Mot-clef : Erich Wolfgang Korngold

Concert des 150 ans du Wiener Staatsoper

Concert des 150 ans du Wiener Staatsoper

Le Wiener Staatsoper fête ses 150 ans avec plusieurs productions et un grand concert en extérieur, auquel sont conviés des invités de marque, dont Nina Stemme, Tomasz Konieczny, Ferruccio Furlanetto, Roberto Alagna, Aleksandra Kurzak, Benjamin Bernheim ou Sonya Yoncheva. Alors que Paris souffle les 350 bougies de l’institution, Vienne fête cette saison le jubilé des 150 ans de la création du Wiener Staatsoper en tant que tel, érigé sur le ...
KORNGOLD-ZEMLINSKY-Stefan Zweig trio-ars

Trios avec piano de Korngold et Zemlinsky par le Stefan Zweig Trio

Deux compositeurs autrichiens dans leurs œuvres de jeunesse pour trio avec piano reçoivent une magnifique interprétation par le Stefan Zweig Trio. Les auditeurs qui assistèrent à la création du Trio avec piano en ré majeur (op. 1) d’Erich Wolfgang Korngold le 4 novembre 1910 à Munich ne cachèrent pas leur stupéfaction en apprenant que le compositeur de ce petit bijou était âgé de 13 ans seulement ! Cette musique porte les marques ...
die-tote-stadt

La ville morte ou le pari réussi de l’Opéra de Limoges

Dans le cadre d'une programmation hivernale consacrée aux musiques de films, l'Opéra de Limoges prend le risque de programmer le chef-d'œuvre de Korngold, compositeur autrichien ayant fui le nazisme pour une carrière américaine couronnée de succès.  Représentée pour la première fois en 1920, Die Tote Stadt est l'un de ces opéras que peu de monde connaît à part peut-être par le sublime air de Marietta popularisé par Renée Fleming. Depuis les ...
707

Les éclatantes Dissonances de David Grimal à la Philharmonie de Paris

Une fois de plus, Les Dissonances enthousiasment le public parisien dans un programme haut en couleur associant Prokofiev, Korngold et Stravinski. Qui aurait pu prédire le fabuleux destin des Dissonances, en 2004, lors de sa création, alors que certains regardaient naître cette aventure d’un œil amusé ? Un collectif de musiciens du plus haut niveau, appartenant aux plus grandes phalanges internationales, regroupés autour du violoniste David Grimal, décidé à faire de ...
Ville morte 1

Quand le Capitole met la ville morte en boîte, c’est la musique qui y gagne

Entrée au répertoire dans une mise en scène qui avait fait des émules en 2010 à Nancy, puis en 2015 à Nantes et de nouveau à Nancy la même année, Die Tote Stadt au Théâtre du Capitole puise sa force dans un duo de haut vol porté par un orchestre « maison ». La force esthétique et l’intelligente lecture du metteur en scène Philippe Himmelmann, travail soutenu par une direction d’acteurs particulièrement ...
Atma_KarinaGauvin-julien faugère

À Clermont, traditions d’Auvergne en création

Les programmations musicales de l’Orchestre d’Auvergne ne manquent ni de mordant, ni de saveur. Après un effervescent « Vent d’Est » en début de saison, les vingt et un instrumentistes à cordes offrent une soirée fusionnant traditions auvergnates et création contemporaine. Les vingt premières minutes du concert pourraient faire imaginer que la musique traditionnelle délivrée a cappella par les trois voix masculines des Quaus de Lanlà, interprétation fondée sur des archives sonores de 1916 à nos ...
nielsen_lee

Le Concerto pour violon de Carl Nielsen par Jiyoon Lee

Le Concerto pour violon de Carl Nielsen, créé en 1912 le même jour que la lumineuse Symphonie n° 3 « Espansiva », ne s’est jamais imposé au grand public. Cette gravure bienvenue changera-t-elle la donne ? Les nombreux enregistrements antérieurs du Concerto pour violon de Carl Nielsen ont presque immanquablement véhiculé une impression de rugosité et d’âpreté. Assez récemment, la lecture de Henning Kraggerud,  avec l’Orchestre symphonique de Malmö dirigé par Bjarte Engeset ...
modigliani

