Mot-clef : Juan Diego Flórez

florez

Manon au TCE : dans quel pays sommes-nous ?

Prise de rôle de Juan Diego Flórez dans le rôle du Chevalier Des Grieux de Manon de Massenet, cette version de concert devait être une soirée à graver dans les annales, signant par cette occasion même l'entrée au répertoire de cette œuvre au Théâtre des Champs-Élysées. Poursuivant son exploration des rôles lyriques, le ténor péruvien inscrit dans son agenda un nouveau personnage de Massenet, après sa prise de rôle dans Werther. ...
01_Lucia_Di_Lammermoor_116576_PERETYATKO

Nouvelle Lucia avec Flórez au Wiener Staatsoper

La nouvelle mise en scène de Laurent Pelly pour Lucia di Lammermoor au Wiener Staatsoper ne marquera pas autant les esprits que la magistrale prestation du ténor Juan Diego Flórez, bien épaulé par George Petean et Jongmin Park face à la Lucia quelque peu perdue d’Olga Peretyatko. L’un de nos articles à l’Opéra de Lausanne avait fait polémique l’an passé alors que notre confrère avait relevé la non préparation d’Olga ...
Ricciardo et Zoraide ouvrent le festival Rossini de Pesaro

Ricciardo et Zoraide ouvrent le festival Rossini de Pesaro

Créé en 1818, il y a deux cents ans, Ricciardo e Zoraide est peut-être le moins réussi des opéras écrits par Rossini pour le Teatro San Carlo à Naples, mais cette nouvelle production de Marshall Pynkoski est un feu d’artifice de stars, avec un duel au plus haut niveau entre deux ténors, Juan Diego Flórez et Sergey Romanovsky, et un outsider gagnant, Xabier Anduaga. Le rideau se lève sur une immense tente ...
werther

Le Werther exceptionnel de Juan Diego Flórez et Tatjana Gürbaca

Du Werther zurichois monté récemment par l’Opéra du Rhin, on aurait tort de ne retenir que la présence du Werther de Juan Diego Flórez : le travail de Tatjana Gürbaca affranchit Werther de tout procès en désuétude. Jusqu’à ce jour, il était difficile en DVD de voir Werther autrement qu’au travers d’un écran bien opaque, celui de tant de mises en scènes respectueusement enrubannées dans la joliesse décorative d’un XVIIIe siècle de façade, ...

Aida Garifullina en ouverture de la coupe du monde de football

C'est la jeune soprano russe Aida Garifullina qui chantera le 14 juin à Moscou lors de la cérémonie d'ouverture de la coupe du monde de football. Lors de ce show elle partagera la vedette avec le chanteur de pop britannique Robbie Williams. La veille, également à Moscou et pour fêter l'événement c'est un concert de gala sur la place Rouge qui accueillera une brochette de stars du lyrique : Anna ...
Orphée 1

Le chant d’Orphée à la Scala par Juan Diego Flórez

Le chant flamboyant de Juan Diego Flórez n’est pas le seul point positif de l’Orphée et Eurydice présenté à la Scala. Loin de là. C’est bien un spectacle total mené de bout en bout dont la force et la créativité sont à tous points de vue le maître mot. Incandescent. Coïncidence de calendrier : en ce moment, l’Italie chante en français ! Après la version française de La Favorite à Florence, voilà que ...
CH3

Les Contes d’Hoffmann à Monaco : Juan Diego Flórez passe aux choses sérieuses

Événement : Juan Diego Flórez, avec un Hoffmann d’exception, voit s’ouvrir devant lui le boulevard d’un répertoire plus dramatique. À l’instar peut-être de Jacques Offenbach lui-même qui, juste avant sa mort en 1880, souhaitait passer « aux choses sérieuses » en écrivant enfin, avec Les Contes d’Hoffmann, un véritable opéra, le célèbre ténor péruvien délaisse l’insouciance rossinienne et les démonstrations à effets, d’opus souvent dépourvus de conséquences dramatiques. Ce virage dans une carrière exceptionnelle ...
Florez2

AU TCE, Juan Diego Flórez vers de nouveaux horizons

Après plus de 20 ans de carrière , Juan Diego Flórez rayonne tout autant qu’il se renouvelle. Lors de ce récital au Théâtre des Champs-Élysées, le ténor belcantiste démontre avec un naturel certain qu’il est prêt à s’aventurer vers d’autres horizons que le répertoire italien qui a fait sa notoriété. C’est avec un costume dépareillé dont est affublé Juan Diego Flórez lors du premier air Ich baue ganz auf deine Stärke ...

