidarité, ces femmes construisent en additionnant leurs luttes une forme de résistance et de résilience salutaire.

Autour d’un solide banc de bois contemporain et d’un portant à roulettes, qui sert de vestiaire, la scénographie de valorise les trois interprètes, qui occupent l’espace, se jettent dans la lutte, s’exposent fièrement et sans pudeur. Pratiquant le coup de poing permanent, elles maintiennent le spectacle sous tension, avec l’aide de la dramaturge . Le vocabulaire corporel choisi par Bernardo Montet est brut et direct, sans artifices, dans une confrontation permanente tant avec le réel qu’avec le spectateur. Les danseuses se jettent sur le sol, s’empoignent ou s’étreignent mutuellement, mais pratiquent aussi la caresse. Jouant sans cesse sur l’alternance du doux et du violent, c’est un spectacle qui ne peut laisser indifférent…

Crédits photographiques : © Chill Okubo

Plus de détails

Paris. Micadanses. 14-I-2020. Mon âme pour un baiser. Chorégraphie : Bernardo Montet. Interprètes : Suzie Babin, Isabela Fernandes Santana et Nadia Beugré. Collaboration dramaturgique : Patricia Allio. Conception sonore : Alain Mahé. Scénographie : Gilles Touyard. Lumières : Maud Raymond

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.