Mot-clef : Rocío Pérez

Le jury de finale CMIREB 2018

Concours Reine Élisabeth Voix 2018 : compte-rendu

L’édition 2018 du Concours Musical International Reine Elisabeth (CMIREB) vient de s'achever (voir le palmarès complet). Fondé à l’initiative du violoniste et compositeur Belge Eugène Ysaÿe, avec le soutien de la Reine mélomane Élisabeth, le CMIREB fait alterner les compétitions dans un cycle de quatre ans : le violon, le piano, le violoncelle (c’est une nouveauté) et enfin, la voix. Le calendrier, qui s’étale sur un mois pour les sessions instrumentales, ...

Le baryton Samuel Hasselhorn remporte le Concours Reine Elisabeth

Le baryton allemand Samuel Hasselhorn, 27 ans, a remporté hier le Premier prix du Concours Reine Elisabeth 2018. Le palmarès est le suivant : Premier Prix : Samuel Hasselhorn (1990, baryton) Allemagne, Premier Prix CMIREB Grand Prix International, Prix de la Reine Mathilde 25.000 € Deuxième prix : Eva Zaïcik (30, mezzo-soprano) France, Prix du Gouvernement Fédéral Belge offert par la Politique scientifique fédérale 20.000 € Troisième prix : Ao Li (30, basse) Chine, ...
JZ7A5860

A Metz, Don Pasquale chez Arlequin, Pierrot et Colombine

Esthétique résolument XVIIIe siècle pour un ouvrage vu au travers de ses liens avec la commedia dell’arte. Plateau homogène pour une œuvre qu’on a toujours plaisir à revoir, et qui se prête ici à une étonnante relecture. Le parti pris peut surprendre. Convaincu que Don Pasquale est une œuvre dure, amorale et grinçante, le metteur en scène Pierre-Emmanuel Rousseau fait du couple Norina-Malatesta les deux grands manipulateurs de l’intrigue. Tels Merteuil ...
enfant1

Sortilèges 2.0 : Ravel à l’Opéra de Lyon

La nouvelle production de l'Enfant et les Sortilèges à l'Opéra de Lyon, quoique pleine d'originalité, demeure accessible à tout public. Dans la musique de Ravel comme dans le livret de Colette, les fantaisies se succèdent à un rythme si effréné, qu'il est difficile à un metteur en scène de prêter attention à toutes. Puisqu'il ne se passe pas vingt secondes, féerie oblige, sans qu'un nouveau personnage ne fasse irruption sur scène ...
A ONR_DONCARLO_photoKlaraBeck_2275

Très sombre Don Carlo à Strasbourg

La saison de l’Opéra national du Rhin se clôt en apothéose avec Don Carlo de Verdi. Une distribution d’un niveau extrêmement relevé et une direction d’une constante théâtralité conduisent au succès public un spectacle à peine amoindri in extremis par la relecture en contresens de Robert Carsen. Pendant les trois-quarts de la soirée, le metteur en scène canadien propose une mise en scène d’une étonnante sagesse et d’une inhabituelle littéralité. ...