L’Opéra de Lyon, Bernard Foccroulle et Philippe Jordan primés aux International Opera Awards

Lors de la cérémonie des International Opera Awards 2017 au Coliseum de Londres le dimanche 7 mai ont été récompensés : Le chef d'orchestre Philippe Jordan, directeur musical de l'Opéra national de Paris ; Anna Netrebko et Lawrence Brownlee, meilleurs chanteurs ; Juan Diego Flórez (Prix des lecteurs du magazine Opera) ; Renata Scotto (Lifetime Achievement) ; le metteur en scène Christof Loy, le scénographe Klaus Grünberg  ; le jeune chef d'orchestre Lorenzo Viotti (Découverte), le Choeur Arnold ...
Podleś, Flórez, Peretyatko, trois stars à Pesaro

Podleś, Flórez, Peretyatko, trois stars à Pesaro

Cette année au Rossini Opera Festival de Pesaro, retour de la grande Ewa Podleś dans une reprise réussie de Ciro di Babylonia, et deux nouvelles mises en scène : Le Turc par Davide Livermore et La Donna par Damiano Michieletto. Un Ciro d’époque Versatile, irisée, sombre, luisante, monstrueusement divine et émouvante, la voix monte des tripes et semble venue de l’océan du temps, jade, miel et chocolat. Une voix de trois octaves qui va ...

La Donna del Lago du Metropolitan Opera

Parce que de nos jours, l’image capte l’attention plus facilement que l’écoute pure, les producteurs n’hésitent plus à éditer un DVD là où un CD aurait suffit, voir même aurait fait une référence de l’œuvre. C’est le cas de cette époustouflante Donna del Lago de Rossini captée au Metropolitan Opera de New-York. L’histoire : Deux ténors et une mezzo tous amoureux d’Elena, la soprano, la Dame du Lac ! A peu ...
Guillaume Tell

Guillaume Tell à Pesaro, sensation surtout vocale

La mise en scène de Graham Vick en décevra plus d’un, mais l’interprétation vocale de haute volée rend pleinement justice à la réputation du Rossini Opera Festival de Pesaro. Lors du Rossini Opera Festival de 2013, la nouvelle mise en scène du Guillaume Tell de Rossini avait été moyennement appréciée. Peut-être avait-on exagérément souligné la dimension politique, voire communiste, de la lecture de Graham Vick, marquée effectivement par le rouge d’un ...
181_K61A6093

Bouffonnerie rossinienne avec Laurent Pelly à Milan

Météo lyrique très contrastée à la Scala de Milan en ce mois de Juillet 2014. Passer du jour au lendemain du choc esthétique et humain du Cosi fan tutte magistral de Claus Guth à la farce rossinienne du Comte Ory selon Laurent Pelly cause forcément des dégâts collatéraux. Seul point commun entre les deux œuvres : le désir. Mais moyens musicaux fort différents, bien sûr. Qualifié par le critique américain Paul Hume d' ...
Juan Diego Florez L'amour Decca

Flórez à la croisée des chemins

Le dernier récital de Juan Diego Flórez datant de 2010, la parution de ce CD permettra à certains de faire l’état des lieux sur l’évolution vocale et artistique d’un des chanteurs les plus doués de notre époque. Depuis cette date, plusieurs prises de rôle importantes ont en effet marqué l’univers de ce rossinien accompli – Guillaume Tell à Pesaro en 2013, mais aussi Nadir des Pêcheurs de perles à Las ...
rfh-florez

Florez à Essen : Sur les pas d’Alfredo Kraus

C’est un Juan Diego Flórez inhabituel qui se présente au public de la Ruhr en cette soirée de fin-novembre. Point de Rossini au programme, mais Tosti e Donaudy, Händel et Donizetti, voire Meyerbeer et Verdi. Du coup, les acrobaties vocales – jusqu’ici la griffe du ténor péruvien – passent au second plan. Certes, le suraigu reste impressionnant de facilité et de flamboyance, mais nous admirons également la beauté d’un médium plus ...
Matilde

