Opinions

La critique musicale, entre le marteau et l’enclume

Plus de détails

 

Quel est le rôle des critiques musicaux ? La critique de nos jours, est-elle un outil promotionnel ou un guide pour le mélomane ?

Depuis l’apparition de l’Internet, on constate un changement radical dans le flux des informations et l’échange des opinions, notamment sur les forums et les réseaux sociaux, où chacun peut exprimer son avis sans devoir dévoiler son identité. L’agressivité est parfois au rendez-vous, suscitant de vives réactions. D’aucuns estiment que les sites web et la presse écrite spécialisée dans le domaine de la musique classique devraient se concentrer exclusivement sur la promotion de celle-ci. Selon ce raisonnement, si un journaliste n’apprécie pas une exécution, il devrait la passer sous silence, en se focalisant uniquement sur ce qu’il trouve recommandable. Certes, cette logique est rationnelle, d’autant que l’enregistrement d’un disque nécessite beaucoup d’effort et d’engagement de la part des artistes, que ce soit pour l’interprétation elle-même ou en raison du coût financier qu’il représente. Un avis négatif exprimé face à une telle réalisation peut s’avérer décourageant voire même destructeur. Dans la presse en ligne, les chroniques sont infiniment plus visibles que les articles papiers, et peuvent être lues durant des années. Au regard de ces considérations, les critiques se doivent d’être particulièrement vigilants, argumenter leur propos voire même peser chaque mot. En revanche, il ne serait pas non plus correct de chercher à éviter d’exprimer une opinion négative uniquement pour ne blesser personne car en faisant cela, les lecteurs risqueraient d’être induits en erreur sur la qualité réelle d’une interprétation. Et nous aurons tous fait l’expérience que nous apportons plus de crédit à une personne qui sait souligner les qualités et les défauts de manière juste équilibrée, qu’à quelqu’un qui est dans l’imprécation ou l’éloge systématique.

Le but de la critique musicale consiste quand même principalement à guider les lecteurs (ou les auditeurs) mélomanes à travers le foisonnement des enregistrements, et à leur indiquer les choix les meilleurs, certes de manière subjective. Ces dernières années, les parutions sont plus nombreuses que jamais. Depuis 2016, les () nominent plus de trois cents réalisations discographiques éditées par plus d’une centaine de labels par année. Du point de vue des ventes, c’est un paradoxe car celles-ci ont considérablement baissé depuis la crise du début des années 2000. En 2018, par exemple, les ventes physiques et numériques prises ensemble représentaient seulement 40% du chiffre d’affaires de 2002 (1,4 milliard d’euros selon Capital). Puis est venue l’année 2020, bien évidemment à part dans le contexte du Covid. Selon la Recording Industry Association of America (RIAA), en 2021 les ventes de CD sont reparties à la hausse, toutefois doublées par celles des vinyles tandis que les plateformes numériques emportent la mise à présent. De nos jours, un disque est souvent une carte de visite pour les artistes. Tandis que pour les œuvres les plus connues, ce ne sont parfois pas des dizaines, mais des dizaines et dizaines d’enregistrements différents disponibles de la même partition dans les catalogues chez les disquaires, que ce soit pour les symphonies de Beethoven et Brahms ou de Tchaïkovski et Mahler. D’une part, la critique vise à faire découvrir de jeunes talents et à proposer les références du répertoire à ceux qui souhaitent construire une discothèque de qualité (voir par exemple nos Clefs ResMusica). D’autre part, il convient de signaler qu’un disque n’est pas bon.

Dans leur travail quotidien, les critiques se doivent d’être les plus honnêtes et indépendants possible, c’est une évidence. Cependant, n’oublions pas que l’avis d’un critique n’est pas décisif, intemporel ni invariable. Combien de critiques enthousiasmantes ont salué des interprétations qui nous paraissent aujourd’hui bien raides, desséchées ou manquant de relief ? Chacun a ses habitudes d’écoute et ses propres goûts personnels. Cette diversité d’opinions légèrement ou radicalement différentes, y compris au sein d’une même rédaction, paraît presque infinie, et c’est tant mieux. Il convient donc de relativiser la portée d’une critique, qui n’est jamais qu’une opinion trop humaine, prise dans un maillage inextricable de raison et de passion !

(Visited 525 times, 3 visits today)

Plus de détails

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.