Mot-clef : Michele Pertusi

036_K65A1064

Lisette Oropesa impressionne à la Scala dans I Masnadieri

Avec I Masnadieri cette année, après Giovanna d’Arco lors de son investiture en 2016 et tout dernièrement Attila, Riccardo Chailly, directeur musical de la Scala de Milan, poursuit sa remise au jour des opéras de jeunesse de Giuseppe Verdi. Une renaissance salutaire, très attendue, qui marque les débuts de la soprano Lisette Oropesa sur la scène scaligère, sous la direction de Michele Mariotti, dans une mise en scène de David ...
---

Reprise de Don Pasquale avec Pretty Yende et Michele Pertusi à Garnier

Créée la saison précédente, la mise en scène sans mur de Don Pasquale par Damiano Michieletto retrouve l’Opéra Garnier avec une distribution plus adaptée au chant donizettien, bien que moins efficace à porter le comique du livret.  L’année passée, nous n’avions pas totalement goûté aux charmes des décors de Paolo Fantin pour la mise en scène de Don Pasquale proposée par Damiano Michieletto. Pourtant, malgré l’absence de murs, tout y est ...
Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Il y a 50 ans, dirigé par Claudio Abbado, la toute nouvelle production du Barbier de Séville revue par Alberto Zedda avait fait renaître l’opéra et donné à Gianfranco Mariotti l’idée du festival Rossini de Pesaro. Cette œuvre complexe, emblématique du compositeur, a pourtant été peu donnée au festival depuis, et jamais dans une production réellement satisfaisante. Pier Luigi Pizzi relève le défi. Peut-être, comme l’explique Gianfranco Mariotti dans sa préface au programme ...
Un Don Pasquale finalement émouvant au Palais Garnier

Un Don Pasquale finalement émouvant au Palais Garnier

Don Pasquale est l’un des opéras les plus populaires de Donizetti, et pourtant, il aura fallu attendre 2018 pour que la vénérable institution se penche sur lui. Une entrée au répertoire toutefois réussie, notamment grâce à un plateau homogène et de très haute volée au service du regard neuf et émouvant de Damiano Michieletto qui donne du relief à une œuvre plus profonde qu’il n’y paraît. Un opéra bouffe ? Certainement. ...
DC2

Don Carlos à Lyon par Christophe Honoré, de pères en fils

Double événement autour du plus long opéra de Verdi. Daniele Rustioni dirige la première quasi-intégrale dans sa version originale française. Christophe Honoré, pour sa quatrième mise en scène lyrique, surprend une nouvelle fois. L’Histoire allait-elle se répéter ? En 1990, l’Opéra Bastille ouvrait avec pour l’annonce de la première intégrale française des Troyens (Chung / Pizzi) et ç’avait été des Troyens sans ballets : il fallait finir avant minuit, s’était-on défaussé alors... Les ...
SEMIRAMIDE_ROH Covent Garden,

Semiramide; Joyce DiDonato,
Assur; Michele Pertusi,
Arsace; Daniela Barcellona,
Idreno; Lawrence Brownlee,
Azema; Jacquelyn Stucker,
Oroe ; Balint Szabo,
Mitrane ; Konu Kim,
Nino's Ghost; Simon Shibambu

Music; Gioachino Rossini,
Conductor; Antonio Pappano,
Libretto; Gaetano Rossi,
Director; David Alden,
Set designer; Paul Steinberg,
Costume designer; Buki Shiff,
Lighting designer;  Michael Bauer
Choreographer; Beate Vollack,

Semiramide des grands soirs avec Joyce DiDonato au Royal Opera House

Neuf mois après la Bayerische Staatsoper, le Royal Opera House accueille la production de Semiramide de David Alden : discutable par sa modernisation de l’action mais avec une distribution portée par Joyce DiDonato et Daniela Barcellona, et une direction musicale exceptionnelle d'Antonio Pappano. Semiramide aura mis moins de temps que d’autres ouvrages de Rossini pour renaître au siècle dernier, le premier retour en grâce étant dû à Joan Sutherland dans les ...
076_K65A0252(1)

