Mot-clef : Lionel Muzin

La Vie Parisienne -c- Nelly Blaya83_opt

La Vie parisienne, ou quand Offenbach passe à la télé

Comme beaucoup de saisons lyriques cette année, celle du Centre Lyrique Clermont-Auvergne ne pouvait pas faire l’impasse sur un ouvrage de Jacques Offenbach alors que 2019 est l’année du bicentenaire de la naissance du compositeur. L’Opéra national du Rhin avait fait mouche avec sa superbe découverte de Barkouf. La Vie Parisienne, quant à elle, n’a pas besoin d’un tel évènement que celui d'un bicentenaire pour une programmation régulière dans les ...
Une « petite dinde » bien croquignolette ...

Une « petite dinde » bien croquignolette …

Véronique Il y a un an Véronique était mise en scène par Fanny Ardant au Châtelet. Aujourd’hui une autre Véronique est offerte sur la scène d’Avignon grâce à l’Opéra-Théâtre de Metz et au Grand Théâtre de Limoges : ce bijou d’André Messager, que tout le monde fredonne sans l’avoir vraiment vu, sortirait-il de l’oubli ? Désuète, l’opérette ? Sans doute, et nous en avions déjà fait la remarque à l’occasion du Pays du Sourire. Mais par ...
Minimum syndical orchestral ...

Minimum syndical orchestral …

Les Contes d'Hoffmann Habituellement une partie du public quitte la salle par mécontentement pendant le spectacle ou disparaît à l’entracte. Mais aujourd’hui, à Dijon, les choses sont bien différentes. Environ un quart des spectateurs se lève et part avant que l’opéra ait commencé, laissant quelques trous béants pour un spectacle qui devait tourner initialement à guichet fermé. Pourquoi ? Pour comprendre, il faut revenir à l’entrée du théâtre, là où tout commence. Des ...
Les Contes d’Offenbach

Les Contes d’Offenbach

Festival de Saint-Céré 2008 C’est dans le cadre enchanteur du Château de Castelnau qu’est donnée cet été, avant de partir pour une grande tournée nationale, une production subtile des Contes d’Hoffman, signée Olivier Desbordes. Cette production refuse de se contenter de la version la plus courante avec les récitatifs ajoutés et pose ainsi d’emblée de nombreuses questions. Monter les Contes, c’est d’abord se poser la question de la version de cet ...
De la chance des uns et de la surdité des autres

Le retour d’une exceptionnelle Haydée à Compiègne

Le Théâtre Impérial de Compiègne aime Auber, et celui-ci le lui rend bien. Après Manon Lescaut, Gustave III, Le Domino Noir et Les Diamants de la Couronne, Pierre Jourdan reprend, pour une seule représentation hélas, son Haydée, grande réussite de la saison 2004. L'intrigue est plus dramatique que dans nombre d'œuvres du compositeur : le vénitien Lorédan a triché au jeu plusieurs années auparavant, entraînant le suicide de son adversaire. Poursuivi ...

« La Belle-Hélène» aux Estivales de Brou, les Dieux sont tombés sur la tête

Les Soirées Estivales de Brou ont retrouvé après quelques années d’interruption le chemin des théâtres pour proposer quelques rendez-vous autour de l’Opéra. Ainsi, le public bressan a-t-il eu l’opportunité de découvrir à Bourg-en-Bresse une production très enlevée de la Belle-Hélène d’Offenbach. Serge Lipzyc, à qui l’on doit la mise en scène de cet ouvrage désopilant par essence, n’avait pas à disposition des moyens illimités. Le décorum, assez réduit, a toutefois ...