Mot-clef : Louis-Nicolas Clérambault

A1LFW1TDl4L._AC_UL654_QL65_

L’Ensemble Diderot explore la sonate en trio à travers l’Europe baroque

Avec ses deux enregistrements London Album et Paris Album,  le jeune Ensemble Diderot, sous l'impulsion du violoniste Johannes Pramsohler, nous propose un panorama de la sonate en trio dans l'Europe de la fin du dix-septième siècle. Ou comment le style italien vient influencer la France et l'Angleterre à la même époque. Deux violons et la basse continue (clavecin et basse d'archet) : voici la formation typique de la sonate en trio dont la ...
mechat-morphose_3

Le chat botté se méchatmorphose à l’Opéra de Dijon

C'est une soirée dans un tempo Allegro molto que propose l'Opéra de Dijon à son jeune public avec cette nouvelle production de l'ensemble Amarillis, Méchamorphoses, menée par la flûtiste et hautboïste du Concert spirituel, des Talens Lyriques et du Concert d'Astrée, Héloïse Gaillard. « Il était une fois un chat globe-trotter qui parcourait le monde à trottinette. Chat philosophe, il aimait à se mêler aux hommes auxquels il empruntait parfois l’apparence. Ainsi, il pouvait ...
jordi.savall_.hesperion.xxi

Voyage entre Orient et Occident au festival de Sablé

Après l’exotisme imaginaire et fantasque du Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier par Hervé Niquet et des Benizio, qui a fait office de soirée d’ouverture pour le festival baroque de Sablé, la première journée des festivaliers s’inscrit pleinement dans la thématique de cette nouvelle édition : l’Orientalisme dans l’art baroque. Le festival de Sablé détient un « noyau dur » conséquent de spectateurs très assidus, preuve de la qualité et de la cohérence des ...
philidor-blaise-le-savetier-1759

Plaisantes découvertes Philidor et Clérambault avec l’Ensemble Almazis

La passion de Iakovos Pappas (claveciniste, organiste, metteur en scène, fondateur du Centre de Musique Baroque d'Athènes où il créa un autre Atys) pour la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles nous vaut aujourd'hui deux CD où des compositeurs encore trop méconnus, François-André Danican Philidor et Louis-Nicolas Clérambault, transforment Jean de La Fontaine en librettiste. Blaise le savetier, adapté du conte éponyme de La Fontaine, est un opéra de poche d'à ...
Noël Français Maîtrise Toulouse

Rares Noëls français par la Maîtrise de Toulouse

Après deux premiers albums très réussis de messes brèves (Caplet, Leighton, Delibes, Britten, Fauré), puis de motets français pour voix aiguës, la jeune et excellente Maîtrise de Toulouse propose un troisième opus constitué de Noëls français du XVIe siècle à nos jours. Loin d’un disque supplémentaire de chants de Noël convenus, qui nous assomment en boucle en période de fêtes, il s’agit d’un choix aussi original que judicieux de pièces ...
lecot_rieti_quantum

Au concert spirituel avec Jean-Paul Lécot

Durant le règne de Louis XV, en plein milieu du XVIII° siècle, apparait le Concert spirituel, institution musicale dont l'ancien palais de tuileries à Paris fut le siège. En 1748, la grande salle de concert est dotée d'un orgue d'importance, vraisemblablement construit par Jean-Baptiste Micot, d'après de récents travaux musicologiques menés par Nicole Gros. On entend là tout d'abord une musique de chapelle, vite supplantée par un discours plus laïc. ...
Préciosité vertueuse de Louis-Nicolas Clérambault

Préciosité vertueuse de Louis-Nicolas Clérambault

Ce disque possède les vertus d’une initiation complète. Initiation à la grande liberté d’interprétation d’un ensemble qui assure : …in ore mel… (« dans la bouche miel ») ; initiation à l’orgue solo pour les néophytes (d’abord attirés par la partie vocale du disque) ; initiation à l’œuvre vocale de Clérambault pour les autres (les organistes sont plus familiers des suites) : c’est par elle seule que Clérambault est un grand, et non pas pour ses ...
Un orgue tartuffe s’invite au théâtre !

Un orgue tartuffe s’invite au théâtre !

Et tout d’abord, replaçons le présent recueil dans son contexte. Prêtez l’oreille à l’écriture d’un de Grigny : derrière la gravité, l’orchestre de Lully s’y entend, avec ses rythmes, ses cinq voix : l’orchestre du théâtre est là dans l’église! L’orgue par vocation, pseudo orchestre, a des rapports avec le théâtre plus riches et plus évidents qu’on ne le fait croire. Au temps des Lumières, il y eut, pour la première fois ...
Agnès Mellon et les Déesses outragées

Agnès Mellon et les Déesses outragées

A contrario des torpeurs alanguies qui s’offrent en couverture (subtile sensualité du peintre Jacques Blanchard dont la brosse puissamment chromatique revisite Titien lui-même), les héroïnes que chante Agnès Mellon, n’ont rien d’un douceâtre abandon ; ou si elles s’attendrissent, dans le souvenir trop fugace d’un amour perdu, « ces déesses outragées » fulminent tout autant, dans la haine implacable et la fureur meurtrière. Pour ce programme des plus expressifs, s’affirme une voix qu’on ...