Mot-clef : Isabelle Philippe

timpani_ropartz_symphonie3_ossonce

Intégrale des cinq grandes Symphonies de Joseph-Guy Ropartz

Grâce à la volonté tenace et la persévérance de l’incomparable label français Timpani, voici enfin l’ultime jalon et couronnement de l’intégrale des cinq grandes Symphonies de Joseph-Guy Ropartz (1864-1955), avec cette magnifique interprétation de la Symphonie n°3 en mi majeur pour soli, chœurs et orchestre, sous la baguette inspirée de Jean-Yves Ossonce. Ce dernier était tout désigné pour mener à bien cet enregistrement, lui qui nous avait déjà offert une ...
Le triomphe de la Lucia d’Isabelle Philippe

Le triomphe de la Lucia d’Isabelle Philippe

L’opéra se déroule dans un décor unique représentant le fond d’un tombeau, dans lequel erre dès l’introduction le fantôme de Lucia. Malgré la présence de quelques marches et échelons, ainsi que d’une corde riche de symboles, les murs de la fosse paraissent infranchissables pour la jeune femme désespérément à la recherche de sa vie et de son amour perdus. Des images tourmentées de lune et de mer sont projetées sur ...
La Bohème en double détente

La Bohème en double détente

Chanter les grands opéras en français, c'est l'une des vocations du festival de Saint-Céré pour rendre accessible la portée théâtrale des ouvrages lyriques les plus anthologiques. Dans le cas de La Bohème, la traduction en français a eu très tôt valeur d'élargissement du genre. Dès 1898 (deux ans après la création à Turin), c'est Paul Ferrier qui a traduit le livret de Giacosa et Illica en français, pour que l'ouvrage ...
Leur chant est un enchantement

Xerse de Francesco Cavalli au TCE

Quelle plus belle résurrection pouvait attendre ce Xerse de Francesco Cavalli que la représentation de ce soir au Théâtre des Champs-Elysées ? Xerse qui en son temps fut considéré en Italie comme un chef d’œuvre de l’art lyrique naissant disparut ensuite du répertoire car boudé par le public français. Ce dernier dans sa réticence à ce qui venait d’outre-mont le rejeta lors de sa représentation à l’occasion du mariage de Louis XIV. ...
Minimum syndical orchestral ...

Minimum syndical orchestral …

Les Contes d'Hoffmann Habituellement une partie du public quitte la salle par mécontentement pendant le spectacle ou disparaît à l’entracte. Mais aujourd’hui, à Dijon, les choses sont bien différentes. Environ un quart des spectateurs se lève et part avant que l’opéra ait commencé, laissant quelques trous béants pour un spectacle qui devait tourner initialement à guichet fermé. Pourquoi ? Pour comprendre, il faut revenir à l’entrée du théâtre, là où tout commence. Des ...
Les Contes d’Offenbach

Les Contes d’Offenbach

Festival de Saint-Céré 2008 C’est dans le cadre enchanteur du Château de Castelnau qu’est donnée cet été, avant de partir pour une grande tournée nationale, une production subtile des Contes d’Hoffman, signée Olivier Desbordes. Cette production refuse de se contenter de la version la plus courante avec les récitatifs ajoutés et pose ainsi d’emblée de nombreuses questions. Monter les Contes, c’est d’abord se poser la question de la version de cet ...
Le TFM conjugué au futur, un défi à relever

Le Théâtre Français de la Musique conjugué au futur, un défi à relever

Théâtre Impérial de Compiègne Depuis le retrait d’une grande part des subventions qui permettaient au Théâtre Français de la Musique de défendre une partie oubliée du répertoire français, puis le décès du maître des lieux auquel la présente saison rend hommage, de lourds nuages pèsent sur le Théâtre Impérial de Compiègne où est installé le Théâtre Français de la Musique. Jean de Paris de Boïeldieu, le projet scénique de cette année, ...
Une Traviata au château

Une Traviata au château

Festival de Saint Céré Chaque Festival a son rituel et monter au Château de Castelnau en est un, délicieux lorsque des conditions climatiques idéales permettent de détailler à l’infini les paysages qu’offre le plateau du Haut Quercy. On dîne sur les remparts avant que la cloche agitée par le maître des lieux, Olivier Desbordes, nous convie à la représentation de « la Traviata » dans la cour d’honneur du château. Fidèle à une politique ...
Le retour du bandit bien aimé