Matilde di Shabran avec un Juan Diego Flórez surhumain

Matilde di Shabran n’est certes pas l’ouvrage le plus palpitant de Rossini. Composé à la va-vite pour le théâtre Apollo de Rome, nettement moins prestigieux que le San Carlo de Naples, où le compositeur était alors en résidence, il souffre d’une musique bien moins inventive que celle que le compositeur réservait pour Naples, et d’un livret d’une indigence abyssale. En effet, cet opéra semiseria, c’est à dire alternant moments comiques et ...
insieme_DSC3551

Cyrus et Mathilde enchantent Pesaro

33ème Festival Rossini de Pesaro Ewa Podles, fascinante Ciro Poétique et fascinante, toujours juste,  la mise en scène de Davide Livermore  pour cette nouvelle création du festival de Pesaro, a porté ce petit opéra de jeunesse à des sommets de beauté, offrant aux immenses chanteurs un cadre à leur hauteur. Joué pour la première fois à Ferrare en 1812 alors que Gioachino Rossini avait 20 ans, Ciro  est l’un de ses opéras sur ...
Du sirop, et quelques pièces de résistance !

Juan Diego Flórez, du sirop, et quelques pièces de résistance !

Les lois du marketing étant ce qu’elles sont, tout grand chanteur digne de ce nom se doit, au moins une fois dans sa carrière, de se livrer à ce redoutable exercice de style qui consiste à rassembler au sein d’un même programme un certain nombre d’airs dits «sacrés». Parfois conçues exclusivement autour de chants de Noël, parfois présentées comme une compilation plus ou moins habile de pièces d’église et de ...
Juan Diego Florez, un puritain sur mesure

Juan Diego Flórez, un puritain sur mesure

Lors d’un séjour à Vérone, Piero Cappuccilli nous confiait sa fatigue d’être la «locomotive» chantante d’opéras aux distributions raccrocs. Avec les coûts toujours plus élevés des productions lyriques, peu de théâtres peuvent s’offrir des distributions de haut vol pour les opéras qu’ils programment. Si la plupart des opéras de bel canto ne demande «que» quatre chanteurs, la présence scénique d’un Juan Diego Florez, le ténor actuellement le plus cher de ...
Où David l’emporte sur Goliath

Chorégies d’Orange, où David l’emporte sur Goliath

«Soirée dantesque», commentait, le lendemain, Christophe Hondelatte lors de la retransmission en direct de Tosca par France2. Dantesque ! Pour le moins… Certes Goliath avait bien failli gagner. On avait oublié, même chez les Provençaux de souche, que le mistral pouvait s’inviter impromptu au théâtre antique, et qu’on le réclamait depuis plusieurs semaines d’une chaleur poisseuse. Les bourrasques avaient bien failli gagner : soulevant queues-de-pie et jupes, faisant voler les partitions, enveloppant la ...
Les voix et rien d’autre

La Donna del lago à Garnier, les voix et rien d’autre

La date avait été religieusement cochée par tous les amoureux de belcanto, et les places, prises d’assaut dès le début des réservations, s’arrachent au marché noir. Voici qu’après des années de disette, l’Opéra national de Paris offre un Rossini rare, qui n’avait même jamais été donné dans ses murs, de plus dans une distribution exceptionnelle ! Les amateurs de belles voix n’ont pas été déçus, car le plateau a tenu au-delà de ...
Orphée et Eurydice dans la version de 1774

Orphée et Eurydice dans la version de 1774 avec Juan Diego Flórez

Effectué sur le vif au printemps 2008, cet enregistrement d’Orphée et Eurydice est un nouveau reflet de la version parisienne de 1774, celle remaniée par Gluck à l’intention du haute-contre Joseph Legros, créateur également des rôles d’Achille dans Iphigénie en Aulide, de Renaud dans Armide ainsi que d’Admète dans la version révisée d’Alceste. En raison de la tessiture extrêmement tendue du rôle-titre, phénomène encore accentué par la montée progressive, depuis ...
Une belle Sonnanbula en rien soporifique !

La Sonnambula avec Dessay et Flórez, belle et pas soporifique!