À la Scala, le retour virevoltant d’une Pie voleuse toute en grâce

Après 176 ans d’absence, la Scala de Milan retrouve son oiseau préféré, la Gazza Ladra de Rossini (la Pie Voleuse). Curieux, curieux en effet, qu’après un succès triomphal pour sa première en 1817, et des reprises sans relâche jusqu’en 1841, l’oiseau espiègle tombe aux oubliettes jusqu’à la veille de son bicentenaire. Et enfin la voici, intensément désirée par Alexander Pereira, le surintendant du théâtre milanais, et par Riccardo Chailly, son directeur ...
Image 6

Le sacre de Joyce DiDonato au Gran Teatre del Liceu

Après un passage par Covent Garden, cette Maria Stuarda débarque à Barcelone au Gran Teatre del Liceu. Sans surprise, la mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser joue la carte de l'humour décalé mais semble gênée aux entournures par un sujet visiblement moins perméable à la trivialité. Le problème est moins le manque d'idées que l'épaisseur des cordes, à commencer par cette dispensable décapitation Grand-Guignol pendant l'ouverture ou le fait ...
John Osborn

Semiramide au TCE : semi-aride

Véritable testament de la période napolitaine où Rossini écrivit la majorité de ses opere serie, Semiramide, donnée en version de concert au Théâtre des Champs-Elysées tend à être une oeuvre qui démontre la difficulté actuelle que connaît ce répertoire pour trouver ses interprètes. En effet, après les monstres sacrés féminins d'abord, puis masculins ensuite dans la seconde partie du XXème siècle, et maintenant que pratiquement toutes les œuvres du compositeur de ...


Les 3 Cosi fan tutte de Claus Guth à la Scala de Milan

Claus Guth a encore retouché son magistral Cosi fan tutte salzbourgeois à la Scala !!! Mis à part le remodelage spectaculaire en 1977 (et, dans une moindre mesure, chacun des étés qui suivit) par Patrice Chéreau (et Böcklin!) du Ring du Centenaire à Bayreuth, le troisième Cosi fan tutte de Claus Guth présenté cet été à la Scala semble un cas tout à fait nouveau dans l'Histoire de l'Opéra. Le premier Cosi fan ...
PURI_1158a-M

I Puritani, vous en avez rêvé, le Met l’a fait

Si vous avez un jour rêvé de voir un des vos opéras romantiques fétiches dans une mise en scène conforme à la production originale, telle qu’on peut s’en faire une idée à partir des maquettes de décors qui sont restées jusqu’à nous, courez vite voir cette production des Puritains telle que le Met continue à l’afficher depuis 1976. Vous n’en croirez pas vos yeux ! Les décors sont constitués sur ...
6526_PRESSE-IPURITANI-026 (2)

Les Puritains investissent la Bastille

Cette première de I Puritani a été très applaudie par le public de l’Opéra Bastille. Etait-ce par le retour en grâce d’une œuvre qui n’avait jamais été donnée à l’Opéra National, sauf en sa succursale de l’Opéra Comique en 1987 ? En raison de l’attrait d’une distribution plus que satisfaisante ? Du côté consensuel d’une mise en scène ni inventive, ni choquante ? Probablement par un mélange des trois, de ...
OlgaPeretyatko_Pressefoto_4_c_Uwe_Arens2

Les Puritains à Paris, enthousiasme mitigé

L’attente était grande, à Paris, tant Les Puritains, ce chef-d’œuvre de Bellini, est si peu donné sur scène ! Qu’en a-t-il été de nos espoirs ? Tout d’abord, un immense bonheur, grâce à la sublime Olga Peretyatko. Aussi belle à regarder qu’à écouter, vêtue de robes magnifiques, la soprano a délivré une leçon de beau chant définitive : pureté du timbre, facilité des vocalises, séduction de l’interprétation, ont fait chavirer bon ...
OlgaPeretyatko_Pressefoto_6_c_Uwe_Arens

Magnifique I Puritani à Lyon

Lorsque Vincenzo Bellini écrivit I Puritani, il ne pouvait se douter que ce serait son ultime opéra et que, huit mois après la première représentation (le 24 janvier 1835), une épidémie, parisienne, l’emporterait. Avec cet ouvrage, le compositeur, escomptait triompher à Paris, alors la grande capitale européenne ; à cette fin et comme, avant lui, Rossini et Donizetti, il s’était résolu à quitter son pays natal. Il est étrange que, pour ...
riccardo_muti_mtpl_0112

