Lieu : Théâtre de la Bastille

Evol prend son envol au Théâtre de la Bastille

Evol prend son envol au Théâtre de la Bastille

Une jeune compagnie venue de Belgique tente son Evol au Théâtre de la Bastille sur une élégie de Rilke et Ziggy Stardust. C’est avec une étrangeté délicate et moderne que Claire Croizé, jeune chorégraphe en résidence avec le dramaturge Étienne Guilloteau au Concertgebouw de Bruges, lance ses quatre danseurs à l’assaut du Théâtre de la Bastille. Elle témoigne déjà à travers ce spectacle d’un belle maîtrise des atmosphères, des temps et ...

Danse d’avril au Théâtre de la Bastille

Temps fort consacré à la danse en avril au Théâtre de la Bastille, qui accueille, dans le cadre d’un partenariat, des chorégraphes également soutenus et présentés par l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson : Frédérick Gravel, Liz Santoro et Pierre Godard, Salva Sanchis. Un instantané de l’état de la danse aujourd’hui. C’est un couple comme on n’en fait plus qu’au cinéma : complice et attentif, puis de plus en plus intense. Frédérick Graval ...

Le Jaguar iconoclaste de Marlene Monteiro Freitas

Invitée pour la première fois au Théâtre de la Bastille, la chorégraphe et danseuse capverdienne Marlene Monteiro Freitas propose une relecture très personnelle du Sacre du printemps dans Jaguar. La liste des coproducteurs de Jaguar est longue comme le bras, signe que les productions de spectacle de danse deviennent de plus en plus difficiles à financer. Pourtant, Marlene Monteiro Freitas n'est pas une inconnue en France, puisqu'elle est l'invitée des festivals ...
We're pretty ©Leif Firnhaber HD réduit(1)

Le duo tendre et poudré de Lisbeth Gruwez

Entre angoisse et zénitude, les deux protagonistes du duo We’re pretty fucking far from okay, Lisbeth Gruwez et Wannes Labath, déclinent tous les états du corps dans un duo intense et subtil. Assis sur une chaise ou debout face au public, les deux interprètes semblent traverser intimement des états de transe, inspirés par les gestes familiers et impulsifs de la main qui caresse la peau, du geste anxieux qui étreint la ...

Notre Chœur, faire corps à chœur au Théâtre de la Bastille

Parler, chanter, danser en chœur, est-ce agir en citoyen ? Le Théâtre de la Bastille a posé la question à six équipes artistiques françaises et internationales, dans Notre Choeur, une programmation signée de la directrice adjointe du théâtre, Géraldine Chaillou. Seize comédiens amateurs ont travaillé avec la metteuse en scène Nathalie Béasse pour mettre en corps un spectacle basé sur des improvisations théâtrales et chorégraphiques dans La Meute. En proposant à ces comédiens-danseurs de ...

Une Happy Hour au Théâtre de la Bastille

Pour la première fois à Paris, Mauro Paccagnella et Alessandro Bernardeschi nous invitent à passer une Happy Hour avec eux, dans le cadre du festival Faits d’hiver. Ils portent beau, ces quinqua danseurs, interprètes chez la chorégraphe Catarina Sagna et créateurs du groupe bruxellois Wooshing Machine. Deux complices de longue date, qui rebondissent avec humour sur ce long compagnonnage pour tisser un duo subtil et généreux. Constitué de matières chorégraphiques, le ...

Robyn Orlin poursuit ses portraits dansés

Comme souvent (par exemple en 2013 déjà au Théâtre de la Bastille), Robyn Orlin est partie de la personnalité hors norme de l’un de ses danseurs, Albert Ibokwe Khoza, pour imaginer un solo/portrait dansé décapant et ludique, And so you see… our honorable blue sky and ever enduring sun… can only be consumed slice by slice… Ne vous fiez pas au titre interminable de ce solo qui fait à la fois ...
prepa1

Les solos et rituels funéraires de Jan Fabre

Le chorégraphe et plasticien Jan Fabre a composé pour ses interprètes fétiches des solos intenses et mystérieux, véritables rites de passage entre la vie et la mort.  Jan Fabre, aujourd’hui davantage plasticien que chorégraphe, a un sens aigu de l’image. Avec quelques effets ou quelques accessoires, il crée une vision, un univers scénique. Dans Attends, attends, attends… (pour mon père) écrit pour le danseur Cédric Charron, il lui suffit d’une machine à fumée ...
8-noe2

Noé Soulier, l’art de la composition

Jeune chorégraphe toulousain, Noé Soulier maîtrise déjà dans Removing l’art abstrait de la composition. Ils sont six danseurs, sur un plateau nu, sans décor ni musique. Leurs vêtements en matière technique, inspirés du vestiaire sportif, laissent percer quelques éclats fluo. Pour cette pièce, Noé Soulier, jeune chorégraphe toulousain formé au Conservatoire national supérieur de Paris et chez P.A.R.T.S. à Bruxelles, a déconstruit les gestes de l’action quotidienne : lancer, s’élancer, parcourir, combattre, ...
fbaschet