Nuit du quatuor à cordes aux Bouffes du Nord

Pour sa soirée d’ouverture, le sixième festival Palazzetto Bru Zane à Paris investit l’espace du sublime Théâtre des Bouffes du Nord avec une ébouriffante et féconde "Nuit du quatuor français" : cette soirée-marathon propose, en quatre concerts d’une heure, la redécouverte de quelques jalons d’un bon siècle de créations romantiques, conçues dans l’environnement géographique et culturel hexagonal.  Fidèle à son idéal de défense et d'illustration du répertoire musical rare d’essence française, le Palazzetto ...
images

Compositeurs « hors-sol » : une chronique palpitante

Étienne Barilier livre en une prose somptueuse qui sonne juste, une brève mais dense histoire des compositeurs qui, de l’âge baroque à l’époque contemporaine, ont vécu le malheur ou le bonheur de l'exil. C'est l'occasion pour l'écrivain et essayiste de conduire de front une équipée fraternelle et une analyse aussi fine qu'érudite, loin de tout pathos. Un vrai bonheur de lecture. La composition a-t-elle besoin d'un sol pour germer puis s'épanouir, ...
heliane_ Loy JagdeJakubiakWagner

Le Miracle d’Heliane a eu lieu à Berlin

Après l’Opéra des Flandres, le Deutsche Oper de Berlin monte également le rare Das Wunder der Heliane d’Erich Wolfgang Korngold, cette fois dans une mise en scène de Christof Loy où la religiosité et l’onirisme ne sont traités que dans les rapports des hommes entre eux. La distribution quasi irréprochable assemble cinq premiers rôles de très haute intensité, à commencer par les deux du couple principal, l’Étranger de Brian ...
Le metteur en scène David Bösch, entre noirceur et lumière

Le metteur en scène David Bösch, entre noirceur et lumière

Depuis ses débuts à l'opéra en 2009, les mises en scène du jeune artiste allemand David Bösch sont souvent qualifiées de « déroutantes » ou « énigmatiques », mais elles sont surtout résolument modernes. Autour des œuvres de Korngold récemment présentées à l'Opéra des Flandres et au Semperoper de Dresde, le metteur en scène installe sa vision, entre noirceur et lumière. « Avoir la possibilité de traiter coup sur coup deux pièces d’un même compositeur est particulièrement intéressant. » ResMusica : ...
la ville morte

La Ville Morte mise en scène par David Bösch à Dresde

Après Le Miracle d’Héliane à l’Opéra des Flandres, David Bösch s’attaque au chef-d’œuvre lyrique de Korngold, La Ville Morte, au Semperoper de Dresde. Sa mise en scène moderne et littérale cherche à maintenir l'action entre réel et onirisme, tandis qu’en fosse le chef Dmitri Jurowski emmène la partition vers un vérisme puccinien, personnalisé sur scène par le ténor Burkhard Fritz et la soprano Manuela Uhl. D’une époque viennoise parmi les plus ...
CD

De la musique classique au cinéma avec Isabelle Georges et Jeff Cohen

Le charme quelque peu désuet de ces anciennes partitions de 1930-1950, extraites de comédies musicales, d’opérettes et de bandes originales de films, est porté dans ce nouveau disque Vienne–Paris–Hollywood avec authenticité et sincérité par deux spécialistes du genre : la chanteuse Isabelle Georges et le pianiste Jeff Cohen. Spécialiste de comédie musicale et de chanson française, depuis la création de son spectacle Padam Padam, consacré à la vie et l’œuvre du compositeur ...
Lindsey

Kate Lindsey et Baptiste Trotignon, au croisement du jazz et du classique

Programme panaché pour une exploration des compositeurs transatlantiques les plus marquants de la première moitié du XXe siècle. Mariage réussi de deux interprètes venus l’un du jazz, l’autre du classique. Le cross over dans ce qu’il a de meilleur. Le programme figurant sur ce CD réalise un très beau croisement entre plusieurs univers, celui de l’Europe et de l’Amérique des premières décennies du XXe siècle, celui de la culture dite « ...
Das Wunder der Heliane

Le Miracle d’Héliane de Korngold à Gand

Toujours aussi dynamique, l’Opéra des Flandres ouvre sa saison avec une rareté : Das Wunder der Heliane d'Erich Wolfgang Korngold. Le livret peu dramaturgique est développé avec difficulté par la mise en scène de David Bösch, tandis que la musique est à l'inverse superbement défendue par l’équipe musicale présente en fosse et sur la scène. Alors que des six opéras d’Erich Wolfgang Korngold seul Die Tote Stadt retrouve régulièrement de nouvelles ...
dts2

