Lieu : San Francisco

Iphigénie en Tauride à San Francisco, grave et déchirant

Au risque de choquer les bonnes consciences, de faire grincer quelques dents, il faut bien reconnaître que cette Iphigénie en Tauride fait mouche. Et ceci, malgré l’absence totale de décors, l’absence ...

A San Francisco, un Don Giovanni desservi par les femmes

Confronté de plein fouet au cynisme, à l’agressivité, à la violence, bref au terrorisme d’un Don violemment expressif, vous ne sortez pas indemne de ce véritable Rake’s Progress qui vous ...

Karita Mattila comme Freni, inoubliable…

Juste deux ou trois Manon Lescaut locales depuis 1974 (pour ne pas remonter à Muzio, 1926… et ne mentionner que celles entendues : Leontyne Price, 1974, déconcertante, vocalement somptueuse ; Mirella Freni, ...

Les puristes feront la moue pour le Barbier à SF

Après l’énorme succès de ce Barbiere 2003 (DiDonato, Beuron, Ens et Gunn) il fallait, bien sûr, absolument, vite-vite, dare-dare, sans plus de retard, nous re-présenter cette superbe bâtisse pseudo-moderniste. Ses salons, ...

Excellente prise de rôle de Christine Brewer en Isolde

Empruntés au Los Angeles Opera, les superbes décors et costumes du peintre chéri d’Hollywood David Hockney, célébré pour ses immenses piscines en à-plats au bord desquelles se languissent de jeunes ...

Rigoletto pour Gavanelli, uniquement… mais sans oublier de Chirico !

Reprise assurément alimentaire (puisqu’elle remplira la War Memorial Opera House… nous en sommes à la deuxième représentation des neuf prévues cet automne) d’un Rigoletto présenté ici même en 1997 (Swenson, ...

Un Ballo in Maschera à SF, inutile de s’acharner…

On a beaucoup hésité avant d’écrire cette chronique... On hésite toujours... Tout simplement parce qu’il est sans doute totalement inutile de s’acharner sur un spectacle dramatiquement nul, vocalement désastreux. Mais ...

Le Nozze di Figaro, pour le théâtre… et pour les voix !

Ce qui frappe à rebours, en fin de parcours, au terme de cette folle (et bien agréable) journée de liesses pseudo-galantes, c’est d’abord, disons-le tout net, cet énorme travail d’équipe ...

Première de la Pucelle d’Orléans à San Francisco

Cette Orleanskaya deva, en première in loco, charme, séduit, fascine, frustre, déçoit tout à la fois et l’on ne sait plus qu’écrire... Pour parler franc, notre pucelle, ni lard ni ...

Fin de demi-saison à San Francisco avec Norma et La Forza del destino

La saison d’opéra de San Francisco se déroule selon un calendrier un peu particulier pour le spectateur habitué aux théâtres européens. Commencée début septembre avec l’Italiana, Rodelinda puis Doctor Atomic elle ...