Florence Baschet rencontre Virginia Woolf dans The Waves

Concevoir un concert sans changement de plateau, qui relie les styles et les époques dans une trajectoire sonore continue et toujours à fleur d'émotion ; c'est la proposition, risquée autant que subtile, de Laurent Cuniot, maître d'œuvre inspiré de ce « Voyage de l'écoute » au sein duquel nous était révélée The Waves, création mondiale de Florence Baschet d'après le roman éponyme de Virginia Woolf. « La musique souvent me prend comme une mer » ...
02_©Luc Depreitere

Lisbeth Gruwez en solo au Théâtre de la Bastille

Le premier solo de Lisbeth Gruwez au Théâtre de la Bastille démonte les ressorts fascinants des discours des plus grands orateurs. Lisbeth Gruwez, c’est d’abord l’interprète inoubliable de Quando l’uomo principale é una donna, le solo de Jan Fabre. Aujourd’hui chorégraphe, elle conserve de son expérience avec les plus grands noms de la danse belge (Jan Fabre, mais aussi Wim Wandekybus, Jan Lauwers ou Sidi Larbi Cherkaoui) une double attirance vers ...
ainsiparlait©Nadine Gomez

Frédérick Gravel, l’esprit rock québécois

Invité pour la première fois au Théâtre de la Bastille avec deux spectacles, Frédérick Gravel infuse un peu de l’esprit rock québécois dans les nuits parisiennes. Trentenaire explosif, Frédérick Gravel cultive l’absurde et la dérision avec l’accent québécois. Pour ce spectacle de questionnement, intitulé d’après l’œuvre de Nietzche « Ainsi parlait… », il s’est associé à l’auteur Etienne Lepage pour nous balancer des monologues philosophiques et des diatribes enflammées. Le texte est ...
O que fica do que passa 3 -®Joana Patita

Au Théâtre de la Bastille, la relève de la danse portugaise

Malgré la crise économique et les restrictions budgétaires qui touchent la culture au Portugal, la danse portugaise résiste et reste vivace. La relève d’une génération de chorégraphes qui connurent leur apogée dans les années 90 est aujourd’hui engagée dans de multiples projets, collectifs d’artistes et structures de production à géométrie variable. Les chorégraphes d’hier (Vera Mantero, Joao Fiadeiro, Francisco Camacho…) sont devenus producteurs ou maîtres à penser. C’est aussi le ...
-Indivisibilité-© H. Rosentalski

Rencontre in situ entre Deborah Hay et Laurent Pichaud

Peut-on faire de l’in situ dans l’œuvre de Deborah Hay ? La réponse est Oui. Après un séjour à aux Etats-Unis en 2010 à la rencontre de la performeuse et chorégraphe américain, Laurent Pichaud revient avec ce projet bicéphale, duo ou rencontre un peu déséquilibrée baptisée indivisibilités. Tati moderne, il se débat avec des objets, tandis que la vieille danseuse, née en 1941, psalmodie une ritournelle en étirant ses membres, ...
zombie_paris1111

Daniel Linehan, le jeune Américain qui monte

Le jeune chorégraphe américain Daniel Linehan n’en est qu’à sa troisième création, depuis sa sortie du laboratoire PARTS, à Bruxelles, mais sa maîtrise scénique, son sens conceptuel et son énergie débordante font déjà mouche auprès d’un public de danse constamment renouvelé. Après une présentation au printemps dernier aux Rencontres chorégraphiques de Seine St-Denis, il revient au Théâtre de la Bastille avec cet explosif Zombie Aporia. Ils ont l'air tout droit sortis ...
bonnaffe3_bastille0911_vign

L’évolution dansée par Jacques Bonnafé

L’acteur Jacques Bonnaffé choisit, pour faire vivre le texte « Nature aime à se cacher » de Jean- Christophe Bailly, de danser son propos. Quoi de plus logique, après tout, le texte évoquant sans cesse le mouvement, illustrant gracieusement l’évolution des espèces. Le physique lunaire et la nature comique de Jacques Bonnaffé – excellent acteur tant il rend intelligible ce texte foisonnant – est un corps naturellement dansant. Clochard céleste, il donne ...
Jeanne Balibar et le camion

Jeanne Balibar et le camion

La Danseuse malade Ultra-conceptuel, un étrange et fascinant duo véhiculé par le chorégraphe Boris Charmatz et la comédienne Jeanne Balibar, qui dit un texte de Tatsumi Hijikata, père fondateur du butô. Pompier pyromane, Boris Charmatz fait éclater un pétard, protégé des pieds à la tête. Se dévêtant, il révèle un corps recouvert de cendres, nu sous un tablier de cuir gris, discrète allusion aux codes du butô, cette danse des ténèbres née ...