Riccardo Muti embrase Montpellier

Les concerts affichent complet depuis plusieurs mois. Et pour cause ! Chaque – rare- venue de Riccardo Muti en France est un événement. Et depuis le Requiem de Cherubini au Festival de Saint-Denis, le Maestro n’avait plus dirigé dans l’Hexagone. Jean-Paul Scarpitta en invitant dans « son » opéra un des monstres sacrés actuel de la direction d’orchestre frappe donc fort. Œuvre magistrale, plateau vocal de « stars », tout est réuni non seulement pour ...
carlo_rizzi_dr2-362x390_vign

Oberto à Paris, de l’excitant et de l’abominable

Oberto, premier opéra de Verdi, qui obtint un franc succès lors de sa création, n’est quasiment plus jamais donné de nos jours. L’occasion était belle alors d’écouter l’œuvre in vivo, même en version de concert. Hélas, on ne peut pas dire qu’on l’a entendue dans son intégralité, dans la mesure où la plupart des reprises dans les cabalettes ont été coupées. Malgré cela, l’œuvre reste intéressante, encore rattachée à l’esthétique ...
scala_attila2

Attila à La Scala, le succès de Nicola Luisotti

Existe-t-il une malédiction Attila ? Peu présent sur scène, cet opéra de Verdi est redoutablement difficile à produire. Outre une orchestration qui ne ménage pas ses effets, le livret est très délicat à mettre en scène. Le public de l’Opéra de Paris se souvient de l’un des plus grands plantages de la Grande boutique : une mise en scène grotesque et pathétique confiée au duo Jeanne Moreau et Josée Dayan (2001). ...
Petite messe de Rossini  pour « les grandes voix » !

Petite messe de Rossini pour « les grandes voix » !

Revenir à la version originale de 1864 de la Petite Messe Solennelle de Rossini est-elle faire de nécessité vertu ? En d’autres termes, en offrir une interprétation pour deux pianos et un harmonium, moins coûteuse qu’avec orchestre, est-il simplement un souci de vérité musicologique ? On laissera d’autant plus la question en suspens que son divin concepteur était lui-même limité aux conditions de création de ses «péchés de vieillesse» dans les salons mondains, en ...
Une belle Sonnanbula en rien soporifique !

La Sonnambula avec Dessay et Flórez, belle et pas soporifique!

Qu’est-ce qu’une bonne soirée musicale ? D’un côté vous choisissez une soprano mutine, expressive à souhait, totalement immergée dans son rôle d’Amina la promise, pure, aimée mais dont le somnambulisme provoque un quiproquo dramatique : la soprano Natalie Dessay. De l’autre vous élisez un ténor, sincère, un brin macho, emporté par la fougue de ses sentiments et profondément trompé par les apparences, Elvino : Juan Diego Flórez. Ajoutons un copieux chœur très présent et ...
Enfin!

La Sonnambula entre à l’Opéra de Paris, enfin !

C’est dans la version du Staatsoper de Vienne et la présence tant attendue de Nathalie Dessay que l’Opéra de Paris ajoute la Sonnambula de Bellini à son répertoire. Son intrigue n’attend qu’une chose, qu’on l’interprète et sa musique, qu’on y succombe. La veille de son mariage, Amina, atteinte de somnambulisme, est accusé d’adultère par Elvino, son futur époux. Le conte de fée se dégrade : rien ne lui permet de prouver le ...
Belcanto ou rien ?

Belcanto ou rien ?