Fra Diavolo, le retour du bandit bien aimé

Le Théâtre Impérial de Compiègne est le seul lieu où l’on puisse entendre, toujours avec autant de joie, la musique de Daniel-François-Esprit Auber, mais, or les Manon, Diamants de la couronne ou autres Haydée, les amateurs d’opéra-comique rêvaient depuis longtemps de voir un jour l’œuvre qu’ils connaissent tous plus ou moins, ne serait-ce que par l’enregistrement de Nicolai Gedda : Fra Diavolo. Voila qui est chose faite grâce à cette nouvelle ...
Isabelle Philippe : rêvons…

Isabelle Philippe : rêvons…

Voici que paraît, sous l’intitulé « naissance d’une diva », le premier CD de récital d’Isabelle Philippe. Malgré ce titre, la cantatrice est pourtant loin d’être née en 2006 dans le cœur des mélomanes. Ses prestations lui valent depuis plusieurs années une réputation bien méritée pour ceux qui savent écouter, hélas, on ne peut que déplorer une nouvelle fois que les décideurs des grandes maisons parisiennes n’en fassent pas partie. Sous l’égide ...
L’esprit français

Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet, l’esprit français

Il y a 10 ans disparaissait Gabriel Dussurget, le mythique directeur du Festival d’Aix-en-Provence. Pierre Jourdan, pour lui rendre hommage, lui a dédié la saison 2006/07 de son théâtre. Ces Caprices de Marianne, donnés devant une assistance nombreuse de laquelle émergeaient quelques personnalités (Jean-Pierre Grédy, le librettiste, mais aussi Edmonde Charles-Roux ou Michel Sénéchal), ont été créés avec succès le 20 juillet 1954 à Aix-en-Provence. Mais comme bien d’œuvres de ...
Turqueries mozartiennes à la française

Turqueries mozartiennes à la française

Festival de Saint-Céré et du Haut Quercy Durant les célébrations de cette année Mozart, des dizaines de Don Giovanni et de Noces de Figaro ingurgitées avec plus ou moins de bonheur, des raretés de jeunesse exhumées du placard pour l’occasion, c’est peut-être l’Enlèvement au sérail qu’on a le moins entendu. La négligence est réparée par le Festival de Saint-Céré. Cependant, dans un but didactique, c’est une version de l’œuvre en français ...
Une Messe bien accordée

Une Messe bien accordée

Messe en ut La cathédrale de Metz, magnifique à visiter, n’est visiblement pas adaptée à ce genre de concert, la réverbération y étant beaucoup trop importante. Malgré cela l’ONL sonne toujours admirablement bien, comme à chaque fois qu’il est dirigé par Jacques Mercier, mais l’acoustique des lieux fait que seuls les aigus émergent véritablement de la masse sonore. Des cordes graves (violoncelles et contrebasses), on n’entend pas grand-chose d’autre qu’un grondement ...
isabelle_philippe

Isabelle Philippe, soprano anti-star

En 2003, sa Dinorah au Théâtre Impérial de Compiègne fit l’effet d’un coup de tonnerre dans le paysage lyrique. Elle est depuis objet de culte auprès de la poignée de lyricomanes qui ont eu la chance de l’entendre. Resmusica. com a rencontré la soprano, qui est bien loin d’occuper la place qu’elle mérite dans l’univers musical français. « Les rôles français du XIXe siècle correspondent bien à ma voix. » ResMusica : Votre Dinorah ...
De la chance des uns et de la surdité des autres

Le retour d’une exceptionnelle Haydée à Compiègne

Le Théâtre Impérial de Compiègne aime Auber, et celui-ci le lui rend bien. Après Manon Lescaut, Gustave III, Le Domino Noir et Les Diamants de la Couronne, Pierre Jourdan reprend, pour une seule représentation hélas, son Haydée, grande réussite de la saison 2004. L'intrigue est plus dramatique que dans nombre d'œuvres du compositeur : le vénitien Lorédan a triché au jeu plusieurs années auparavant, entraînant le suicide de son adversaire. Poursuivi ...
« Flûte » de charme ?

« Flûte » de charme ?

Die Zauberflöte Cette « Flûte » est une reprise du spectacle donné en juillet 2000 au festival de Saint-Céré, avec une tout autre distribution. Olivier Desbordes, directeur de l’« Opéra Eclaté » (Compagnie Nationale de Théâtre Musical et lyrique) et du Festival de Saint-Céré depuis une vingtaine d’année, assure en outre depuis 2002 la direction de la scène lyrique du Duo/Dijon. En cette qualité et en cette occasion, il précise ses intentions. Sur le plan ...