tous les dossiers(1)

Les petits maux de Richard Wagner

À emporter, Essais et documents, Livre

Un patient nommé Wagner. Pascal Bouteldja. Symétrie, Lyon. 314 pages. 40 euros. ISBN 978-2-914373-93-7. Dépôt légal : mars 2014.

 

patient_wagnerUne question se pose avant et après la lecture de ce dossier très documenté relatif à l’état de santé de  : dans quelle mesure et dans quelle proportion, le dossier médical du maître de Bayreuth et de l’œuvre d’art total influença-t-il ses géniales partitions, celles qui l’ont conduit à trôner au plus haut sommet de la création artistique de tout le 19e siècle ?

C’est un médecin généraliste et un passionné de Wagner depuis de nombreuses années, le docteur Pascal Bouteldja, qui nous invite à travers d’innombrables informations à suivre presque pas à pas le patient Wagner. En s’appuyant sur une bibliographie abondante et après avoir à bon escient rendu compréhensibles aux non-médecins les nombreux symptômes et pathologies abordés, son analyse devient compréhensible à tout un chacun. Il souligne sobrement les traits de caractères du musicien, son anxiété et sa pusillanimité, ses évidentes gènes psychosomatiques (insomnie, érysipèle, eczéma, signes digestifs), sa sexualité, toutes données soigneusement consignées dans son vaste Journal par sa femme Cosima et par plusieurs de ses médecins.

En dehors des toutes dernières années de son existence où son angine de poitrine se complique pour aboutir à un infarctus du myocarde, le grand homme ne fut jamais frappé par de lourdes maladies. Mais à l’évidence, ce que montre très clairement  l’auteur, le compositeur allemand donnait une grande importance aux modestes mais itératifs dérèglements de son corps. Dans un style précis et synthétique, Pascal Bouteldja complète sa biographie médicale par les acquis de la science médicale de son temps. Mais la puissance galvanisante et novatrice de ses opéras, la grandeur à visée universelle de sa création, l’inexplicable impact de son œuvre se situent à mille lieux des préoccupations physiques petites-bourgeoises qui en conclusion ne contribuent en rien à le grandir ni à le différencier de la multitude  humaine aux prises avec son destin corporel et psychologique.

On se positionne donc quelque  part à mi-chemin entre le dossier médical de monsieur tout-le-monde et la génialité créatrice unique de . Très intéressant médicalement. Non indispensable musicalement cependant.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.