Mot-clef : Chœur du Theater Basel

MB4

Du tourisme sexuel : Butterfly à Bâle

Le metteur en scène Vasily Barkhatov déleste avec brio le chef-d’œuvre de Puccini de tous les clichés et offre à Madame Butterfly un passeport universel. Il est des opéras (Contes d’Hoffmann, Indes Galantes, Carmen...) dont on ne sait jamais quelle mouture l’on va entendre. Madama Butterfly a en général droit à la seconde version établie par Puccini quelques mois après le désastre de la création du 17 février 1904. Pour Bâle, Antonello Allemandi ...
KA4

Un King Arthur shakespearien à Bâle

Bâle restaure de fond en comble le livret de John Dryden souvent évincé des productions du King Arthur de Purcell. Bien que très problématique pour un spectateur n’étant pas totalement germaniste, la proposition du metteur en scène allemand Stephan Kimmig révèle au final une ambition de première importance. Quatre heures avec entracte ! Musique : une heure et demi. Mots (dans la langue de Goethe et non-surtitrés) : plus de deux ...
TRP2

The Rake’s Progress à Bâle, un bijou signé Lydia Steier

Les réserves que nous avions exprimées à l’encontre de l’Alcina imaginé à Bâle par Lydia Steier fondent devant son éblouissant Rake’Progress. Créé en 1951 à la Fenice, ultime tribut néo-classique à ses aînés en musique, et forcément, pour l’époque, idéale machine à invectives à l’adresse d’un compositeur qui ne voulut jamais s’enfermer dans un système, l’unique opéra de Stravinsky a fini par imposer la singularité de son sec lyrisme, l’ingéniosité de ...
Theater Basel: Alcina
Premiere: 10.06.2017
Copyright: Theater Basel / Priska Ketterer

Haendel à Bâle : Alcina ou Bradamante ?

Entre Donnerstag aus Licht en 2016 et The Rake's Progress en 2018, Lydia Steier noie le concept de sa mise en scène dans le bricolage d'une Alcina de bande-dessinée. Repli pour tous dans une partie musicale des grands jours magnifiée par La Cetra d'Andrea Marcon. Kate Royal s'est retirée de la production bâloise pour « raisons personnelles ». Quelles qu'elles fussent, on imagine mal l'intégration de la très classieuse cantatrice anglaise dans un ...
sathyagraha_presse_10_web

Satyagraha de Philip Glass à Bâle : triomphe pour tous

Confier une mise en scène d'opéra à un chorégraphe peut s'avérer une fausse bonne idée. Pour le dernier volet de sa trilogie contemporaine, Bâle prouve le contraire en faisant appel, pour la première suisse de Satyagraha, à Sidi Larbi Cherkaoui. De ses vingt-cinq opéras, Philip Glass aime à dire que Satyagraha est son préféré. L'on devine aisément dans cette affirmation que, pour le compositeur, l'envergure humaniste du rôle-titre compte autant que ...
presse_oresteia05_web

Bâle en transe avec Calixto Bieito et Iannis Xenakis

Trois œuvres de la fin du XXe siècle au cours de la même saison à Bâle : entre Stockhausen et Glass, voici Xenakis. Son Oresteia bénéficie de tous les soins (ne manquent que des sur-titres français !) de l'audacieuse maison d'opéra et notamment de l'investissement galvanisant du metteur en scène catalan. Le musicien-architecte (il travailla avec Le Corbusier) Xenakis disait ne pas aimer l'opéra. On a envie de le taquiner en lui ...
Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Le public de Bâle est sorti de sa réserve coutumière pour accueillir la première de l'opéra « dégénéré » de Korngold avec une très longue ovation adoubant de concert l'intelligence de la mise en scène et le haut vol musical.  Au risque de la redite, répétons combien il faut de temps pour rattraper les dégâts du totalitarisme. Ce ne sont pas cinq petites années et puis s'en vont. Dans le cas de Korngold, ...
EFF934A1BA

Résurrection de Jesus Christ Superstar à Bâle

Un opéra-rock peut-il autant bouleverser qu'un opéra classique ? Bâle répond par l'affirmative en prenant au sérieux Jesus Christ Superstar, ravalé pour l'occasion par une emballante partie musicale et les bouleversantes bouffées poétiques de sa mise en scène. Le succès est le plus souvent un cadeau empoisonné. Celui qui, en 1971 (avec Jesus Christ Superstar, opéra-rock fondateur d'un genre qui essaima pour le meilleur jusqu'en France avec le Starmania de Michel Berger), ...
K1

La Khovantchina à Bâle : vibrant plaidoyer

Bâle frappe fort en confiant la Khovantchina au chef ukrainien Kirill Karabits et au metteur en scène russe Vasily Barkhatov. Le résultat bouleverse et clame haut et fort l'importance du « drame musical populaire » de Modeste Moussorgsky. « Le passé dans le présent : voilà mon devoir. » Dans son ultime opéra, Moussorgsky illustra parfaitement cette sienne profession de foi. Œuvre complexe, à la distribution imposante (14 solistes, un chœur à toute épreuve), la Khovantchina ...
Wagner, Lohengrin, photo 1, par Hans-Jörg Michel

Lohengrin conquiert Bâle

Cette production de Lohengrin court le risque de ne pas immédiatement séduire (ici, nul regard ni des images forts ; nul cinglant angle d’attaque). À petit feu et avec intelligence, elle s’attache à convaincre chaque spectateur, et y parvient. Le rideau levé, la coupe biologique d’une église romane (décor attendu et sage) se dévoile : dans le sens de la profondeur, trois piliers latéraux, chacun prolongé par sa voûte ; au fond, une grande ...
©Hans Jörg Michel

Idoménée à Bâle : pari réussi

En 2010, à l’Opéra de Munich, le jeune metteur en scène David Bösch avait frappé un grand coup avec un Mitridate de Mozart admirable d’ardeur juvénile, qui révélait une capacité d’analyse des enjeux dramatiques de l’œuvre rarement atteinte : lui confier Idomeneo, trois ans plus tard, c’était donc pour le Théâtre de Bâle la suite logique de cette réussite initiale, mais aussi un véritable pari, tant ce chef-d’œuvre complexe semble ...
Britten, War Requiem Rolf Romei, par Hans-Jörg Michel (1)

Bâle : Ardente et lucide mise en scène pour War Requiem

Les circonstances sont connues. En 1918, sur le front de la Somme, mourut, à vingt-cinq ans, le poète anglais Wilfred Owen (1893-1918) ; quoique son œuvre pointât les contradictions entre le christianisme et la guerre et rendît hommage à chaque belligérant quel que soit son camp, il accomplit donc son devoir national. Lors de la Seconde guerre mondiale, l’aviation allemande détruisit la cathédrale de Coventry. En 1962, pour célébrer la ...