Danse , La Scène, Spectacles Danse

Hofesh Shechter au Châtelet : un humanisme tendre et désincarné

Plus de détails

Paris. Théâtre du Châtelet. 5-X-2021. Hofesh Shechter : Double murder (Clowns/The Fix). Lee Curran et Tom Visser : lumières ; Peter Todd : costumes. Hofesh Shechter : arrangement musical. Avec Miguel Altunaga, Robinson Cassarino, Frédéric Despierre, Rachel Fallon, Mickaël Frappat, Natalia Gabrielczyk, Adam Khazhmuradov, Yeji Kim, Hannah Shepherd, Juliette Valerio

Le chorégraphe israélien présente dans une même soirée deux visages de son humanité tendre et acide à la fois à travers le célèbre Clowns et l’expérimental The Fix.

Le célèbre Can-can de Jacques Offenbach annonce la couleur de Clowns, qui en ces temps de reprise de spectacles pourrait être pensé comme une volonté des danseurs de partager leur joie d’être à nouveau sur scène, mais c’est surtout l’annonce du sourire sardonique avec lequel travaille. L’esprit forain qui traverse cette œuvre est de façon permanente en contrepoint d’une violence imperceptible mais néanmoins présente. Cette agressivité se manifeste tout d’abord par une musique aux basses fréquences qui se font de plus en plus oppressantes, relayée par des tambourins envahissants. Cela donne lieu ensuite à une danse quasi démoniaque, déchaînée, telle une bacchanale moderne qui possède chacun des danseurs, en contraste avec d’angoissantes positions figées.

La seconde pièce présentée, The fix, semble réconforter et apaiser le spectateur après le trouble éprouvé en début de soirée. Une sicilienne rythme le pas des danseurs, qui poursuivent de façon ininterrompue un dialogue saccadé, dans une recherche de détournement des formes de la danse classique par la fluidité d’un langage contemporain. Il transparaît néanmoins une certaine générosité dans l’attention entre chacun des danseurs, malgré l’aridité de certaines scènes.

Le travail sur la lumière fait partie prenante du spectacle chez ; tantôt christiques, tantôt éblouis, les visages des danseurs se découpent progressivement dans un environnement nébuleux et exposent le spectateur à une contemplation parfois angoissée mais finalement tendre.

Poursuivant un travail renouvelé autour d’une émotion à fleur de peau, Hofesh Shechter démontre qu’avec ses codes, il construit patiemment une personnalité hors-pair dans le monde de la danse d’aujourd’hui.

Crédits photographiques : DOUBLE MURDER – CLOWNS © Todd MacDonald

(Visited 218 times, 3 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre du Châtelet. 5-X-2021. Hofesh Shechter : Double murder (Clowns/The Fix). Lee Curran et Tom Visser : lumières ; Peter Todd : costumes. Hofesh Shechter : arrangement musical. Avec Miguel Altunaga, Robinson Cassarino, Frédéric Despierre, Rachel Fallon, Mickaël Frappat, Natalia Gabrielczyk, Adam Khazhmuradov, Yeji Kim, Hannah Shepherd, Juliette Valerio

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.