À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

La Sonnambula avec Dessay et Flórez, belle et pas soporifique!

Plus de détails

Vincenzo Bellini (1801-1835) : La Sonnambula. Mise en scène : Mary Zimmerman. Décors : Daniel Ostling. Costumes : Mara Blumenfeld. Lumière : T. J. Gerckens. Chorégraphie : Daniel Pelzig. Avec : Natalie Dessay, Amina ; Juan Diego Flórez, Elvino ; Michele Pertusi, Rodolfo ; Jennifer Black, Lisa ; Jane Bunnell, Teresa ; Jeremy Galyon, Alessio ; Bernard Fitch, le notaire. Chœur et Orchestre du Metropolitan Opera de New York (chef de chœur : Donald Palumbo), direction : Evelino Pidò. Réalisation : Barbara Willis Sweete. DVD DECCA, 074 3357. Code barre : 0 44007 433577. Enregistré au Metropolitan Opera, New York, le 21 mars 2009. Sous-titrage en anglais, français, allemand, espagnol et chinois. 1Toutes Zones. Son : LPCM Stereo, DTS 5. 1 Surround. Image : 16 : 9 Anamorphic Widescreen. Durée : 138 minutes

 

Qu’est-ce qu’une bonne soirée musicale ? D’un côté vous choisissez une soprano mutine, expressive à souhait, totalement immergée dans son rôle d’Amina la promise, pure, aimée mais dont le somnambulisme provoque un quiproquo dramatique : la soprano . De l’autre vous élisez un ténor, sincère, un brin macho, emporté par la fougue de ses sentiments et profondément trompé par les apparences, Elvino : . Ajoutons un copieux chœur très présent et puissant, tout de nuances et riche d’une sommation de jeux de scène individuels très spectaculaires : il est le peuple et illustre l’histoire, aussi spontané et versatile que primaire dans ses appréciations.

N’oublions pas les excellents rôles secondaires, le Conte, incarné par la splendide basse , notamment avec sa prestance et son rayonnement impressionnants et Lisa (la soprano Jennifer Black) avec sa jalousie bien campée. L’histoire elle-même nous paraît-telle peu vraisemblable ? Sans aucun doute, mais, comme au théâtre en général elle est prétexte à donner à entendre de belles voix, de beaux airs et un orchestre souvent dispensateur d’un grand charme et d’innombrables parties très généreuses ! La Sonnanbula, créée au Teatro Carcano de Milan le 6 mars 1831, vit et survit par l’artifice d’une méprise classique propre à retenir l’attention de plusieurs générations de spectateurs.

L’Orchestre de l’Opéra Metropolitan (New York) dirigé par l’excellent Evelino Pido soutient et stimule tant les chanteurs que la mise en scène caractérisée certes par une certaine modernité mais aussi parfaitement compatible avec l’histoire que l’on imagine pouvoir être transposée en d’autres temps et appliquée à d’autres sociétés. Les deux principaux solistes sont-ils au sommet de leurs capacités vocales ? Cela n’est pas certain… mais au fond leur humanité et leur proximité nous remplissent d’aise et suffisent amplement à donner à cette soirée l’éclat qui lui revient tant les divers protagonistes s’évertuent à offrir de leur grand talent le meilleur du jour. Pourquoi ne pas tenter vous aussi de déguster cette excellente soirée ? Plaisir garanti !

Plus de détails

Vincenzo Bellini (1801-1835) : La Sonnambula. Mise en scène : Mary Zimmerman. Décors : Daniel Ostling. Costumes : Mara Blumenfeld. Lumière : T. J. Gerckens. Chorégraphie : Daniel Pelzig. Avec : Natalie Dessay, Amina ; Juan Diego Flórez, Elvino ; Michele Pertusi, Rodolfo ; Jennifer Black, Lisa ; Jane Bunnell, Teresa ; Jeremy Galyon, Alessio ; Bernard Fitch, le notaire. Chœur et Orchestre du Metropolitan Opera de New York (chef de chœur : Donald Palumbo), direction : Evelino Pidò. Réalisation : Barbara Willis Sweete. DVD DECCA, 074 3357. Code barre : 0 44007 433577. Enregistré au Metropolitan Opera, New York, le 21 mars 2009. Sous-titrage en anglais, français, allemand, espagnol et chinois. 1Toutes Zones. Son : LPCM Stereo, DTS 5. 1 Surround. Image : 16 : 9 Anamorphic Widescreen. Durée : 138 minutes

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.