Qu’est-ce qu’une bonne soirée musicale ? D’un côté vous choisissez une soprano mutine, expressive à souhait, totalement immergée dans son rôle d’Amina la promise, pure, aimée mais dont le somnambulisme provoque un quiproquo dramatique : la soprano Natalie Dessay. De l’autre vous élisez un ténor, sincère, un brin macho, emporté par la fougue de ses sentiments et profondément trompé par les apparences, Elvino : Juan Diego Flórez. Ajoutons un copieux chœur très présent et ...
Cendrillon au Pays des Merveilles

Cendrillon au Pays des Merveilles

Tout n’était qu’un rêve ? Et oui, cette Cenerentola ne tombe pas dans les bras de son prince. Pendant les dernières secondes de musique l’entourage princier disparaît et Cendrillon reprend son balai, entourée seulement de ses plus fidèles compagnons, une petite bande de rats. Pleine de poésie et de fantaisie (les rats !), aux couleurs vives et aux costumes extravagants, le tout agrémenté d’une superbe touche de surréalisme, la première mise en scène ...
DiDonato, Flórez en débuts locaux ... fracassants !!

DiDonato, Flórez en débuts à Los Angeles… fracassants !!

Il Barbiere di Siviglia Dès les premières mesures de ce Barbiere, nous voici «de fête» (et quelle fête !) car c’est tout au long de l’ouverture amoureusement dirigée par un Michele Mariotti hautement idiomatique que se bâtit devant nos yeux la superbe production (elle nous vient du Teatro Real de Madrid) noir et blanc (ce que Llorenç Corbella et Renata Schussheim savent obtenir de ce noir-et-blanc est tout simplement stupéfiant !), exception faite ...
Caricature de Bel canto

La Sonnambula au Met, caricature de Bel canto

Simples prétextes à la pyrotechnie ? Ouvrages impossibles à mettre en scène ? Les opéras que nous rangeons aujourd’hui sous l’étiquette du répertoire de Bel canto, mais aussi toute une partie du répertoire lyrique, posent la question de la confrontation à la scène dramatique. Aussi donne-t-on fréquemment La Sonnambula en version de concert. Pour la nouvelle production du Metropolitan Opera de New-York, Mary Zimmerman choisit quant à elle d’en transposer l’action depuis une Suisse ...
Juan Diego Florez and friends : tous superbes !

Juan Diego Florez and friends : tous superbes !

Ce CD est certainement le plus beau récital de Juan Diego Flórez. Pourtant ce n’est pas le titre ridicule et ringard et à contre sens qui permettra de s’en rendre compte. La magie vocale qui distille tout au long de cette grande heure de musique vient de l’indéniable très bon goût du ténor dans le choix de ses amis. Les duos qui s’intercalent entre les airs permettent une variété et une ...
Cecilia Bartoli et Juan Diego Florez, le duo tant attendu

Cecilia Bartoli et Juan Diego Flórez, le duo tant attendu

Surprenante Cecilia Bartoli ! Alors qu’on l’attend par ici, la voilà qui débouche par là ! Avec sa gigantesque tournée européenne, son merveilleux album, son musée itinérant, ses innombrables concerts, on pensait sa passion pour La Malibran totalement assouvie. Et voilà que la mezzo romaine ressurgit pour raviver la légende de la diva du belcanto. Mettant à contribution sa «petite entreprise» de musicologues, d’historiens et autres fouilleurs de bibliothèques musicales, pour ses recherches ...
En délire

Rigoletto en délire avec Diana Damrau et Juan Diego Flórez

Une fois n’est pas coutume, commençons par la fin. Commençons par un public en délire, ovationnant à tout rompre les solistes et le chef, et aussi, à une exception près, le metteur en scène. Ce fut la fête au Semperoper de Dresde lors de cette première de Rigoletto très attendue et retransmise, en différé, sur Arte. Et en effet, le public ne s’est pas trompé. Ce Rigoletto peut compter parmi ...
La Fille du régiment

La Fille du régiment avec Natalie Dessay et Juan Diego Flórez

Quarante ans après Joan Sutherland et Luciano Pavarotti, ce sont Natalie Dessay et Juan Diego Flórez qui s’emparent de La Fille du régiment, opéra-comique de Donizetti, lors d’une une coproduction entre les maisons d’opéras londonienne, viennoise et new-yorkaise. Les échos de ces représentations triomphales nous parviennent enfin aujourd’hui grâce à la captation réalisée à Covent Garden. Une fois les dialogues actualisés par Agathe Mélinand, Laurent Pelly n’a plus qu’à utiliser ...