Lucrezia Borgia Avec cette nouvelle production du Teatro Regio en coproduction avec le Festival Gaetano Donizetti de Bergame se pose la question de l’opportunité actuelle de monter des opéras de pur belcanto avec les exigences vocales particulières d’une œuvre aussi exigeante que Lucrezia Borgia. En se penchant sur le cas de cet opéra de Donizetti, force est de constater que les productions qui ont tenu la route jusqu’ici se sont appuyées ...
Torvaldo et Dorliska, dramma semiserio

Torvaldo et Dorliska, dramma semiserio

Torvaldo et Dorliska, écrit en 1815, est probablement l’opéra le moins connu de Rossini et surement le moins joué. Opéra semiseria, il se place à moitié chemin entre la comédie buffa et le dramma serio. Très critiqué pour le livret présumé médiocre de Sterbini, il présente en réalité toutes les caractéristique musicales et littéraires qui ont fait la fortune de Rossini : une longue ouverture, un langage populaire (proverbial et prosaïque) ...
Thaïs mis en espace

Thaïs mis en espace par Pier Luigi Pizzi

L’œuvre de Jules Massenet est trop connue pour que nous en rappelions ici l’argument. En revanche, on ne saurait assez souligner l’originalité d’une production qui sous la direction de Pier Luigi Pizzi, chef flamboyant et précis, a choisi d’éviter les coûteux (et parfois inutiles) effets de la mise en scène rétro pour se contenter d’une « mise en espace » d’un goût et d’une sobriété qui forcent l’admiration. Impeccablement encadrés et accompagnés, ...
Ernani

Ernani avec Vincenzo La Scola

La collection Nuova Era propose une série d’enregistrements des grandes œuvres de l’opéra italien. La version de l’Ernani de Verdi est une captation sur le vif due à l’Orchestre International d’Italie dirigé par Giuliano Carella en 1991. L’ouverture est intéressante et la lecture d’ensemble de Carella, classique, avec des mouvements particulièrement tranchés. En tête d’affiche, Vincenzo La Scola est un Hernani à la voix claire et au phrasé précis. Le timbre ...
Leçon de chant dans la pénombre

Marin Faliero de Donizetti à Parme, leçon de chant dans la pénombre

L’intrigue de Marin Faliero est curieuse. A Venise, Le doge Faliero et Israele Bertucci soutiennent la révolte que le peuple fomente contre le Conseil des Dix. A cette intrigue politique s’ajoute l’adultère de sa femme Elena avec le neveu de son mari, Fernando. Ce dernier est tué par Steno et c’est Faliero, aveugle sur leur relation, qui décide de venger la mort de son neveu. Sa femme, prise de remords, ...
Anna Netrebko, la reine en son royaume

Anna Netrebko, la reine en son royaume

La Sonnambula Une fois de plus, le service de location viennois a été pris d’assaut par les spectateurs désireux d’assister à une des quatre Somnambule donnée par la très médiatisée soprano russe, nouvellement Autrichienne, Anna Netrebko. Face à la forte demande, le Staatsoper a même proposé une retransmission sur écran géant de deux représentations. Places debout prises d’assaut, battage dans les médias grand public, Anna Netrebko est la coqueluche des scènes ...
De trop belles notes

De trop belles notes

Il Turco in Italia, de Rossini Qu’est-ce qui fait qu’on ne s’enflamme pas à cette production du Turco in Italia? Des décors qui n’inspireraient pas ? Pourtant, ils sont d’une rare beauté. Les quelques terrasses remontant vers un fond de scène s’ouvrant comme un grand écran sur le magnifique panorama de la baie de Naples allient la simplicité à l’espace alors que, descendant des cintres, des panneaux superbement éclairés changent les ambiances tantôt en ...
A mi-chemin

A mi-chemin

Il Viaggio à Reims Alors que le Festival de Pesaro a créé cet été une nouvelle production du Viaggio a Reims, l’ancienne, qui a déjà beaucoup voyagé depuis ses débuts sous la baguette de Claudio Abbado en 1984, fait escale à la Monnaie. La mise en scène, classique et brillante, n’a pas pris une ride et continue de faire rire le public, et elle a été intelligemment mise à la sauce ...
Extraordinaire Sumi Jo

Extraordinaire Sumi Jo

La Sonnambula L’opéra en version de concert est un genre qui se porte bien en Belgique, après un Mose in Egitto de Rossini organisé par l’Opéra Royal de Wallonie en début de saison et la très récente Giovanna d’Arco du Vlaamse Opera, c’était au tour du Théâtre Royal de la Monnaie avec une Sonnambula qui a fait un crochet par le Concertgebouw d’Amsterdam entre deux concerts à Bruxelles. C’était donc l’ambiance ...