Resmusica_728x90mm - Cello players

« From Within… » ou les alchimies de Marko Nikodijevic et Robert Henke

Festivals, La Scène, Musique d'ensemble

Paris. Cité de la Musique, Salle des Concerts. 8-VI-2018. Marko Nikodijevic (né en 1980) et Robert Henke (né en 1969) : « From Within… ». Ensemble Intercontemporain ; Matthias Pintscher, direction ; Studios Robert Henke, conception et réalisation électronique ; Thibaut Carpentier, conseiller scientifique Ircam ; Clément Marie, ingénieur du son Ircam

34689867_1414797471953012_5396514351727247360_oSpectaculaire dispositif ce soir dans la Salle des Concerts de la Cité de la Musique de Paris, pour une œuvre transdisciplinaire comme les affectionne l’ durant son festival Manifeste. Aux manettes ce soir, le plasticien et musicien électro et le compositeur . Deux personnalités réunies pour une création à quatre mains et deux esprits : « From Within… », pour grand ensemble, électronique en temps réel et sculpture LED.

En 2014, l’ déjà sous la baguette de , proposait une carte blanche autour du compositeur serbe (né en 1980), qui permettait notamment de découvrir son poignant K-hole/schwarzer horizont. Créateur inclassable, dans la lignée des spectraux épris de consonance et de l’amour du « rituel » musical (Grisey, Romitelli), il ne laisse pas indifférent par sa production, un rien sucrée par moments, mais qui réserve de beaux instants poétiques et surtout une manière toute personnelle au sein d’un véritable style. On était alors d’autant plus curieux d’entendre la rencontre artistique entre cet électron libre de la musique contemporaine et le mythique , à la fois plasticien et père de la musique techno que l’on connaît mieux sous le pseudonyme de Monolake (il est aussi l’un des concepteurs du logiciel Ableton Live). Pour l’occasion, Henke avait conçu une impressionnante sculpture de LED changeant au fil d’une musique de Nikodijevic qui laisse la part belle aux atmosphères lentes et méditatives. Le but des deux artistes était selon leurs propres termes de créer une expérience sensorielle totale, où ni la vidéo ni la musique ne prenaient le pas l’une sur l’autre, dans l’osmose d’un souffle commun.

Dans le noir absolu, une brève déflagration, un flash de lumière rouge auquel s’enchaîne un son aigu de violon, ténu comme un larsen. De ce geste initial s’ensuit un premier moment fait de textures d’harmoniques de cordes se réverbérant dans une électronique discrètement miroitante, annonçant les atmosphères musicales à venir. La couleur rouge entraperçue brièvement réapparaît progressivement, se développant de manière arachnéenne, nous incitant à observer le moindre de ses contours changeants, et à progressivement nous abandonner dans un monde sonore et visuel où la texture et les miroitements sont rois.

À l’intérieur de différentes sections dominées chacune par une couleur « principale », et nettement cloisonnée par des interludes d’électronique seule plongés quant à eux dans le noir total (des musiques qui évoquent les pages sombres de certains albums de Monolake tels que Cinemascope ou Gobi), on se laisse prendre par l’auto-engendrement d’un discours musical à la lenteur immuable, basé néanmoins sur l’utilisation d’idées musicales fortes. On retiendra notamment la deuxième section de l’œuvre basée sur un accord de mi majeur solaire, un mi se transformant plus loin en une réécriture du célèbre Partiels (1975) de Gérard Grisey. On retiendra également de cette partition un finale pulsé à souhait sur fond de LED blanches tranchantes et éblouissantes, emportant l’enthousiasme d’un public conquis.

Crédits photographiques : répétitions de « From Within.. » de Marko Nikodijevic et Robert Henke © Luc Hossepied

Baniere-clefsResMu728-90-2b

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.