Mot-clef : Quatuor Giardini

il-etait-une-fois

Il était une fois la féérie musicale romantique française

Voici un projet roboratif  et réjouissant, un CD musicalement abouti une fois admis ses principes. Un véritable abrégé de cent -cinquante années d'histoire de l'opérette ou de l’opéra bouffe à la française. Le tout est arrangé pour deux solistes du chant et quatuor avec piano. Une réussite inattendue et exemplaire. À l'époque romantique et au début du XXe siècle, pour nombre de compositeurs, l'imaginaire féérique s'est substitué à l'allégorie mythologique des ...
dubois_edsing_2015

La renaissance de Théodore Dubois

Il est heureux de saluer ici une remarquable production du Palazzetto Bru Zane dédiée à l'œuvre de Théodore Dubois, ou en tout cas un bouquet suffisant pour apprécier à sa juste valeur les talents d'un compositeur trop souvent dénigré voire oublié. Pour ce faire, l'éditeur Ediciones Singulares a puisé dans le vaste répertoire de cet auteur marquant du tournant de siècle, célèbre en son temps et couvert d'honneurs, mais auquel la ...
fauré_giardini

L’art sublime de Fauré servi au mieux par le Quatuor Giardini

Les premiers Quatuors avec piano de Gabriel Fauré et Mel Bonis bonifiés par la lecture du Quatuor Giardini. Le Premier Quatuor pour piano et cordes de Gabriel Fauré fut élaboré, non sans difficultés, sur une longue période puisqu’il le commença en 1876 pour ne l’achever qu’en 1879. Sa création se déroula le 14 février 1880 à la salle Pleyel lors d’un concert de la Société nationale. A cette époque il venait ...
1024_768_1_14-11-15-rsbartist-isabelle-druet-1-cop-nemo-perier-stefanovitch

Au pays où se fait la guerre

Un bien beau concert, dont l’intelligence et le raffinement aura marqué la sensibilité d’un public subjugué, quoiqu’étonnamment clairsemé. À l’instar de l’ensemble des concerts du festival « Je t’aime… Ich auch nicht », dont l’automne 2014 a proposé au public messin la sixième édition, le récital d’Isabelle Druet et du quatuor Giardini brille tout d’abord pour la cohérence et par l’intelligence de son programme. Consacré, en ces temps de commémoration, à ...