Mot-clef : Klaus Michael Grüber

1

Le divin Claudio à l’honneur

Claudio Monteverdi est un très grand de la musique. À l’occasion de ses 450 ans, le compositeur est particulièrement mis à l’honneur en concert comme à l’Opéra. Il l’était déjà depuis de nombreuses années, bien présent dans les programmations musicales des plus grandes salles, qu’elles soient spécialisées dans le répertoire baroque ou non. Sacrée ou profane, sa musique, ou plutôt, ses musiques ont été novatrices sans toutefois renier celles de ...
L’Opéra de Lyon a de la mémoire : Elektra

L’Opéra de Lyon a de la mémoire : Elektra

L'Opéra de Lyon contredit l'idée que l'opéra serait un art de l'éphémère. Son Festival Mémoires regarde dans le viseur des dernières décennies et retient 3 titres. Épisode 1 : Le Couronnement de Poppée de Klaus Michael Grüber. Épisode 2 : l'Elektra que Ruth Berghaus, décédée en 1996. Episode 3: Tristan et Isolde (aus Bayreuth !) par Heiner Müller.  Il n'y a, pas davantage que dans Salomé, d'Acte II dans Elektra. Au-delà du fait ...
Sensualité, lyrisme et poésie pour le Poppée à Vichy

Sensualité, lyrisme et poésie pour le Poppée à Vichy

Les 450 ans de la naissance de Monteverdi sont l’occasion pour les grandes maisons d’opéra de proposer de nouvelles productions de ses œuvres les plus célèbres : après Il ritorno d’Ulisse in Patria aux Champs-Élysées, et avant l’Orfeo à l’Opéra Royal de Versailles par les Arts Florissants, voici donc la recréation de L’Incoronazione di Poppea produite par l’Opéra de Lyon et coréalisé avec l’Opéra de Vichy. À la sortie de cette ...
L’impressionnant Doktor Faust de Thomas Hampson

L’impressionnant Doktor Faust de Thomas Hampson

Busoni n’a malheureusement pas pu terminer l’écriture de son opéra Doktor Faust qu’il laissa donc inachevé à sa mort en 1924. Complété différemment et à deux reprises, il en reste aujourd’hui une œuvre à l’apparence complexe, hétérogène voire décousue, mais originale et porteuse d’une réelle force dramatique, il est vrai que le mythe de Faust en lui-même est un formidable sujet, maintes fois utilisé. Sans doute plus difficile à monter ...
Boris sans Boris

Boris sans Boris à l’Opéra du Rhin

Vouloir monter Boris Godounov amène inévitablement à se poser la question du choix de la version dans un maquis quasi inextricable. Pour faire concis, rappelons que la première version de 1869, refusée par le Comité de lecture des théâtres impériaux, fut considérablement remaniée par Moussorgski pour aboutir à la version de 1872, considérée comme définitive. Les modifications les plus importantes sont l’adjonction d’un acte complet (dit « acte polonais »), qui présente ...
José van Dam : Boris fragile et humain

José van Dam : Boris fragile et humain

Boris Godounov à la Monnaie Quand il a composé sa seconde version de Boris Godounov après que la censure eut refusé sa mouture de 1869, Modest Moussorgski aurait peut être mieux fait de carrément changer de titre, cela aurait évité à son œuvre de subir des interventions qui malgré les excellentes intentions de leurs auteurs, embrouillent son œuvre et trahissent sa volonté. Pour cette nouvelle production, la Monnaie a utilisé l’arrangement ...
L’Incoronazione di Poppea

L’Incoronazione di Poppea par Klaus Michael Grüber et Minkowski

Si le Couronnement de Poppée fait les beaux jours des maisons d’opéras depuis quelques mois, voici une version en dvd qui devrait s’imposer comme une première référence. Première parce que le propos des concepteurs, le chef Minkowski et le metteur en scène Grüber, présente une lecture que certains trouveront discutable et qui doit donc être complétée par une autre, moins « expurgée » : ici, nombreuses coupures (scène collective du couronnement de Poppée), ...