banclefsdor2017

Hommage à Jerome Robbins : humour et fantaisie

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Paris. Palais Garnier. 24-IX-2008. Ballet de l’Opéra National de Paris : Hommage à Jerome Robbins. En Sol (1975) : chorégraphie : Jerome Robbins, musique : Maurice Ravel Concerto pour piano et orchestre en sol majeur, piano : Elena Bonnay. Triade (création mondiale) : chorégraphie : Benjamin Millepied, musique : Nico Muhly, piano : Frédéric Lagnau, trombones : Bruno Flahou, Jean Raffard. In The Night (1970) : chorégraphie : Jerome Robbins, musique : Frédéric Chopin Quatre Nocturnes pour piano op. 27 n°1, op. 55 n°1 et 2, op. 9 n°2, piano : Ryoko Hisayama. The Concert (1956) : chorégraphie : Jerome Robbins, musique : Frédéric Chopin pièces pour piano – arrangements et orchestration : Clare Grundman, piano : Vessela Pelovska. Avec l’Orchestre de l’Opéra National de Paris (direction musicale : Kœn Kessels) et le Ballet de l’Opéra National de Paris.

Le ouvre sa saison avec un hommage au chorégraphe américain , dix ans après sa disparition. Mêlant romantisme, humour et fantaisie, ce tonique programme de rentrée était aussi l’occasion d’une commande à , danseur frenchy du New York City Ballet.

Dans En Sol, ballet ensoleillé et balnéaire vivifié par le décor et les costumes d’Erté, la compagnie prouve qu’elle a du peps ! Parfaitement à l’aise dans ce clin d’œil appuyé aux productions de Broadway, la troupe ouvre joliment cette soirée. , souriante soliste, manque cependant d’abattage dans le premier mouvement. Plus à l’aise dans l’adage avec , son interprétation reste malgré tout laborieuse. Simple en apparence, apaisé, mais ultra technique, ce pas de deux central figure pourtant dans les grands classiques du répertoire.

Triade, la création mondiale de ne fait pas preuve d’une grande audace chorégraphique avec son quatuor de deux garçons et de deux filles. Mais elle a le mérite de mettre en valeur deux danseurs, Audric Bezard et , et de confirmer le talent véritablement exceptionnel de Myriam Ould Braham. Première danseuse, celle-ci se coule avec aisance dans le style fluide et un peu jazzy de Benjamin Millepied. Cette fille serait parfaite dans Forsythe ! Dans un bref solo, elle nous éblouit de ses tours impeccables et de sa souplesse nerveuse et délicate.

Pièce captivante, In The Night est un peu le prolongement de Dances at a gathering, vu la semaine dernière sur le plateau de Bastille par le New York City Ballet. Quatre Nocturnes de Chopin rassemblent trois couples de solistes, figurant trois stades de l’amour : romantique, raisonnable et passionné. Fin et délicat, le premier couple est composé de et . Plus maîtrisé, le second couple incarné par et témoigne de l’arrogance de la maturité amoureuse. Dans le troisième duo, et sont phénoménaux dans l’expression de cette passion retenue ou contrariée voulue par . Avec cette interprétation inspirée et subtile, les solistes du Ballet prouvent une fois de plus que l’Opéra de Paris recèle de personnalités variées et exceptionnelles, mises en valeur dans ce splendide ballet.

Un grand éclat de rire enfin pour terminer la soirée avec The Concert, ses saynètes hilarantes, ses personnages bien campés et ses petits ballets drôlissimes. , en ballerine, fait preuve d’un indéniable talent comique. , en mari qui se transforme successivement en capitaine de la garde, puis en papillon, lui donne allègrement la réplique. Mention spéciale à l’ensemble des danseurs qui retrouvent la même verve et le même allant que la distribution de 1992, date de l’entrée de ce ballet au répertoire de l’Opéra de Paris.

Crédits photographiques : Laëtitia Pujol et dans In The Night © Sébastien Mathé. , et Audric Bezard dans Triade © Sébastien Mathé

tous les dossiers(1)

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.