Mot-clef : Marielle Labèque

Les Enfants terribles : le cadeau de Philip Glass aux sœurs Labèque

Excellente idée qu’a eue Philip Glass de confier la garde de ses Enfants terribles aux enfants terribles du répertoire pianistique : les soeurs Labèque. Tiré du roman éponyme de Jean Cocteau, adapté ...

Le minimalisme réjouissant de Dessner et des sœurs Labèque

Le tempérament de Katia et Marielle Labèque fait merveille dans trois œuvres de Bryce Dessner. Un véritable feu d’artifice de couleurs et de rythmes. Produit par les deux pianistes et ...

L’intégrale des Études de Philip Glass à la Philharmonie de Paris

Deux soirées à guichets fermés depuis des mois dans la Grande salle Pierre Boulez. Un unique Steinway pour dix pianistes, dont le compositeur en personne. Les vingt Études de Philip ...

Création du Concerto pour deux pianos de Bryce Dessner à la Philharmonie de Paris

Les sœurs Labèque donnent la création française du Concerto pour deux piano du compositeur Bryce Dessner, écrit sur mesure pour elles par cette nouvelle figure de proue de la musique ...

Semyon Bychkov et le Concertgebouw inspirés par Chostakovitch

Semyon Bychkov à la tête de l'Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, réalise à la Philharmonie de Paris une interprétation inspirée de la Symphonie n° 5 de Dimitri Chostakovitch. Une lecture ...

Katia et Marielle Labèque, une vie à quatre mains

Une vie à quatre mains est le premier ouvrage consacré aux soeurs Labèque. Bien plus qu'une simple biographie, il retrace le parcours exceptionnel de deux artistes majeures de notre époque ...

Le Sacre du Printemps par les sœurs Labèque

Les célèbres sœurs pianistes enregistrent Le Sacre du Printemps dans une version pour deux pianos : un choix judicieux qui leur donne toute l’amplitude pour exprimer la puissance et la ...

Young Euro Classic : les sœurs Labèque ouvrent le festival

Il y a ceux qui s’inquiètent de l’avenir de la scène classique à longueur d’articles grisonnants emplis de « c’était mieux avant », et il y a ceux qui jouent la musique ! ...

Agréable surprise de l’Orchestre de Paris

Les concerts des 26 et 27 septembre, qui rassemblaient l’Orchestre de Paris et les sœurs Labèque dans une même soirée Salle Pleyel, ne promettaient guère de miracles : Georges Prêtre dut ...