À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

The Rake’s Progress selon Robert Lepage, comme à la télé !

Plus de détails

Igor Stravinsky (1882-1971) : The Rake’s Progress, opéra en trois actes sur un livret de Wystan Hugh Auden et Chester Kallman. Mise en scène : Robert Lepage. Scénographie : Carl Fillion. Chorégraphie : Michael Keegan-Dolan. Lumières : Etienne Boucher. Vidéo : Boris Firquet. Avec : Laura Claycomb, Anne Trulove ; Andrew Kennedy, Tom Rakewell ; William Shimell, Nick Shadow ; Julianne Young, Mother Goose ; Dagmar Peckova, Baba the Turk ; Darren Jeffery, Trulove ; Donal. J. Byrne, Sellem ; Shadi Torbey, Le Geolier de l’asile d’aliénés. Chœur de la Monnaie (chef de chœur : Stephen Betteridge). Orchestre symphonique de La Monnaie, direction : Kazushi Ono. Réalisation : Benoît Vlietinck. 2 DVD Opus Arte. Référence OA 0991 D. Code barre ; 8 09478 00991. Enregistré en 2007 à Bruxelles. Notice de présentation en anglais, français, allemand. Sous titres en : anglais, français, allemand, espagnol, italien. DVD Toutes régions. Format audio : LPCM/Stéreo. Format image : 16/9 Anamorphic. Bonus : nombreux dont un entretien avec Robert Lepage. Durée : 174’00

 

Les Clefs ResMusica

Après Bruxelles, Lyon et San Francisco et en attendant Londres, puis Madrid, le Rake’s Progress selon arrive dans les chaumières au moyen du DVD. Petite révolution car ce spectacle fut filmé en haute définition par des techniciens de la NHK de Tokyo venus tout spécialement. Dès lors, l’image est absolument renversante d’éclat de précision ! On s’en prend plein les yeux, d’autant plus que la mise en scène de Lepage, véritable conteur et génie des images, renforce ce festival de couleurs. Globalement, l’idée du scénographe de transposer l’action dans l’Amérique d’après guerre fait toujours mouche ! C’est magnifique de justesse dramatique et l’on évolue tout le temps sur le fil du second degré avec de nombreuses allusions télévisuelles et humoristiques ! Mais sans abandonner l’émotion et la force de cette partition.

On retrouve musicalement, à domicile, tout ce qui avait fait notre bonheur dans la salle : la direction fine et précise de , la sensibilité de ainsi que l’ampleur vocale et méphistophélique de William Shimel. Le manque de présence vocale d’ est moins gênant ici que lors des représentations. Des bonus, on regardera avec intérêt l’introduction pédagogique du metteur en scène et l’on notera avec amusement sa ressemblance, du moins vestimentaire, avec son Nick Shadow.

Dès lors, ce DVD marque déjà d’une pierre blanche, l’année lyrique et on se réjouit au passage de voir un nouvel étalon qualitatif rejoindre les deux autres grandes productions immortalisées sur ce support : le « légendaire » spectacle de à Glyndebourne (Arthaus) et la production salzburgoise de Peter Mussbach (Arthaus aussi).

Plus de détails

Igor Stravinsky (1882-1971) : The Rake’s Progress, opéra en trois actes sur un livret de Wystan Hugh Auden et Chester Kallman. Mise en scène : Robert Lepage. Scénographie : Carl Fillion. Chorégraphie : Michael Keegan-Dolan. Lumières : Etienne Boucher. Vidéo : Boris Firquet. Avec : Laura Claycomb, Anne Trulove ; Andrew Kennedy, Tom Rakewell ; William Shimell, Nick Shadow ; Julianne Young, Mother Goose ; Dagmar Peckova, Baba the Turk ; Darren Jeffery, Trulove ; Donal. J. Byrne, Sellem ; Shadi Torbey, Le Geolier de l’asile d’aliénés. Chœur de la Monnaie (chef de chœur : Stephen Betteridge). Orchestre symphonique de La Monnaie, direction : Kazushi Ono. Réalisation : Benoît Vlietinck. 2 DVD Opus Arte. Référence OA 0991 D. Code barre ; 8 09478 00991. Enregistré en 2007 à Bruxelles. Notice de présentation en anglais, français, allemand. Sous titres en : anglais, français, allemand, espagnol, italien. DVD Toutes régions. Format audio : LPCM/Stéreo. Format image : 16/9 Anamorphic. Bonus : nombreux dont un entretien avec Robert Lepage. Durée : 174’00

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.