Une Tote Stadt de référence à Vienne

Le Staatsoper de Vienne entérine la fascination de Die Tote Stadt en offrant au chef-d’œuvre de Korngold une partie musicale digne de l'âge d'or (Vogt/Nylund/Mikko Franck) et l'intelligence esthétique de Willy Decker. Grand soir. C'est dorénavant indéniable : plus on voit Die Tote Stadt et plus on l'aime. Les réticences initiales ("du sous-Strauss, de la musique de film, de la musique hollywoodienne…") des années où parut le coffret Leinsdorf chez RCA tombent ...
La réjouissante Nuit à Venise de Johann Strauss à l’Opéra de Lyon

La réjouissante Nuit à Venise de Johann Strauss à l’Opéra de Lyon

Rarement jouée en raison d'un livret bien mal ficelée, la Nuit à Venise de Johann Strauss fils est pourtant pleine de charme. Revue et corrigée par Erich Wolfgang Korngold pour l'orchestration et par le metteur en scène Peter Langdal pour les dialogues, dans une production pleine de fantaisie et de couleurs, elle enchante le public lyonnais de cette fin d'année. Tradition oblige, l'Opéra de Lyon programme une opérette pour la période ...
bostridge

Ian Bostridge chante Shakespeare

Avec un récital de pièces chantées en anglais, Ian Bostridge revient à son répertoire d’élection. L’année Shakespeare ne pouvait pas ne pas s’honorer d’un récital des plus belles adaptations musicales des textes du barde de Stratford. Cet album, une compilation des plus belles mises en musique de textes de Shakespeare, pourra s’entendre à la fois comme un pendant au superbe enregistrement autrefois réalisé par Alfred Deller et par Desmond Dupré, mais ...
Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Le public de Bâle est sorti de sa réserve coutumière pour accueillir la première de l'opéra « dégénéré » de Korngold avec une très longue ovation adoubant de concert l'intelligence de la mise en scène et le haut vol musical.  Au risque de la redite, répétons combien il faut de temps pour rattraper les dégâts du totalitarisme. Ce ne sont pas cinq petites années et puis s'en vont. Dans le cas de Korngold, ...
AS

Récital de lieder avec Anne Schwanewilms

Avec des moyens vocaux plus imposants que ceux qu’on entend d’habitude dans ce répertoire, la grande soprano straussienne Anne Schwanewilms s’attaque à l’intimité du lied romantique allemand. Pari réussi pour une interprète encore insuffisamment connue en France. Spécialiste des grands rôles straussiens et wagnériens, Anne Schwanewilms possède une voix longue, puissante et richement timbrée, que l’on n’attend pas forcément dans l’univers intime et feutré du lied romantique. Mais cela serait sans ...
NYLUND_Camilla

Cycle Korngold à la Maison de la Radio

Le temps d'un week-end, Radio-France consacre un cycle à Erich Wolfgang Korngold, l'enfant prodige viennois exilé à Hollywood. La Ville morte a conquis depuis quelques décennies sa place dans le répertoire lyrique. Korngold est cependant toujours regardé avec condescendance : on ne voit en lui qu'un compositeur de musique de films, en ignorant que la première partie de sa carrière compte bien d'autres œuvres que cet opéra. Mais ce qui compte, ...
beaux-arts-trio-the-complete-recordings-0028947882251_0

Les enregistrements Philips du Beaux Arts Trio

Les enregistrements Philips du Beaux Arts Trio : quarante ans et soixante disques d'une incontestable excellence musicale. Ce coffret, très fourni et intéressant, sur l'un des ensembles majeurs du XXe siècle, embrasse quasiment tout le répertoire du trio avec piano. Et pour cette formation, les Beaux Arts sont certainement le plus célèbre ensemble de l'histoire du disque. Car, avant eux, les trios réunissant Cortot, Thibaud et Casals, puis Heifetz, Piatigorsky et ...
Vilde Frang

