Mot-clef : Ermanno Wolf-Ferrari

KOUPLES

Un Elle et Lui enjoué par la compagnie operAct

En proposant trois petits bijoux lyriques en un acte rarement montés, la directrice du Casino-Théâtre de Rolle, lointaine cheffe du Service Communication du Grand Théâtre de Genève à l’ère Renée Auphan, aurait mérité de faire le plein de spectateurs. Une trilogie conjugale dans l’univers enveloppant de la télévision, du téléphone et d’internet (très intelligemment transposé dans les années cinquante à partir d’œuvres composées entre 1909 et 1947), voilà ce que signe ...
© Bohumil Kostohryz

Un intéressant couplage à Luxembourg avec Anna Caterina Antonacci

Intéressant couplage que ce diptyque formé de La Voix humaine de Poulenc/Cocteau et du moins connu Secret de Suzanne d’Ermanno Wolf-Ferrari. La mise en scène de Ludovic Lagarde conçoit les deux ouvrages comme deux étapes successives dans la vie d’un couple et surtout, devrions-nous dire, dans la vie d’une femme. À l’apparente légèreté et à l’insouciance presque comique du premier – autant de revendications libertaires caractéristiques d’une époque – succèdent ...
C’est l’histoire d’un Anglais, d’un Français, d’un Espagnol et d’un Italien…

La Vedova scaltra d’Ermanno Wolf-Ferrari à Montpellier

Sachons gré à René Kœring de sortir fréquemment des sentiers battus en matière de programmation. On lui doit notamment d’exhumer l’œuvre d’Ermanno Wolf-Ferrari, dont on a pu entendre à l’Opéra Berlioz Il Segreto di Susanna ou ici même cette Vedova scaltra, lors de la création de cette production présentée à nouveau aujourd’hui. René Kœring se saisit de cet ouvrage sinon inoubliable du moins fort divertissant, né de l’heureux mariage de ...
Ville rose et Commedia dell’arte

Ville rose et Commedia dell’arte

I quattro rusteghi Ermanno Wolf-Ferrari est un compositeur trop doué, trop gracieux, trop élégant pour son époque. Comme si le fait de porter en lui si paisiblement, si amoureusement, la double culture italo-germanique avaient conduit le monde si belliqueux du début du XXe siècle, à le négliger au profit de compositeurs plus modernes ou plus tourmentés. Car Les Rustres est une œuvre qui permet de découvrir une osmose rare entre le ...
De l’origine du monde au théâtre du monde

De l’origine du monde au théâtre du monde

Il Segreto di Susanna et Eine Florentinische Tragödie Défenseur de la comédie comme divertissement aristocratique légitime, et ce faisant héritier de Verdi et de son Falstaff, Ermanno Wolf-Ferrari allait à l’encontre de toute une tradition du livret d’opéra sérieux. Pour autant, ses postures esthétiques bien peu modernistes furent reprochées à ce compositeur dont le style a retenu les leçons du XVIIIème siècle musical. Vite surnommé « Mozart revividus », Mozart ressuscité, Wolf-Ferrari ne ...
Paolo Montarsolo (Portici –Naples-, 16 mars 1923 – Rome, 31 août 2006)

Paolo Montarsolo (Portici – Naples, 16 mars 1923 – Rome, 31 août 2006)

Paolo Montarsolo faisait partie de cette race de chanteurs souvent oubliée, souvent décriée, souvent laissée pour compte dans le monde de l’art lyrique. Aujourd’hui la cote d’amour des amateurs d’opéras va vers les sopranos, les mezzos, les ténors. Moins souvent vers les barytons ou les basses. Dans cet ultime registre, les basses-bouffe sont les parents pauvres de la profession. Et pourtant, il n’est d’opéras de Rossini sans que la basse-bouffe ...
Divertimento alla Veneziana

La Vedova Scaltra d’Ermanno Wolf-Ferrari

Que connaît-on de la production lyrique italienne du tournant du siècle ? Entre les derniers Verdi, l’œuvre de Puccini, Leoncavallo ou Mascagni, les ultimes avatars post-véristes de Zandonai, Montemezzi ou Alfano et la renaissance symphonique de Respighi ou Casella la figure d’Ermanno Wolf-Ferrari paraît tel un météorite, une île isolée de sa lagune vénitienne natale. Le personnage, protéiforme, est à l’image de sa musique. Tiraillé entre ses origines germano-italiennes — il partagé ...