À emporter, Documentaire, DVD, DVD Musique

Erich Wolfgang Korngold, compositeur entre deux mondes

Plus de détails

Erich Wolfgang Korngold (1897-1957) : Les Aventures d’un Enfant prodige. Documentaire en 2 parties : Portrait, Concert. Concerto en ut pour violoncelle et orchestre op. 37 ; Don Quichotte, six pièces caractéristiques pour piano : n°1 ; Sept Images Féeriques pour piano op. 3 : n°4 et n°7 ; Concerto en ré pour violon et orchestre op. 35. Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano ; Leonidas Kavakos, violon ; Quirine Viersen, violoncelle ; Alexander Frey, piano. Orchestre symphonique de la Radio de Francfort, direction : Hugh Wolff. Réalisation : Barrie Gavin. Coproduction RM Associates / Hessischer Rundfunk en collaboration avec ARTE et Artsworld, 2001. Sous-titrage en anglais, français, espagnol. 1 DVD Arthaus Musik 100362. Code barre : 4006680103624. Zone 0. Durée : 02h24’(Portrait 1h30’, Concert 54’)

 

Les Clefs ResMusica

Cet excellent DVD Arthaus Musik consiste essentiellement en un émouvant documentaire consacré au compositeur autrichien (1897-1957), permettant de mieux cerner cet être d’exception qui étonna les Viennois au tout début de sa carrière, mais qui est surtout connu du grand public pour son activité consacrée à la musique de film. Ce portrait est illustré par de nombreux documents, notamment de petits films d’amateur réalisés par la famille Korngold, ainsi que par des extraits musicaux d’œuvres dont on retrouve l’intégralité, par les mêmes interprètes, en un petit concert qui en constitue le digne complément, et qui nous convie à entendre notamment le Concerto pour violoncelle et le Concerto pour violon de l’auteur de l’opéra La Ville Morte (Die tote Stadt, 1920), superbement dirigés par le chef américain .

Entre deux Mondes, le titre d’un film (1944) pour lequel Korngold a composé la musique et celui de ce remarquable portrait documentaire réalisé par Barrie Gavin, pourrait s’appliquer parfaitement à la personnalité du compositeur, partagé qu’il fut entre l’Europe et les États-Unis, entre les rêves de la Vienne des Habsbourg et l’usine à rêves de la Warner Bros hollywoodienne. a passé la première moitié de sa vie dans les salles de concerts et les opéras d’Europe ; la seconde moitié le vit aux États-Unis où il a œuvré pour les studios de Hollywood. En 1946, il écrivit sa dernière musique de film importante pour Deception (Jalousie) dont l’intrigue concerne une relation à trois entre un violoncelliste, sa femme et l’ex-amant de celle-ci, compositeur d’un Concerto pour violoncelle. Convaincu du potentiel de sa musique, Korngold la transforma et la développa pour le concert en un Concerto pour violoncelle en un seul mouvement (1946), exécuté ici avec sensibilité et passion par la superbe violoncelliste néerlandaise .

Erich Wolfgang Korngold fut un enfant prodige célèbre qui fit sensation à Vienne avant la Première Guerre Mondiale, et dont les premières œuvres jouées par des musiciens tels que Fritz Kreisler, Artur Schnabel ou Bruno Walter, ont fasciné Gustav Mahler et Richard Strauss. De fait, entre 1907 et 1910 (entre dix et treize ans !) Korngold a composé des pages pianistiques ravissantes parmi lesquelles ces Six pièces de Don Quichotte (1907/1909) et ces Sept Images Féeriques (1910) dont le pianiste , spécialiste de cette musique, nous propose brillamment trois d’entre elles.

La Warner Bros autorisait Korngold à réutiliser ses musiques de film pour le concert : c’était à une époque où les films ayant quitté les salles, la musique qui les accompagnait disparaissait avec eux. La plus célèbre de ces réincarnations est son Concerto pour violon (1947) composé à partir de thèmes de quatre films : Another Dawn (La Tornade, 1937), Anthony Adverse (1936), Juarez (1939) et Le Prince et le Pauvre (1937). La première de ce Concerto fut assurée par Jascha Heifetz à Saint-Louis, Missouri, le 15 février 1947. Il est ici interprété magistralement par le violoniste grec , lauréat des concours Sibelius en 1985 et Paganini en 1988, et devenu célèbre par son enregistrement des deux versions du Concerto pour violon de Sibelius (BIS-CD-500).

Une fois de plus, c’est dans ce genre de réalisation que l’on se rend compte du rôle du DVD dans la propagation du patrimoine culturel mondial…

Orchestre Radio-Symphonique de Francfort

Plus de détails

Erich Wolfgang Korngold (1897-1957) : Les Aventures d’un Enfant prodige. Documentaire en 2 parties : Portrait, Concert. Concerto en ut pour violoncelle et orchestre op. 37 ; Don Quichotte, six pièces caractéristiques pour piano : n°1 ; Sept Images Féeriques pour piano op. 3 : n°4 et n°7 ; Concerto en ré pour violon et orchestre op. 35. Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano ; Leonidas Kavakos, violon ; Quirine Viersen, violoncelle ; Alexander Frey, piano. Orchestre symphonique de la Radio de Francfort, direction : Hugh Wolff. Réalisation : Barrie Gavin. Coproduction RM Associates / Hessischer Rundfunk en collaboration avec ARTE et Artsworld, 2001. Sous-titrage en anglais, français, espagnol. 1 DVD Arthaus Musik 100362. Code barre : 4006680103624. Zone 0. Durée : 02h24’(Portrait 1h30’, Concert 54’)

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.