Mikko Franck dirige Korngold et Mahler à la Philharmonie de Paris

L'Orchestre Philharmonique de Radio France et son nouveau chef Mikko Franck sont invités à la Philharmonie de Paris pour le second concert de leur saison. À côté du sublime Chant de la terre de Gustav Mahler, le concerto pour violon d'Erich Wolfgang Korngold révèle au public parisien l'éblouissante violoniste norvégienne Vilde Frang. D'origine autrichienne, Korngold est à Hollywood, naturalisé américain, lorsqu'il écrit son concerto pour violon (1946). Il y fait principalement ...
anches hantées3

Éclectisme dynamique des Flâneries Musicales de Reims

Cette année, le programme des Flâneries musicales de Reims se diversifie encore, permettant au spectateur de découvrir l’incroyable richesse de la musique dite « classique », tout en élargissant également le répertoire au-delà du classique. Voici quatre concerts qui constituent un bon exemple de cette programmation atypique et audacieuse. Dans une petite église de la commune de Champigny, à l’ouest de Reims, on passe un après-midi agréablement ensoleillé, le vendredi 6 juillet, en ...
villemorte-63881@Jef-Rabillon3

Helena Juntunen, star absolue de La Ville morte à Nancy

L’Opéra national de Lorraine a eu la bonne idée de reprendre sa belle production de La Ville morte de Korngold. Helena Juntunen y réitère son triomphe de 2010 dans le rôle de Marietta. Ceux qui ont manqué la première série de représentations à Nancy en 2010 et à Nantes en mars de cette année devraient profiter de l’opportunité. Les occasions de voir sur scène La Ville morte restent en effet ...
villemorte-63085b

Une Ville morte très onirique à Nantes

Cette reprise de La Ville morte de Korngold, dans la production de Philipp Himmelmann, fait date !  Aussi incroyable que ceci puisse paraître, le chef d’œuvre de Korngold, créé simultanément à Hambourg et Cologne le 4 décembre 1920, n’a pas été représenté en France en version scénique avant 2001. C’est l’Opéra du Rhin qui avait alors réparé l’injustice avec un spectacle également présenté au Théâtre du Chatelet dans le cadre du Festival ...
P1100622

Création française de Kathrin de Korngold par Musiques Interdites

Quoiqu'en puissent penser certains aujourd'hui, à une époque où des hommes et des femmes sont tentés d'offrir un peu de pouvoir à des gens pour qui la Culture est non seulement très secondaire mais, sous les prétextes les plus fallacieux, l'ennemi à abattre en priorité, il faut rappeler que le totalitarisme laisse toujours des traces. Il est très dur de reconstruire ce qui a été écarté. Les nazis l'ont démontré ...
tons voisins

Au Festival Tons Voisins, mosaïques de correspondances musicales

Pour sa 8e édition, le festival albigeois Tons Voisins, initié par le pianiste Denis Pascal, qui revient sur les terres de son enfance, avait choisi la thématique inépuisable des musiques de l’image. Le cinéma était naturellement invité d’honneur de ces rencontres chambristes permettant de fructueuses réflexions sur les rapports qu’il entretient avec la musique, qui est loin d’en être une simple illustration. Mais au-delà du thème, avec des musiciens qui ...
photo1

Lille piano(s) festival : sur le thème de la guerre

Lille Piano(s) Festival a fait conjuguer son 10e anniversaire avec une commémoration musicale des deux guerres mondiales, une drôle de fête avec tant de souvenirs encore vivants. Cette édition a permis de découvrir des œuvres quasiment inconnues et des compositeurs peu connus, comme les Concertos pour piano de Viktor Ullmann et de Erich Wolkfgang Korngold, les Charmes de Federico Mompou, Les souffrances de la Reine de France de Jan Ladislav Dussek, ...
Marc ROGER

L’Amérique du 20e siècle à La Folle Journée de Nantes

Ce rajeunissement du public est la répercussion directe de la programmation organisée autour de 4 axes : Les racines du nouveau continent (chanson traditionnelle et héritage européen, avec Foster, Ives, Gershwin ; puis, Bernstein, Cage, Reich, Glass, Adams…) ; Les Etats-Unis terre d’accueil (des musiciens européens réfugiés ou immigrés en Amérique comme Dvorák, Rachmaninov, Prokofiev, Korngold, Stravinsky, Schoenberg…) ; Les institutions américaines comme maître d’ouvrage (commandes des institutions américaines : Ramifications de Ligeti, Symphonie de ...